Sky Doll T1 & T2 - La Ville Jaune - Aqua -- Votre note ?


Sky Doll T1 & T2 - La Ville Jaune - Aqua

Barbara Canepa & Alessandro Barbucci
jeudi 17 mars 2016
par Didier GIRAUD
popularité : 19%

Noa est une sky doll, une poupée conçue pour servir son propriétaire, qui la remonte toute les 33 heures avec clé. Mais elle n’est pas tout à fait comme les autres. En dépit du dispositif destiné à limiter le développement de sa personnalité, elle pense par elle-même et n’est pas heureuse... Elle finit donc par échapper à son maître, le patron d’une station d’astrolavage, en se glissant en cachette à bord d’un vaisseau de passage. C’est ainsi qu’elle fait connaissance avec Roy et Jahu, qui travaillent pour le compte de la Papesse Ludovique. Mais l’arrivée de cette dernière sur la planète semble réveiller d’étranges souvenirs chez Noa... Y aurait-il un lien entre elle et Agape, la soeur de la Papesse qui a étrangement disparu ?

Voilà une BD de SF pas comme les autres ! Non pas que son scénario soit d’une grande originalité, car la SF ne manque pas d’exemples de religions dévoyées, de cultes corrompus... C’est plutôt par un certain mélange des genres que se distingue cette saga d’origine italienne.

Car si le sujet central de la BD est plutôt sérieux (une héroïne créée artificiellement pour servir d’esclave sexuelle, une religion pervertie par une papesse qui s’est sans doute débarrassée de sa soeur pour régner seule), les aventures de Noa sont finalement assez légères. La BD ne manque pas d’humour et les auteurs de la BD ne cèdent à aucun moment à la tentation d’un érotisme facile. L’érotisme est bien présent, mais de manière très légère et la question sexuelle n’est d’ailleurs jamais évoquée de manière frontale dans la BD, alors que le sujet s’y prêterait. Il y a même une certaine poésie qui ressort de la lecture de ces deux premiers albums...

JPEG - 146.9 ko

Cette poésie, elle vient avant tout des dessins étonnants d’Alessandro Barbucci et Barbara Canepa. Difficile de comparer leur style à celui d’autres dessinateurs, tant il est original. Il y a un côté faussement enfantin et naïf, peut-être une légère influence manga, des couleurs superbes... et si le résultat semble simple, on peut imaginer le travail qu’il y a derrière la pureté et l’élégance de ces traits, derrière l’expression remarquablement dessinée des visages, derrière des décors plus travaillés qu’il n’y paraît.

Le seul petit souci concerne le scénario, au sujet duquel on se demande si les auteurs savent réellement où ils vont, avec des péripéties pas toujours passionnantes... d’autant qu’en tant que lecteur, on peut déjà deviner ce que nous réservera la suite, ce qui retire à la BD une partie de son intérêt. On peut toutefois espérer qu’il ne s’agit que d’une impression et que les prochains albums nous réserveront quelques surprises...

Cliquer ici pour commander les albums sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite