Options -- Votre note ?
3 votes


Options

Robert Sheckley
samedi 1er octobre 2011
par giraud
popularité : 10%

Tom Mishkin traverse l’espace, transportant une cargaison de queues de langoustes, de chaussures de tennis et de climatiseurs (entre autres) lorsqu’une panne l’oblige à se poser en catastrophe sur la planète Harmonia. Une seule solution : commander une pièce de rechange. mais en attendant qu’elle soit livrée, il faut survivre sur cette planète inhospitalière. Et pour cela, Mishkin peut compter sur un robot RABE (Recherche et Analyse en Biosphère Extraterrestre). Parce que heureusement, il y avait du RABE ...

On peut être fan du ton très particulier de la plupart des romans ou nouvelles de Robert Sheckley et ne pas aimer Options pour autant.

Voilà, c’est dit et ceux à qui cela suffit peuvent aller lire un autre article, comme ceux concernant Le Temps Meurtrier (adapté au cinéma sous le titre Freejack, avec Mick Jagger et Anthony Hopkins !), Le Mariage Alchimique D’alistair Crompton, Apportez-Moi La Tête Du Prince Charmant (écrit avec Roger Zelazny) ou encore Et Quand Je vous Fais Ca Vous Sentez Quelque Chose ?

A ceux à qui cela ne suffit pas, je vais essayer d’argumenter mon propos, tout en sachant par avance qu’il est vain de tenter de tenir des propos argumentés avec une certaine logique face à une oeuvre pour laquelle l’auteur a misé sur l’absurde...

Car une fois passé les quelques premières pages du roman résumées ci-dessus, le roman de Sheckley sombre assez rapidement dans un grand n’importe quoi.

Mais en quoi l’humour absurde redoutablement efficace auquel nous a habitué Robert Sheckley pour notre plus grand plaisir diffère-t-il du grand n’importe quoi ? C’est bien la question que pose ce roman !

L’auteur fait de son mieux, intervenant parfois à la première personne pour tenter de recoller des morceaux qui n’ont rien à faire ensemble, inventant des chapitres de deux phrases, déstructurant son récit en un acte totalement gratuit, accumulant les situations les plus insensées au sens premier du terme, car malheureusement rien de tout cela n’a le moindre sens.

Pour être tout à fait franc, l’auteur de ce roman ne s’appellerait pas Robert Sheckley, il ya fort à parier qu’il n’aurait jamais été publié... ou alors publié, mais jamais lu jusqu’au bout. Car il faut vraiment avoir la foi pour aller au bout de ces aventures sans queue ni tête, auxquelles il faudrait vraiment être intellectuellemenyt malhonnête pour trouver une signification symbolique, métaphysique ou philosophique, sauf à vouloir à tout prix se rendre intéressant...

Robert Sheckley a oublié deux règles de base de l’écriture, semble-t-il, dans Options :
- qu’il faut dans un roman raconter une histoire susceptible de donner envie au lecteur de poursuivre sa lecture
- qu’à défaut d’un message ou d’un minimum d’humour, l’absurde pour l’absurde n’a aucun sens et aucun intérêt

Et malheureusement, au bout de quelques dizaines de pages, on se perd dans les méandres d’une histoire qui n’en est pas une, sans presque jamais sourire, en cherchant vainement un sens à tout cela...

Bref, avec tout le respect qu’on doit à Robert Sheckley pour l’ensemble de son oeuvre, Options est ce qu’on pourrait appeler vulgairement un vaste foutage de gueule. A éviter, donc, pour ne pas se faire une mauvaise opinion de cet écrivain par ailleurs excessivement talentueux !

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite