Resident Evil : Degeneration -- Votre note ?


Resident Evil : Degeneration

Makoto Kamiya
samedi 21 février 2009
par Didier Giraud
popularité : 7%

Resident Evil fut un des premiers jeux, avec Tomb Raider et sa fameuse Lara Croft, mettant en vedette des personnages féminins. Claire Redfield, héroine du film, était déjà présente dans Resident Evil 2, sorti en 1998. Elle est la soeur de Chris Redfield, un des personnages du premier épisode du jeu. L’autre personnage principal du film, Leon S. Kennedy, est également issu du jeu Resident Evil 2. Dans Degeneration, il est envoyé pour sauver Claire et quelques rescapés, prisonniers dans un aéroport contaminé par le fameux virus-T.

Bande annonce IMG/flv/ResidentEvilDegeneration.flv

Dès les premières images, on est captivé par la qualité de l’animation et des images. On est à par moments à la limite du photoréalisme, qu’il s’agisse d’une scène aussi impressionnante que le crash de l’avion sur l’aéroport, ou d’un gros plan sur le visage d’une petite fille.

JPEG - 2.5 ko

Le scénario est certes un peu léger, mais pas plus que celui d’un jeu. Une idée de départ (un aéroport contaminé) pour planter le décor ... et c’est parti pour 90 minutes d’action quasiment non stop. De l’action plutôt bien réalisée, d’ailleurs, avec de nombreux mais brefs passages en "réalité subjective", à l’identique de ceux que le joueur peut expérimenter dans un "shoot’em up" comme Resident Evil. Et l’ambiance des jeux de la saga est parfaitement restituée.

JPEG - 3.6 ko

Malheureseusement... c’est insuffisant. Même si la qualité des graphismes est parfois bluffante, on avait déjà vu ça il y a pas mal d’années avec Final Fantasy. Mais ce qui constituait un exploit technique novateur en 2001 ne suprend plus personne en 2009.

Et surtout ... alors qu’un jeu comme Resident Evil, dans lequel on est acteur, s’avère particulièrement prenant tant on peut s’immerger dans l’ambiance angoissante de lieux clos et sombres envahis de morts vivants, on reste relativement indifférent aux péripéries des héros du film. Peut être parce, en tant que simple spectateur, on ne parvient pas à s’identifier à un personnage d’animation...

Quoi qu’il en soit, ce qui fonctionnait avec le jeu vidéo ne passe pas tout sur grand écran. En dépit d’effets assez gore et sanglants, on cherche en vain un frisson d’angoisse, un sentiment d’horreur pure, un moment de suspense. Resident Evil : Degeneration n’est ni un véritable film, ni un jeu vidéo. En fait on a davantage l’impression de regarder une très longue démo promotionnelle ... C’est beau et spectaculaire, ça donne envie de brancher sa console et d’attrapper une manette pour casser du zombie, mais hélas, ça ne va plus loin.

JPEG - 2.7 ko

C’est d’autant plus dommage qu’en voyant de telles images, on se dit que l’animation est une piste intéressante pour la Science Fiction. mais à condition, peut être, de se démarquer des jeux vidéo !

Commander le DVD ou le Blu-Ray sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite