Albator, Corsaire De l’Espace -- Votre note ?
2 votes


Albator, Corsaire De l’Espace

Shinji Aramaki
dimanche 18 mai 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 15%

Au 30ème siècle, 500 milliards de colons humains disséminés un peu partout dans l’espace décident de revenir sur la Terre, dont les ressources s’avèrent insuffisantes pour les accueillir. Il en résulte une guerre, remportée par la coalition Gaïa, qui décide que la Terre est désormais un territoire interdit. Albator s’y oppose et décide de combattre la coalition à bord de son vaisseau, l’Arcadia. Une nouvelle recrue, Yama, va peu à peu découvrir les secrets d’Albator, de la matière noire qui rend son vaisseau invincible et de son projet de changer le cours du temps. Mais Yama est en réalité un agent infiltré et le frère d’Esra, amiral en chef des forces spatiales de la coalition. Il va devoir faire un choix ente sa fidélité à son frère et l’avenir qu’Albator veut offrir à l’humanité...

Albator IMG/flv/Albator.flv

Albator fait partie avec Goldorak et Capitaine Flam* de ces "animes" diffusés en France à la fin des années 70 et au début des années 80, tant décriés pour leur violence à cette époque, mais adulées aujourd’hui par les quadras nostalgiques de leur jeunesse), avec Goldorak et Capitaine Flam,

Il n’est pourtant pas évident que les nostalgiques du corsaire de l’espace retrouvent dans cette version de 2013 le souvenir qu’ils en avaient gardé. D’une part, le scénario du film se veut indépendant des séries Albator 78 et Albator 84 et à l’exception des membres d’équipage du vaisseau et du personnage de Miimé, ils trouveront que peu de références à l’univers qu’ils ont connu et apprécié (il n’est par exemple jamais fait mention des Sylvidres, ni des Humanoïdes). D’autre part, le film est réalisé en images de synthèse d’une qualité aux antipodes des graphismes souvent assez pauvres des animes d’origine.

JPEG - 32.8 ko

Ces images, superbes, sont d’ailleurs le principal atout du film. Avec un budget raisonnable de 30 millions de dollars (les grands films d’animation hollywoodiens coûtent 3 à 4 fois plus), Shinji Aramaki est parvenu à produire des images superbes, foisonnant de détails, des décors somptueux, des scènes d’action bluffantes, avec un réalisme qui dépasse peut-être celui du film qui était jusqu’à présent LA référence en la matière : Final Fantasy, Les Créatures de l’Esprit. Et que dire du "relooking" de l’Arcadia, qui a gardé les principales caractéristiques du vaisseau de la série animée, notamment sa proue constituée d’une gigantasque tête de mort et sa proue qui rappelle celle d’un vieux gallion, tout en le modernisant et en l’améliorant ?

JPEG - 48.8 ko

Malheureusement, le scénario n’est pas tout à fait à la hauteur de la performance esthétique et technique du film, avec de nombreuses faiblesses** et incohérences. Les personnages sont plutôt réussis, à la fois riches, complexes et attachants (notamment Yama, Esra et Nami. Mais le choix de rendre Albator et son vaisseau indestuctibles s’avère dramatique et enlève tout suspense, tout intérêt aux combats. Et presque toute crédibilité.

JPEG - 50.1 ko

Les fans de la première heure risquent donc d’être un peu déçus par cette adaptation finalement assez peu fidèle à l’oeuvre originale, par cet Albator plutôt sombre et taciturne, qu’on sent presque proche de la folie et qui n’est d’ailleurs pas le personnage principal du film***. Les autres, en revanche, pourront découvrir avec plaisir un space opéra hyper-romantique, avec un héros portant cape et épée et dans lequel des équipages partent à l’abordage de vaisseaux spatiaux !

Et puis, rien que pour la qualité des images, on a envie que cet Albator soit un succès... ne serait-ce que pour que Toei décide d’adapter à leur tour Capitaine Flam et Goldorak !

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


* autres séries cultes produites par Toei, dont les autres productions envahissaient les écrans français à l’époque, de Dragon Ball à Candy en passant par Olive et Tom.

** sans les énumérer toutes, il faut signaler qu’il semble peu crédible que 500 milliards d’humains disséminés un peu partout dans l’espace décident tout à coup de rentrer sur Terre, tous en même temps !

*** on voit beaucoup moins à l’écran Albator que Yama. Cela dit, le procédé est plutôt habile et renforce un peu plus encore le côté légendaire du personnage.



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite