Un Rapport (A Collapse Of Horses) -- Votre note ?


Un Rapport (A Collapse Of Horses)

Brian Evenson
dimanche 5 février 2017
par Didier GIRAUD
popularité : 11%

Un homme emprisonné pour une raison qu’il ignore et qui attend son tour pour être torturé... un autre dont la maison se met changer imperceptiblement après un accident du travail... un autre encore qui essaie déchaper à une épouse toxique et se réfugie dans une secte... une équipe d’exploitation minière sur une planète envahie par une étrange poussière qui semble affecter le comportement... Un homme qui se rend à sa maison familiale après la mort de son père et se remémore peu à peu de terribles souvenirs... un amnésique accusé de meurtres dont il ne se souvient pas... un ours en peluche qui semble prendre vie après la mort d’un enfant... Voilà quelques exemples des histoires qui vous attendent parmi les 17 nouvelles de ce recueil.

Ceux qui ont été biberonnés aux nouvelles traditionnelles, comme celles d’Isaac Asimov par exemple, ou même celles de Ray Bradbury, risquent d’être un peu surpris, voire perturbés par celles de Brian Evenson...

On a en effet souvent dans l’idée qu’une nouvelle étant un texte court, elle doit obligatoirement avoir une fin surprenante, avec idéalement un "twist" final, mais dans tous les cas une fin percutante, apportant au récit soit une conclusion faisant office de "morale" soit un éclairage auquel on n’avait pas nécessairement pensé.

Mais sachez-le, c’est rarement le cas avec Brian Evenson ! Le plus souvent, les fins de ses nouvelles laissent le lecteur sur sa faim, l’incitant presque à revenir en arrière pour relire le texte afin de s’assurer qu’il n’a rien raté... Cela en devient parfois très frustrant, dans la mesure où certains textes eux-mêmes ne sont pas d’une limpidité à toute épreuve. Et en même temps, on sent bien que tout cela est parfaitement voulu et maîtrisé par l’auteur, qui visiblement adore jouer avec les nerfs de ses lecteurs !

On a d’ailleurs souvent du mal à savoir à quel genre appartiennent ces nouvelles. Polar ? Fantastique ? Horreur ? SF ? Sur les 17 que compte le recueil, seules quelques unes appartiennent à un genre clairement identifié, comme La Poussière (SF, la plus longue avec une cinquantaine de pages), Coeur d’Ours (fantastique), N’importe Quel Cadavre (SF). Les autres se situent le plus souvent dans un environnement d’une banalité affligeante... à quelques détails près. Mais comme on dit "le diable est dans les détails" !

Le seul point commun à l’ensemble des nouvelles tient au malaise, à l’angoisse (voire l’horreur parfois) que ressent très vite le lecteur. On sent bien que tout n’est pas complètement normal dans les récits de Brian Evenson, mais on aurait bien du mal à dire quoi (sauf bien entendu quand le récit se situe manifestement sur une autre planète). C’est dire le talent, l’habileté de l’auteur qui parvient en quelques pages à instaurer une ambiance pesante, glauque et qui flirte assez souvent avec les limites de l’absurde, à la façon d’un Kafka (notamment dans la nouvelle qui donne son titre au recueil, mais pas seulement).

On passe donc beaucoup de temps à échafauder des hypothèses, à se demander si le narrateur n’est pas fou, ou drogué , ou en train de cauchemarder... Et généralement, on continue à le faire bien après la fin de la nouvelle !

Ce qui est sans doute le plus déreangeant chez Brian Evenson tient sans doute à la faiblesse de caractère de ses personnages, notamment masculins. Plusieurs d’entre eux font d’ailleurs face à des femmes déterminées, dures, autoritaires... Et ces hommes se retrouvent généralement dépassés, en perdition, avant de finir par sombrer d’une manière ou d’une autre. Car il n’y a pas de "happy end" dans ces nouvelles.

On comprend mieux, en lisant Un Rapport, pourquoi un auteur tel que Brian Evenson a pu écrire un roman comme Alien : No Exit. Il y a certes, peut-être, le côté alimentaire... mais on sent chez l’auteur, dans des nouvelles comme La Poussière ou N’Importe Quel Cadavre, un véritable intérêt pour la SF, en particulier lorsqu’elle tend vers l’horrifique. Et avec son talent, on ne peut qu’espérer qu’il se lancera un jour dans l’écriture d’un roman de ce genre. On peut parier qu’il sortirait de l’ordinaire et ferait date dans l’histoire de la SF ! Mais en attendant, on se rabattra sur ses autres recueils de nouvelles...

Cliquer ici pour commander le livre sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2017

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite