Jack L’Eventreur T1 & T2 - Les Liens Du Sang - Le Protocole Hypnos -- Votre note ?


Jack L’Eventreur T1 & T2 - Les Liens Du Sang - Le Protocole Hypnos

François Debois & Jean-Charles Poupard
jeudi 14 mai 2015
par Didier GIRAUD
popularité : 11%

En 1888, un nouveau cadavre d’une prostituée est retrouvé, atrocement mutilé, dans le quartier populaire de Whitechapel. L’inspecteur Abberline est chargé par le commissaire Warren de trouver et d’arrêter celui qui est désormais surnommé Jack l’Eventreur. Car même si les autorités se préoccupent peu du sort de quelques prostituées, la rue gronde sous l’impulsion de Lusk, le meneur du comité de Vigilance. Peu, l’enquête d’Abberline va le ramener vers des périodes sombres de son passé...

Cela fait maintenant plus d’un siècle que les écrivains et les cinéastes fantasment sur l’histoire de celui qui pourrait bien être le premier serial killer moderne, avec des théories qui osent parfois faire remonter les soupçons jusqu’aux membres de la famille royale, pour expliquer le fait qu’on n’ait jamais découvert (ou révélé...) l’identité du tueur de Whitechapel.

Il a fallu attendre beaucoup plus longtemps pour que la BD s’empare du sujet, notamment avec From Hell, d’Alan Moore en 1991 (qui sera adapté au cinéma 10 ans plus tard). Et il est tout à fait logique que la collection 1800 des éditions Soleil, dont la ligne éditoriale consiste à revisiter les grands mythes du XIXème siècle (et du début du XXème, parfois...), ait consacré deux albums à celui qui, aujourd"hui encore, incarne un des plus grands mystères de l’histoire du crime.

Pour cela, François Debois est allé puiser aux sources de l’histoire en s’intéressant au personnage (bien réel) de Frederick Abberline, dont il nous révèle dès la première page du premier album, qu’il EST Jack L’Eventreur !

Et le suspense dans tout ça, me dire vous ? Car dès les premières pages, il semble clair que l’inspecteur de Scotland Yard n’a rien à voir avec un tueur en série... De ce point de vue là, cette version de Jack L’Eventreur fonctionne un peu comme un épisode de Columbo, à ceci près qu’on ne se demande pas comment le coupable va être démasqué... mais pourquoi et comment il est devenu le coupable !

JPEG - 177.8 ko

Dans le premier tome, on n’a pas le moindre commencement du début d’un indice... le scénario s’intéresse au passé du "héros", notamment au travers du personnage de sa soeur. A ce stade, il faut avouer qu’on a du mal à voire où François Debois vous nous emmener car le scénario de l’album reste d’un classicisme et n’apporte pas grand chose par rapport à ce que chacun sait de l’histoire de Jack L’Eventreur.

Heureusement, le deuxième album nous apporte, enfin, l’explication qu’on attendait concernant Abberline, avec l’apport d’un autre personnage historique et contemporain de Jack L’Eventreur, le professeur Charcot. Et même si certaines digressions peuvent créer une certaine confusion, le second album se termine sur une conclusion sans ambigüité.

Il n’y a pas grand chose à reprocher à ces deux albums, que ce soit concernant le scénario de François Debois ou concernant les dessins de Jean-Charles Poupard, les deux formant un ensemble parfaitement cohérent. On pourra quand même regretter un certain manque de fantaisie, avec le sentiment un peu paradoxal dê restertrop proche de la véritable histoire. On pourrait presque croire que Debois a raison, qu’Abberline pourrait finalement être le véritale coupable ! Certains apprécieront sans doute ce côté réaliste. Mais d’autres, notamment les fans de la collection 1800, habitués aux scénarios les plus étonnants, regretteront peut être que cette version de Jack L’Eventreur ne soit pas un peu plus surprenante, un peu plus délirante...

Cliquer ici pour commander les albums sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite