Ombres et Flammes (Les AVenturiers de la Mer 8/9) -- Votre note ?


Ombres et Flammes (Les AVenturiers de la Mer 8/9)

Robin Hobb
mercredi 16 septembre 2009
par Didier Giraud
popularité : 19%

Vivacia n’est plus celle qu’elle était. La révélation du secret de ses origines lui a causé un choc tel que l’esprit du dragon caché dans le bois-sorcier a pris le dessus. Quant à Parangon, on comprend qu’il soit devenu fou. Non seulement il abrite du fait de sa conception deux esprits de dragons mais en plus il a absorbé les terribles souvenirs de Kennit, lorsque celui-ci était enfant ... vous n’êtes pas arrivé au bout des surprises que recèle ce roman !

Ca va un peu mieux pour les Vestrit ... Althéa et Brashen, c’est désormais officiel et Althéa finit par devenir second sur Parangon (promotion canapé ?). Malta est hors de danger... mais elle doit jouer fin, embarquée comme compagne du lamentable gouverneur Cosgo, entourée de pirates chalcédiens qui n’ont guère l’habitude de prendre des gants pour séduire les femmes qui leur plaisent...

Quant à Kennit, en bon marin, il continue de manoeuvrer avec une habileté machiavélique pour parvenir à ses fins, toujours aussi ambigü, parfois presque sympathique, souvent ignoble, mais toujours fascinant. Ca se complique aussi pour lui, avec l’arrivée du seul être qui se souvient de celui qu’il a été avant de devenir pirate... un secret qui pourrait lui faire tout perdre...

Mais les véritables héros de ce huitième tome des Aventuriers de la Mer, ce sont les Dragons, sous leur forme de serpents de mer, sous leur forme de vivenefs ou, concernant Tintaglia, sous leur forme la plus aboutie et la plus fascinante. Et on se demande quel sera demain le monde dans lequel vivront les humains. Pourront-ils trouver un terrain d’entente et le partager avec les dragons, si ceux-ci accomplissent la fin de leur cycle de reproduction ? Ou est-ce le début d’une guerre qui semble perdue d’avance ou, pire encore, le début d’une période d’esclavage pour la race humaine ?

Ce qui est impressionnant avec Robin Hobb, c’est qu’on se rend compte que le moindre des développements de chacun des neuf volumes de cette saga était pensé et prévu depuis le début ! Il ne s’agit pas, comme avec certains écrivains de Fantasy, d’un cycle de 3, 4 ou 5 romans, prolongé de manière un peu artificielle compte tenu du succès rencontré (on ne citera pas de noms)... Non, si le cycle des Aventuriers de la Mer compte 9 volumes, c’est bien parce qu’il fallait à Robin Hobb 9 romans pour raconter l’histoire qu’elle avait en tête. Et même si elle a pris son temps ... il faut bien reconnaître on ne s’ennuie jamais à la lecture d’un de ses romans. Alors rendez-vous prochainement pour le dénouement ...

Cliquer ici pour commander le livre sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite