Puzzle 2 - La Route des Anges -- Votre note ?


Puzzle 2 - La Route des Anges

Arnaud Girardin
mercredi 12 janvier 2011
par Didier GIRAUD
popularité : 5%

Dans Puzzle - Pièce par Pièce, les héros avaient fini par conclure avec succès leur quête et rassembler la totalité des pièces du puzzle... tout cela pour déboucher sur un nouveau mystère : où peut bien se trouver la maison qu’il représente ? Et surtout, doivent-ils poursuivre leur quête jusqu’au bout, au mépris du danger ? Car pour retrouver la piste de la maison, Doris fait appel à une voyante qui lui confirme que Marc court un très grave danger et que la recherche du secret du puzzle pourrait lui être fatale. Mais Marc semble ne pas pouvoir résister à la fascination que le puzzle exerce sur lui et Doris se sent suffisamment forte pour le protéger...

Si vous avez aimé le premier volet de Puzzle, soyez rassuré : vous retrouverez dans ce deuxième volet ce qui faisait sa force... mais aussi ses faiblesses ! Mais il faut avouer que ces dernières se font de plus en plus discrètes.

Certes, au début du livre, l’auteur cède de nouveau à un de ses travers et expédie en 3 ou 4 lignes de dialogues un entretien d’embauche ! Et on retrouve régulièrement cet étrange tic verbal (régional ?) qui consiste, pour ses personnages, à répondre en commençant par "car" à une question qui commençait par "pourquoi". J’ai beau apprécier énormément le roman, j’ai toujours un peu de mal avec ça, d’où mon insistance un peu lourde sur un point qui n’est qu’un détail ... En revanche (je dis ça pour ceux qui auraient lu mon avis sur le premier Puzzle), je salue la disparition bienvenue du passé simple dans la bouche des personnages.

On avait laissé Doris et Marc entouré de leurs amis (parfois de leurs ennemis aussi) et de leurs familles, réunis d’une manière qui semblait pour le moins étrange. Le second volet confirme non seulement que ces rencontres et retrouvailles n’étaient pas le fruit du hasard, mais introduit en plus de nouveaux personnages, tout à fait nécessaires pour le développement de l’intrigue. Rien n’est gratuit dans ce Puzzle et chacun des personnages a un rôle bien précis à jouer : tout cela trouvera son explication à la fin de ce second volume, qui constitue une très belle surprise et le moment le plus fort et le plus émouvant des deux volumes.

En revanche, l’arrivée des nouveaux personnages constitue un véritable défi pour le lecteur. Je n’ai pas poussé le vice jusqu’à faire le compte total, mais si vous ouvrez le roman aux pages 102 et 103, vous ne découvrirez pas moins de 11 prénoms de personnages : Vincent, Ingrid, Estelle, Stan, Emilie, Marc, Didier, Doris, , Kim, Catherine, Elise ! Et il manque Astrid, Sandrine, Bernard, Patrick, Morgane, Alice et quelques autres... Alzheimer s’abstenir, il faut quand même se concentrer pour garder en mémoire les histoires concernant tous ces personnages qui donnent au roman, par moments, un petit côté "sitcom", plutôt sympathique cela dit, d’autant que comme je le soulignais précédemment, chacun de ses personnages a son importance.

J’avais mentionné quelques similitudes dans le style d’écriture d’Arnaud Girardin avec celui de Bernard Werber... et ces similitudes vont un petit peu plus loin dans ce second tome puisqu’il va être question d’anges (je ne révèle pas un grand secret puisque c’était plus que suggéré dans le titre même du roman). Il faut toutefois souligner, justement, que Puzzle n’est en aucun cas inspiré du cycle des Anges de Werber. Nous verrons dans le troisième tome - qui serait en cours d’écriture - si Arnaud Girardin parvient à conserver l’originalité de son intrigue en allant explorer le monde qui se trouve hors de portée de ces anges, comme Werber l’a fait lui aussi avec son Cycle des Dieux... C’est un sacré défi, mais il n’y a pas de raisons de penser qu’il ne puisse pas y parvenir !

Et pour en revenir à ce second tome, il faut saluer la construction d’un roman qui peut sembler extrêmement facile à la lecture (c’est un compliment), mais qui est sans doute beaucoup plus réfléchi qu’il n’y paraît. Quant au thème dont il est réellement question, au delà (c’est le cas de le dire !) de ces histoires de puzzle et d’anges, il est difficile d’en trouver un qui soit plus universel puisqu’il s’agit d’âmes soeurs et de premières amours... Il ya quelque chose d’un peu bouddhiste dans cette farouche volonté de certains personnages de retrouver leur âme soeur au delà de la mort. Et il y a quelque chose d’un peu "fleur bleue" dans tous ces destins de personnages qui, presque tous, ont vécu un premier amour qui s’est mal terminé ! En même temps, c’est précisément ce qui fait le charme de ce roman.

Je n’irai certes pas jusqu’à comparer Puzzle à La Nuit Des Temps de Barjavel, mais le Puzzle d’Arnaud Girardin s’incrit néanmoins dans la grande tradition des très beaux romans d’amour, grâce notamment à une fin superbe qui a elle seule élève le roman à une hauteur inattendue, ce qui n’est pas si courant dans le genre fantastique !



Commentaires  (fermé)

Logo de Didier GIRAUD
jeudi 13 janvier 2011 à 11h44, par  Didier GIRAUD

Meuh non, il y a une explication tout à fait rationnelle à cela : il y a eu un bug dans la BDD et mon "user" habituel ne fonctionne plus. J’en donc du en utiliser un autre, que j’avais créé aux débuts du site et il se trouve que j’avais tapé celui-là en majuscules... Rien à voir avec une tête ou des chevilles qui enflent :)

Logo de dr frankNfurter
jeudi 13 janvier 2011 à 11h10, par  dr frankNfurter

Monsieur Giraud en majuscule, attention ça ne rigole plus !

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite