La Forêt Maudite ( Dreamthorp ) -- Votre note ?


La Forêt Maudite ( Dreamthorp )

Chet Williamson
mercredi 5 décembre 2012
par giraud
popularité : 8%

Dreamthorp, en Pennsylvanie, est un petit village des plus calmes. Jusqu’au jour où une série de catastrophes et d’accidents étranges s’abat sur ses habitants, peu de temps après que l’un d’entre eux ait exhumé une vieille relique indienne. Mais pour Laura Stark, le pire est encore à venir. Le dangereux psychopathe qui l’avait agressée s’est évadé de l’hôpital où il était resté dans le coma pendant plusieurs mois et n’a plus qu’une idée en tête : retrouver celle qui l’a mutilé. Ignorant qu’il se dirige vers elle, jalonnant sa route de cadavres, Laura pense avoir enfin trouvé le bonheur en la personne de Sam. Mais ils vont devoir faire face à la double menace de la malédiction qui pèse sur le village et du tueur en série...

Il y a beaucoup, beaucoup de choses dans les 400 pages qui composent La Forêt Maudite. Un héros, artiste en proie au doute concernant son talent, qui vit un véritable drame puisqu’après avoir perdu sa femme, il va voir mourir son père et son fils, sa mère se réfugiant dans la folie ; une héroine qui se cherche sexuellement après avoir été déçue par les hommes ; un tueur en série transformé en ennuque par une de ses victimes et qui serait presque symathique si on considère son enfance ; des phénomènes paranormaux dont l’origine s’avère particulièrement originale (ce qui est assez rare dans la littérature fantastique) ; des moments d’horreur véritable ; et bien d’autres choses encore !

Et comme le roman de Chet Williamson est particulièrement bien construit, on ne s’ennuie pas une seule seconde et la tension ne retombe jamais, de la première à la denière page... ce qui est plus ou moins ce qu’on attend de ce genre de roman !

On se dit même au bout d’un certain temps que l’auteur en fait un peu trop, que le personnage du tueur en série n’est pas vraiment indispensable, qu’il aurait pu se contenter de la partie fantastique du roman et ne pas mélanger les genres en introduisant un psychopathe finalement assez banal... mais on découvrira à la fin que les deux sont liés, d’une manière assez astucieuse d’ailleurs !

En fait, le seul point faible du roman, ce sont les références à Alexander Smith et à Dreamthorp, qui est le titre d’un recueil d’essais ayant inspiré le nom donné au village. Les citations tirées de ce recueil et qui ouvrent chaque chapitre du roman n’ont pour la plupart pas grand intérêt et n’apportent rien au roman, si ce n’est peut être de lui donner une allure faussement intellectuelle, en citant un obscur poète écossais du 19ème siècle...

Mais ce n’est pas une raison suffisante pour passer à côté de cet excellent roman fantastique. Chet Williamson n’est peut être pas le plus connu des auteurs de fantastique / horreur mais il se hisse avec La Forêt Maudite à la hauteur des meilleurs. Si vous aimez Dean Koontz notamment (dont le style est très proche de celui de Chet Williamson), vous adorerez probablement ce roman, son histoire d’amour et ses personnages attachants qui finiront par l’emporter sur les mauvais esprits et un tueur en série !

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite