Star Wars : de la SF ou de la fantasy ? -- Votre note ?
2 votes


Star Wars : de la SF ou de la fantasy ?

lundi 12 septembre 2011
par giraud
popularité : 18%

A la fin d’un film de la saga Star Wars, les yeux encore pleins d’étoiles, de vaisseaux spatiaux et de turbolasers, on prendrait pour un fou celui qui oserait prétendre que les films de George Lucas empruntent davantage à l’Heroic Fantasy à la façon du Seigneur des Anneaux qu’à la Science Fiction. Pourtant, si on prend la peine d’y réfléchir deux minutes, on s’aperçoit que Star Wars (surtout la première trilogie composé de Un Nouvel Espoir - L’Empire Contre Attaque - Le Retour du Jedi) reprend à son compte la quasi-totalité des codes du genre popularisé par Tolkien. Démonstration ...

Dans le Codex de Riva, David Eddings dressait la liste des 10 éléments indispensables selon lui à un bon roman de fantasy. Voyons ce que cela donne si on les transpose dans l’univers imaginé par George Lucas.

- 1) Le héros. Il est généralement jeune, un peu naïf, vit souvent dans un village un peu paumé et ne sait que peu de choses du monde extérieur (c’est le cas de Garion au début de la Belgariade de David Eddings). Vous avez reconnu Luke Skywalker, évidemment !

- 2) La Quête. I y en a toujours une et c’est le fil conducteur de l’histoire. Dans le Seigneur des Anneaux, celle de Frodon consistait à détruire l’anneau. Dans Star Wars, celle de Luke est de devenir un Jedi et de mettre un terme au règne de l’Empereur Palpatine. Mais c’est surtout le prétexte à un long voyage et à de nombreuses aventures qui vont permettre au héros (qui est "l’élu" mais est malheureusement le seul à ne pas le savoir !) de mûrir avant d’accomplir sa destinée...

- 3) L’objet magique : un anneau, un livre sacré, un joyau ou... une épée d’un genre un peu particulier. Certes, la sabre laser n’est pas magique au sens habituel du terme, mais seuls les Jedi semblent capables de s’en servir grace à la Force qui, elle, est une forme de magie ! Franchement, vous n’avez jamais trouvé ça bizarre, ces type vêtus comme des prêtres qui se battent avec une arme archaïque dans un univers où on trouve des lasers à tous les coins de rue ... ?

- 4) Le Magicien : il y a eu Merlin, Gandalf, Belgarath et bien d’autres... C’est généralement lui qui veille sur le héros, le forme et le guide dans sa quête, lui donne un coup de pouce si besoin est... Dans Star Wars, il n’y en pas un, mais deux : Obi-Wan Kenobi et bien entendu Yoda.

- 5) L’héroïne : Arwen était un peu "potiche" dans Le Seigneur des Anneaux, d’autres beaucoup plus actives dans d’autres romans, mais toutes sont indispensables, ne serait-ce que pour apporter une touche de féminité dans ces univers de brutes, ainsi qu’un peu de romantisme. Si Leia fait clairement partie de la seconde catégorie, le romantisme ne se situe toutefois pas là où on pouvait l’imaginer après avoir vu Un Nouvel Espoir, puisque c’est finalement Han qu’elle va choisir et non pas Luke. Et pour cause ...

- 6) Un méchant digne de ce nom : Sauron ou Torak ont pour ambition de dominer l’univers (rien que ça !) et sont totalement tournés vers le mal. Quant à Dark Vador, même si la fin de la saga nous révèle qu’il subsiste de la bonté en lui, il est régulièrement cité comme le méchant le plus marquant de l’histoire du cinéma... même si le véritable méchant de Star Wars se nomme Palpatine !

- 7) Les compagnons : ce n’est pas le moindre des éléments essentiels à une bonne saga d’Heroic Fantasy, même si on peut les considérer comme des seconds rôles. C’est la fameuse "communauté de l’anneau". Généralement, le héros les rencontre au fur et à mesure de sa qûête et chacun d’eux a en principe sa fonction : sage, guerrier, comique, troubadour, magicien, commerçant... Dans Star Wars, il s’appellent Obi-Wan, Han et Leia bien entendu, mais aussi D2R2 et C3PO, Yoda, Chewbacca, Lando.

- 8) Rois, reines, courtisans et bureaucrates : lls contribuent à densifier l’univers imaginé par l’auteur et facilitent la mise en place d’intrigues secondaires à base de complots et de trahisons. Star Wars n’en manque pas, surtout dans la seconde trilogie... mais rappelons que Leia est une princesse, que Tarkin est un Moff et Jabba l’équivalent d’un parrain de la mafia !

Les deux derniers éléments cités par David Eddings sont peu pertinents à l’égard de Star Wars. On ne peut pas vraiment parler de paganisme (qui est selon lui un élément fondamenta) pour Star Wars, puisqu’il n’est jamais question de dieu(x), ni au singulier ni au pluriel... et il n’y a guère de place dans les films pour s’intéresser aux affaires de coeur des compagnons du héros ...

En revanche, il en est peut être deux que l’auteur du Codex de Riva a oubliés et que je placerai donc en neuvième et dixième position, afin de faire un compte rond !

- 9) Créatures monstrueuses et merveilleuses : l’Heroic Fantasy en compte souvent un grand nombre, qu’on les nomme orques, trolls, gobelins ou elfes. La faune peut également compter quelques bizarreries, qu’il s’agissent de licornes ou de dragons. Dans Star Wars, ils sont remplacés des races d’extra-terrestres assez typiques, telles que les wookies ou les Hutt. Et pour ce qui est de la faune, Geoge Lucas nous a gâtés avec les rancors, les banthas, les mynocks et les Dewbacks .... sans oublier le fameux Sarlacc !

- 10) La Prophétie : elle est généralement à l’origine de la quête et prévoit généralement l’inéluctable victoire du mal, sauf si... Sauf si Luke, fils de Dark Vador caché dès sa naissance par Obi-Wan et Yoda qui avaient prévu que 20 ans après il deviendrait un puissant Jedi, parvient à vaincre l’empereur (et ils avaient même un plan B avec leia) !

Troublant, non ? Alors, vous en pensez quoi ? SF ou Heroic Fantasy ?



Commentaires  (fermé)

Logo de giraud
dimanche 16 juin 2013 à 21h20, par  giraud

Oui, je suis d’accord, c’était un peu provocateur :) Et vous avez tout à fait raison sur la force. En fait, c’est bien de la SF et du space opera, il n’y a aucun doute là dessus, mais c’est écrit comme de la fantasy. Science fantasy : oui, c’est un genre que j’aime bien aussi ! Pern et Majipoor, c’est génial. On pourrait aussi citer Jack Vance, ainsi que le cycle de Ténébreuse...

Logo de Madalan
mercredi 12 juin 2013 à 16h53, par  Madalan

Ouais, tout ça c’est une théorie habilement tournée. Il n’empêche que pour le fan de SF lambda que je suis, pas un moment je n’ai douté que la saga Star Wars ne soit considéré comme de la SF pure et dure. Votre théorie n’est qu’un tour de passe-passe intellectuel et pour moi ces films sont ce qui approche le plus la définition du Space Opera tout comme Star Trek.. On pourrait concéder à cette vue de l’esprit le terme Science Fantasy en effet et à la rigueur. Citons dans cette catégorie : Majipoor ou bien le cycle de Pern. La Fantasy repose sur la présence de la magie. La Force dans Star Wars serait plutôt une énergie à maîtriser sur le long terme et non une forme de magie.

Logo de Laurence
vendredi 23 septembre 2011 à 19h56, par  Laurence

Excellent article Capitaine Giraud !

Georges Lucas s’est beaucoup inspiré des travaux de Joseph Campbell, en reprenant dans sa "saga des étoiles" le Parcours du héros bien sûr, mais aussi en évoquant pleins d’autres mythes tels que la légende d’Arthur, la Divine Comédie, voir même le Western, etc...
Dans le livre "Star Wars la magie du mythe - A la source des mondes fabuleux de Georges Lucas" de Mary Henderson (Presse de la Cité), ce beau parallèle entre l’univers de Lucas et celui de Tolkien est d’ailleurs très bien raconté.

... Et non je ne vends pas mon exemplaire de l’époque, quoique... ;)

Logo de Sylvain Fontaine
jeudi 22 septembre 2011 à 16h15, par  Sylvain Fontaine

Les Américains ont créé un terme pour désigner les oeuvres à mi-chemin de la science-fiction et de la fantasy : la science fantasy. En littérature ça désigne par exemple le cycle Majipoor de Robert Silverberg, ou le cycle de Tschaï de Jack Vance. La Guerre des étoiles est pour moi sans hésiter de la science fantasy.

Logo de Joe Black
mardi 13 septembre 2011 à 18h55, par  Joe Black

Il ya un point supplémentaire à evoquer peut etre, c’est la notion de "décor"... ce qui a donné d’ailleurs le terme "space opéra" pour ce qui est en fait un héroïc fantaisy spatial ! ;-) d’ailleurs on pourrait presque classer Star Wars en "saga familiale" aussi au meme titre que le Parrain... ;-)
La notion "décor" donne un peu la trame de fond... il s’agit d’arpenter les "royaumes planètes dimensions" propices aux découvertes des populations "compagnons rois monstres propheties" qui constituent toute la quete initiatique etc... c’est peut etre d’ailleurs le "décor" le principal !!!! ;-)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 août 2010 - Les Mondes Etranges sur Facebook !

Désormais, tous les articles comporteront le fameux bouton "j’aime" qui vous permettra de (...)

31 août 2009 - Les Toons plus forts que les super-héros !

Si tout se passe comme prévu ... Disney devrait se payer Marvel, la célèbre "maison des idées" (...)

18 octobre 2008 - Nouvelle brève

Moebius, alias Gir, Alias Jean Giraud, vous connaissez ? C’est LA référence de la bande (...)

11 février 2008 - Black Sheep

Prix du Jury et Prix du Public à Gerardmer, ce Black Sheep est sans doute à ne pas rater, avec (...)

9 janvier 2008 - 30 Jours de Nuit

Encore une adaptation de comics ! Produite par Sam Raimi et réalisée par David Slade (le (...)

publicite