L’Associé du Diable (Devil’s Advocate) -- Votre note ?
7 votes


L’Associé du Diable (Devil’s Advocate)

Taylor Hackford
samedi 15 décembre 2007
par Joe Black
popularité : 2%

A travers la réussite d’un jeune avocat, le film nous interroge sur la valeur universelle de Justice.
Comment vraiment défendre le Droit en tant qu’homme ?
A travers le fonctionnement même de la justice humaine, on s’apercoit que la mission est difficile même impossible...
Mais l’idée de Justice est surtout absolue et à ce titre, elle nous dépasse largement...

IMG/flv/LAssocieDuDiable.flv

Kevin Lomax est un avocat trés doué qui s’est spécialisé dans la défense.
A travers 3 affaires, il va passer d’une rapide ascension sociale à une profonde remise en question :

- L’affaire Gettys, un professeur de mathématiques accusé d’attouchements sur une de ses élèves. Suite à ce procés, John Milton va lui proposer d’intégrer son grand cabinet d’avocats New Yorkais pour, dans un premier temps, constituer un jury favorable à la défense ;

- L’affaire Moyez, une affaire de santé publique, ce personnage énigmatique est accusé d’avoir sacrifié une chèvre chez lui...

- L’affaire Cullen : une grosse affaire. Alexander Cullen est un homme riche et puissant accusé d’un triple homicides, celui de sa femme, du jeune fils de sa femme et d’une domestique...

Kevin s’éloigne petit à petit de sa femme Marie-Ann sans vraiment s’en rendre compte...

JPEG - 32.7 ko

Parallèlement, il apprend l’existence d’une enquête diligentée par Mitch Weaver du Ministère de la Justice sur les activités obscures de John Milton à travers le monde...

Kevin va prendre conscience de l’impact de ses talents d’avocat ; 3 affaires pour une remise en cause de la percetion de son métier, pour profondément changer... mais est ce suffisant ?

Voilà un film brillant qui fait réfléchir !
Entendons nous bien, si vous cherchez des explosions, des fusillades, des courses poursuites, des vaisseaux spatiaux, des extraterrestres, avec les derniers effets spéciaux à la mode... passez votre chemin... il y a certes du fantastique mais l’intérêt du film est dans sa psychologie.

A ce titre, tous les dialogues sont à la hauteur, notamment la grande scène finale de confrontation, véritable plaidoirie, entre John Milton (Al Pacino) et Kevin Lomax (Keanu Reeves) qui vaut vraiment le détour !

Un scénario trés bien ficelé, une réalisation de Taylor Hackford bien menée et esthétique (pour les décors et aussi par rapport à la ville de New York et ses quartiers : Manhattan, Carnegie Hill, Wall Street, Chinatown, la Continental Tower, la Continental Penta Plaza, Park Avenue...), une bande son qui colle trés bien au film, de légers effets spéciaux trés convaincants et le meilleur pour la fin, les acteurs !

JPEG - 46.4 ko

- Al Pacino (John Milton) magistral comme à son habitude (Simone, Dick Tracy),

- Keanu Reeves (Kevin Lomax) vraiment bluffant en brillant avocat (Le jour où la terre s’arrêta, Constantine, Matrix, Matrix Reloaded, Matrix Revolutions, Intuitions, Johnny Mnemonic, Dracula),

- Charlize Theron (Marie-Ann Lomax) étonnante (vu aussi dans Intrusion), d’autant qu’elle s’est préparée avec le milieu médical pour interpréter son personnage aux symptômes schizophréniques, avec des scènes angoissantes trés "crues" (je préviens),

- Connie Nielsen (Christabella Andreoli) pour son premier grand rôle,

- que des bons rôles secondaires : Judith Ivey (Alice Lomax la mère de Kevin), Jeffrey Jones (Eddie Barzoon), Chris Bauer (Lloyd Gettys), Delroy Lindo (Phillipe Moyez), Craig T. Nelson (Alexander Cullen)... ces noms ne vous disent peut être rien, mais vous les connaissez sûrement.

JPEG - 44.2 ko

2h20 de grand cinéma fantastique !
A voir absolument.

Anecdotes :

- Le film initial devait être plus spectaculaire, mais Al Pacino a refusé de le tourner et a même demandé à ce qu’on propose le rôle de John Milton à Sean Connery ou à Robert Redford ; puis finalement Taylor Hackford a re-écrit le scénario et Al Pacino accepta.

- Intitialement toujours, Edward Norton, Brad Pitt et John Cusack ont été approché pour jouer le rôle de Kevin Lomax et Joel Schumacher pour réaliser le film.

- Lorsque Kevin Lomax sort du Bellevue Hospital et découvre toute une rue vide devant lui ; cette scène spectaculaire fut tournée très tôt un dimanche matin et la circulation complétement coupée.

- John Milton chante à un moment de la scène finale :
"Diabole vertses en un veses... Diabole vertses en un veses..."
("La force du Diable est dans ses reins...")
Cette phrase fait référence à la faiblesse des hommes face aux tentations des femmes ;

- Le personnage de John Milton est l’homonyme du poète anglais auteur du "Paradis Perdu" (Paradise Lost) ; d’ailleurs dans le dialogue final entre John Milton et Kevin Lomax, il y a une courte citation issue du livre I de cette oeuvre :
"[...]Mieux vaut régner en Enfer qu’être esclave au Paradis...[...]"
L’oeuvre est disponible dans le Wikisource

- La scène où Kevin Lomax et John Milton se rencontrent pour la première fois et où ils vont discuter sur la terrasse du building ; les bassins de chaque coté n’existent pas, tout est numérique.

- Le luxueux appartement d’Alexander Cullen appartient à Donal Trump un milliardaire américain dans le domaine de l’immobilier ; il se situe dans la Trump Tower sur la 5ème avenue.

- A noter, l’important travail des décorateurs pour être à la mesure du personnage charismatique de John Milton.
Voir sur le site officiel de la Warner Bros (anglais) les dessins de production (production designs) :
Page production designs
et des dessins de storyboards :
Storyboard 1
Storyboard 2

- Le générique de fin du film est "Paint it Black" ("Peins ça en noir") des Rolling Stones, chanson triste mais rythmée ;

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


Liens externes :

- Merci déjà à l’auteur Andrew Neiderman, son site

- Le site officiel de Warner Bros sur L’Associé du Diable (anglais) : Warner Devil’s Advocate

- Le trailer officiel du film sur le site de la Warner Bros ainsi que des interviews de Taylor Hackford, Charlize Theron et Keanu Reeves (en anglais et au format .mov ou .avi) : Videos Warner

Faute d’une longue retranscription fidèle des dialogues, voici des extraits vidéos des meilleurs dialogues du film en français :

- Monologue John Milton (Al Pacino) pendant le jogging d’Eddie Barzoon (version française)



- Extrait de la discussion finale (français, 1min 33s) "Regardes... mais surtout ne touches pas... Touches... mais surtout ne goûtes pas ! Goûtes... n’avales surtout pas !!! Ah ah ah !..."



- Toute la scène finale du film en version française (spoiler, évitez de regarder si vous n’avez jamais vu le film... ;-) 18min 52s





Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite