The Amazing Spider-Man 2 : Le Destin d’Un Héros -- Votre note ?
2 votes


The Amazing Spider-Man 2 : Le Destin d’Un Héros

Marc Webb
dimanche 7 septembre 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 19%

Entre Peter et Gwen, tout va bien, mais... Peter est obsédé par la promesse faite à son père avant qu’il meure de sortir de la vie de sa fille afin de ne pas la mettre en danger. Quant à Gwen, diplôme en poche, elle rêve de partir étudier en Europe. Spider-Man, lui, gagne peu à peu en popularité en dépit des campagnes de presse de Jonah Jameson. Il est notamment l’idole de Max Dillon, un obscur employé d’Oscorp, la société créée par Norman Osborn, qui décède d’une malagie génétique et laisse l’entreprise à son fils Harry, également atteint. Mais Max est victime d’un grave accident, qui va lui donner de formidables pouvoirs. Devenu une véritable batterie vivante, il maîtrise l’électricité. Quant à Harry, sa santé se dégrade rapidement. Lorsqu’il découvre que son père avait développé des projets de recherche secrets visant à trouver un traitement à sa maladie, et que l’un d’entre eux portait sur des araignées radio-actives, Harry n’a plus qu’une idée en tête : obtenir le sang de Spider-Man...

Attention spoilers !!!

Tout ceux qui ont lu les comics de Siper-Man au début des années 70 auront très vite compris, des les premières images du film et le discours de Gwen Stacy, comment finirait le film...

La mort de la première petite amie de Peter Parker a en effet marqué les esprits et a constitué à l’époque un véritable tournant : c’était la première fois qu’un personnage aussi important de l’univers Marvel (même si, n’ayant aucun pouvoir, elle ne faisait pas partie des super-héros) trouvait la mort, bien avant celle de Captain Marvel (extra-terrestre atteint d’un cancer bien terrestre) et de Strange Girl/Phoenix (membre des X-Men, éliminée pour mettre la galaxie à l’abri de sa puissance incontrôlable).

JPEG - 34.2 ko

Marc Webb,ainsi que les excellents scénaristes Alex Kurtzman et Roberto Orci, ont donc décidé de faire mourir Gwen Stacy dans ce second film du reboot de la saga, et c’est sans doute ce qu’ils avaient de mieux à faire pour renouer clairement, vis à vis des fans, avec le Spider-Man des origines. Heureusement, car pour le reste ce n’est quand même pas tout à fait ça. Certes on retrouve le super-héros qu’on connaît, plein d’humour et provocateur lorsqu’il est masqué... mais le Peter Parker interprété par Andrew Garfield est toujours aussi insupportablement sûr de lui, ce qui ne correspond en aucun cas à la personnalité du Peter Parker que les fans apprécient.

Heureusement aussi, le choix d’Electro comme principal "méchant"du film* s’avère une bonne idée, avec un Jamie Foxx excellent dans ce rôle d’un psychopathe plutôt attachant, davantage victime que coupable, doté d’un redoutable pouvoir mais limité par une intelligence très moyenne...

JPEG - 37.2 ko

On ne peut en dire autant, hélas, du choix du Bouffon Vert, alias Harry Osborn. Peut-être pourrait-on poser la question à Stan Lee : n’a-t-il pas créé suffisamment d’ennemis à Spider-Man, pour que Marc Webb se sente obligé de reprendre le personnage du Bouffon Vert, déjà présent dans les Spider-Man 1 et 3 de Sam Raimi ? Franchement, on se srait bien passés de ce personnage déjà vu et revu, qui n’apporte rien au film... à moins que sa présence ne soit justifiée que par la mort de Gwen. Dans ce cas, d’accord, mais on espère bien ne pas le revoir dans l’épisode suivant. Mais la tentation d’un scénario basé sur le désir de vengeance de Peter sera sans doute forte !

Sur la forme, il n’y a pas grand chose à redire à ce Spider-Man. Peut-être des mouvements un peu trop rapides et acrobatiques pour être réels, ce qui fait ressortir le côté numérique de certaines images. Peut-être aussi une bande originale pas tout à fait à la hauteur d’une production de ce niveau (230 millions de dollats, quand même !). D’un autre côté, les décors de la ville de New York sont assez fabuleux de réalisme (et pour cause puisque le film a été intégralement réalisé dans la "grosse pomme").

JPEG - 71.8 ko

Espérons donc que le prochain épisode se passera du bouffon vert. Espérons aussi que la mort de Gwen se sera pas aussi facilement oubliée... car Peter Parketr, dans le film, semble faire très, très vite, le deuil de celle qui devait être la femme de sa vie ! Ca aussi, ce ne ressemble pas vraiment au personnage créé par Stan Lee...

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


* On ne sait pas trop quoi penser du personnage du Rhino, assez éloigné de celui qu’on connaissait dans les comics. Le reverra-t-on ? Le prochain film reprendra-t-il là où celui-ci s’est arrêté, en plein combat ?



Documents joints

MPEG4 - 36.4 Mo
MPEG4 - 36.4 Mo

Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite