Le Surfeur d’Argent T1 & T2 - ( Silver Surfer ) -- Votre note ?
6 votes


Le Surfeur d’Argent T1 & T2 - ( Silver Surfer )

Stan Lee & John Buscema
samedi 20 décembre 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 21%

Apparu pour la première fois dans un épisode resté culte des Quatre Fantastiques, qui introduisait pour la première fois les personages de Galactus et de son héraut, le Surfeur d’Argent, ce dernier devra attendre deux ans avant d’avoir son propre titre. Mais c’était inéluctable tant ce personnage créé par Stan Lee et Jack Kirby avait attiré l’intérêt des fans par son destin tragique, ses origines mystérieuses, sa puissance et son élégance. Il fallait donc tout reprendre du début, sur la planète Zenn-La, où vivait (trop) tranquillement Norrin Radd, en compagnie de la belle Shalla-Ball, jusqu’au jour où arriva Galactus...

L’arrivée de Galactus en 1966, puis l’installation définitive du Surfeur d’Argent dans l’univers Marvel marquent l’introduction d’une dimension cosmique parmi les super-héros. Certes, la plupart d’entre eux avait déjà affronté un extra-terrestre ou deux, mais le Surfeur d’Argent ouvre la porte à des voyages et des rencontres parmi les plus lointains et les plus étranges. Même si dans un premier temps, il est prisonnier de la fameuse barrière cosmique (qui ne retient que lui) dressée par Galactus pour le punir de sa "trahison".

Norrin Rad, alias le Surfeur d’Argent, c’est l’archétype du martyre. Il est même martyre deux fois : une première fois lorsqu’il accepte de tout perdre et de tout quitter pour sauver sa planète, une deuxième fois lorsqu’il défie Galactus pour sauver la Terre et perd sa capacité de se déplacer dans l’espace. Il a même une dimension carrément christique. Norrin Radd était déjà un idéaliste lorsqu’il vivait sur sa planète et cette caractéristique va être exacerbée lors de son séjour sur Terre. Et ce n’est pas par hasard que le pire ennemi du Surfeur va être un certain... Méphisto ! Cela va d’ailleurs attirer les foudres de la censure car on touchait là à la fois à la religion et à l’horreur, certains dessins du prince des enfers et de son royaume étant susceptible de traumatiser les plus jeunes lecteurs (d’autant qu’ils étaient sans doute plus impressionnables à l’époque qu’aujourd’hui)...

JPEG - 167.5 ko

Le Surfeur d’Argant, c’est aussi une sorte de Candide, qui jète sur notre civilisation, nos sociétés, nos moeurs, un regard souvent très critique. Car autant Captain Ameica est prêt à tout pour défendre l’Amérique, autant le Surfeur ne comprend pas ces rivalités entee nations qui mènent à la guerre, pas plus qu’il ne comprend l’avidité, la soif de pouvoir, la jalousie, le racisme ou la haine. Pacisfiste, tolérant et même écologiste avant l’heure, le Surfeur nous regarde de très haut et ce qu’il voit l’attriste au plus haut point.

Certaines mauvaises langue l’ont surnommé le pleurnicheur cosmique et il est vrai qu’il ne cesse pendant ces deux premières années de pleurer à la fois sur son propre sort et celui des terriens... Il est vrai aussi que le personnage est totalement dénué d’humour ! Le Surfeur d’Argent, c’est du sérieux, un comics engagé dont certains épisodes évoquent sans détour des problèmes très actuels aux Etats Unis à la fin des années 60, notamment le racisme au travers de l’épisode "Et Qui Le Pleurera ?".

Mais le talent de scénariste de Stan Lee, qui va opposer dès le début le Surfeur aux plus puissants des personnages Marvel (Méphisto, Thor, l’Etranger...), ainsi que le dessin de John Buscema, très proche de celui de Kirby (qu’il admire), vont faire de ce personnage atypique, complètement décalé, une des icones de l’univers Marvel, aussi passionnant pour les combats qu’il livre que pour les thèmes qui sont traités en arrière-plan, en nous livrant au passage quelques épisodes parmi les meilleurs jamais publiés par Marvel à cette époque.

Cliquer ici pour commander les albums sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite