Le Diable en Gris -- Votre note ?


Le Diable en Gris

Graham Masterton
mardi 8 mai 2007
par Didier Giraud
popularité : 12%

Comme toujours avec Masterton, on découvre avec ce roman une nouvelle religion, de nouveaux mythes, de nouveaux dieux. Il s’agit cette fois d’un dérivé du vaudou, la santeria, une religion d’esclaves qui, pour continuer à adorer ses dieux, ont du faire semblant d’adorer des saints chrétiens ... Un sujet idéal, il faut le reconnaître, pour un polar fantastique.

Comme toujours avec Masterton (ce type a des recettes assez systématiques ... alors moi aussi, je commence toujours mes chapitres de la même manière !), tout commence avec un meurtre bien horrible et sanguinolent. Et ce n’est bien entendu que le premier d’une longue série.

Decker, le héros est un flic désabusé, dont la fiancée a été dézinguée de manière assez atroce par une black chef de gang et adepte de la santeria (par un curieux hasard).

Des cauchemars au cours desquels la fiancée en question lui conseille de faire attention à Sainte Barbara vont le mettre sur la bonne piste. Le tueur (invisible) n’est autre qu’un officier d’une brigade sudiste un peu spéciale qui, à l’époque, avait choisi d’utiliser la puissance de la santeria pour combattre les nordistes. C’est ainsi que l’officier en question avait réussi à mettre en déroute à lui seul, avec l’aide de Chango, le dieu du feu, (vénéré par les esclaves sous le nom de Sainte Barbara). Hélas pour lui, les horreurs commises avaient également effrayé ses amis sudistes, qui ont essayé de se débarraser de lui. Mais il n’est pas mort, et n’a qu’une idée en tête : se venger des descendants de ceux qui, selon lui, l’on trahi.

Il le fait dans un ordre précis : celui du calendrier des saints chrétiens correspondants aux divinités de la santeria utilisées par ses anciens amis ... et d’une manière précise : chaque victime doit connaître la même mort que le saint en question.

Decker, dont un ancêtre faisait partie de cette fameuse brigade, finit donc par apprendre le moment précis de sa mort programmée, ainsi que les tourments qui l’attendent (les neuf morts ... je n’en dis pas plus). Pour y échapper, il devra donc faire alliance avec sa pire ennemie, celle qui a tué de sa main sa fiancée ...

Cliquer ici pour commander le livre sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


Je suis peut être un peu dur... L’intrigue est en béton, et l’idée de base excellente. C’est juste que dans le style, on a franchement l’impression que Masterton ne s’est pas foulé, alors qu’on sait qu’il est capable de beaucoup, beaucoup mieux !



Agenda

<<

2018

>>

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite