Piranha 3D -- Votre note ?
5 votes


Piranha 3D

Alexandre Aja
samedi 26 février 2011
par giraud
popularité : 16%

Au printemps, le lac Victoria (Arizona) est envahi par des milliers d’étudiant(e)s venus fêter le sping break, ces fameuses vacances de printemps pendant lesquelles les jeunes américains se lâchent complètement... Le jeune Jake Forester, le fils de la Sherif locale, n’est pas en vacances, sa mère l’ayant chargé de surveiller sa soeur et son frère. Mais il va préférer embarquer à bord d’un bâteau sur lequel se trouvent de jeunes actrices venues tourner un film porno, au prétexte d’aider le réalisateur à trouver les meilleurs endroits pour le tournage. Malheureusement, un séisme fait remonter du fond du lac une espèce de poissons restée prisonnière d’une immense cavité sous-marinependant plusieurs millions d’années : des piranhas préhistoriques ...

Bande annonce IMG/flv/Piranha3D.flv

Réalisateur des excellents Haute Tension et Mirrors, Alexande Aja a choisi de s’attaquer au remake du Piranhas de Joe Dante, quatre ans après un premier remake très réussi de La Colline a des Yeux de Wes Craven.

Pour ne pas être en reste avec la dernière technologie à la mode, il ajouté un "3D" au titre original et pour s’assurer un peu plus du succès auprès d’une population de jeunes qui constituent habituellement la majorité des spectateurs des films de ce genre, il a choisi de situer l’action du film en plein "spring break", ce qui lui permet de montrer quantité de jeunes femmes en maillot de bain (voire sans ...), avec des gros plans sur les poitrine et leurs fesses tressautant au rythme d’une musique techno minable. Et là, même pas besoin d’effets spéciaux, il suffit de faire appel à des actrices comme Riley Steele, spécialiste du porno !

JPEG - 36.3 ko

Personnellement, je n’ai rien contre les scènes de nudité, en particulier lorsqu’il s’agit de jolies filles, bien au contraire ! Mais encore faut-il que cela soit filmé avec un minimum de talent et que cela soit un minimum justifié par le scénario. Là, malheureusement, ni l’une ni l’autre de ces conditions ne sont remplies ! Et si Alexandre Aja maîtrise parfaitement les mécanismes de l’horreur, il a encore des progrès à faire en matière d’érotisme, ses images en étant totalement dénuées. Du coup, ce qui pourrait être plaisant, voire excitant, devient rapidement ennuyeux. De plus, il faudrait peut être le prévenir que les jeunes d’aujourd’hui ont internet et n’ont pas besoin d’aller au cinéma s’ils veulent mater (gratuitement en plus) des filles dans des situations autrement plus scabreuses que celles qu’il a réalisés pour Piranha 3D !

Ceci, heureusement, ne concerne que la première partie du film. La seconde, entièrement consacrée à l’attaque des piranhas et aux tentatives désespérée des principaux personnages pour survivre, est bien meilleure.

JPEG - 22.7 ko

Comme Joe Dante, Alexandre Aja a choisi de se placer à la limite de la comédie, avec un humour macabre et noir, sans doute pour rendre un peu plus supportables des scènes particulièrement gore ! Car à partir du moment où les piranhas envahissent la partie du lac où se trouvent les jeunes fêtards, ça tourne très vite au carnage et les morts les plus atroces se succèdent à un rythme infernal, que ce soit par la faute des poissons ou par celle des hélices des bateaux, parfois... mais la palme de la vision la plus horrible est sans doute celle du réalisateur de pornos, dont tout le bas du corps, en dessous de la ceinture, a été rongé par les piranhas !

JPEG - 33.6 ko

Du côté du casting, on notera un hommage aux Dents de la Mer (qui avait déjà inspiré le premier Piranhas) avec la présence au début du film de Richard Dreyfuss, ainsi qu’un caméo d’Eli Roth (le réalisateur de Cabin fever et Hostel) et quelques brèves apparitions du génial Christopher Lloyd et de Dina Meyer (la charmante mais un peu collante Dizzy de Starship Troopers). Pour ce qui est des personnages principaux, c’est un peu moins glorieux mais il n’y a rien à reprocher à Elisabeth Shue (qui avait déjà aux côtés de Christopher Lloyd dans la trilogie Retour Vers Le Futur, dans le rôle de la petite amie de Marty !), ni à Jerry O’Connell (qui était le héros du fameux Appartement de Joe), ni à Ving Rhames (vu récemment dans le rôle du prophète dans Clones), ni Steven R. McQueen (dont le seul véritable mérite à ce jour reste néanmoins le fait qu’il est le petit fil de ...).

Piranhas 3D est donc finalement, de justesse, un film d’horreur plutôt sympathique. Mais on gardera un léger sentiment d’inachevé, parce qu’avec un peu moins de complaisance et de lenteurs inutiles, le film aurait été beaucoup plus efficace. C’est dommage, cette petite faute de goût dans la filmographie jusqu’alors irréprochable d’Alexandre Aja...

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite