Star Trek : Sans Limites (Star Trek Beyond) -- Votre note ?


Star Trek : Sans Limites (Star Trek Beyond)

Justin Lin
lundi 15 août 2016
par Didier GIRAUD
popularité : 12%

Alors que leur première mission de 5 ans tire à sa fin, Kirk et Spock s’interrogent sur leur avenir. Le premier se verrait bien vice amiral à bord de la formidable station spatiale Yorktown. Le second envisage de reprendre la travail entrepris par l’autre Spock, dont il vient d’apprendre la mort. Mais peu de temps après leur arrivée à Yorktown, l’Enterprise et son équipage sont envoyés en mission de sauvetage dans une nébuleuse inexplorée, où ils tombent dans un piège. Attaqué par des nuées de vaisseaux inconnus, l’Enterprise est détruit et son équipage capturé. Seuls Kirk, Spock, McCoy, Scotty et Chekov parviennent à échapper aux agresseurs. Alors que leur ennemi se prépare à attaquer la station Yorktown avec une arme biologique redoutable, Kirk et ses amis vont tenter de remettre en état de marche un vieux vaisseau de la Fédération échoué sur la planète un siècle auparavant...

Que les fans soient prévenus : de tous les films Star Trek, celui-ci est de loin celui qui comporte le plus de scènes d’action. Il est vrai qu’avec Justin Lin (principal réalisateur de la saga Fast And Furious) aux manettes, il fallait s’ y attendre. L’avenir nous dira s’il s’agit d’un véritable tournant ou juste d’un accident de l’histoire... mais c’est dans la logique et la continuité du travail entrepris par J.J. Abrams dans les deux premiers volets du reboot et c’est peut être aussi le prix à payer si on veut que Star Trek perdure et fête un jour son centenaire (la moitié du chemin étant déjà faite). Souvenons-nous qu’il y a 50 ans, la première série Star Trek avait failli ne jamais voir le jour parce que le premier pilote réalisé par Gene Roddenberry ne comportait pas assez d’action !

JPEG - 41.3 ko

Mais que les fans soient aussi rassurés : c’est bien d’un Star Trek qu’il s’agit. L’humour est bien là, et dès la toute première scène, dans laquelle on se rend compte que ce nouveau capitaine Kirk n’est guère plus doué pour la diplomatie que l’ancien. Les relations entre les personnages sont également bien là, au coeur même de l’intrigue et l’alchimie entre les acteurs fonctionne plutôt bien, avec une mention spéciale pour Simon Pegg dont le personnage prend de l’ampleur (mais il est vrai qu’il est également scénariste, ce qui peut aider). Et la dimension morale est là aussi (que serait Star Trek sans un bon dilemme moral ?), avec une opposition entre un adversaire représentant le passé de l’espèce humaine avec ses guerres incessantes et un James Kirk toujours prêt à se battre, mais uniquement pour la bonne cause.

Ouf, l’honneur des trekkies est donc sauf ! Enfin, presque... L’hommage très appuyé à Léonard Nimoy (mort en 2015) et à l’équipage de la série d’origine (allant jusqu’à reprendre pour le générique de fin le fameux "espace, frontière de l’infini"...), ressemble quand même, au moment des 50 ans de la saga et 6 mois avant la sortie de la noouvelle série Star Trek Discovery, à une grossière opération de marketing !

JPEG - 55.2 ko

On peut également regretter que les principaux personnages s’entendent déjà aussi bien. Il faut se souvenir que dans la série d’origine, cela avait pris un certains temps pour que Kirk, Spock et McCoy se fassent mutuellement confiance et deviennent amis. Et les conflits entre les uns et les autres faisaient partie des meilleurs ressorts des scénarios de bon nombre d’épisodes ! On avait d’ailleurs eu un conflit de ce genre entre Kirk et Spock dans Star Trek Into Darkness. Mais dans Star Trek Beyond, on a seulement droit à quelques taquineries entre McCoy et Spock, alors que leurs aventures communes dans le film auraient pu avoir un peu plus de piquant...

Quant à Spock, justement, on ne peut que regretter que le personnage s’éloigne peu à peu du Spock interprété par Leonard Nimoy, qui avait mis des années avant de commencer à montrer ses émotions. Trop expressif, trop souvent à la limite du sourire, Zachary Quinto est de moins en moins crédible en vulcain, et sa relation avec Uhura ne l’aide pas, en le rendant encore un peu plus humain...

Ce sont des petits détails, certes. Mais Spock étant un personnage essentiel - peut être même le plus important - de la saga, par ses caractéristiques uniques ainsi que par les liens particuliers qui le relient à Kirk et McCoy, c’est le genre de détails qu’il convient de soigner...

JPEG - 33.3 ko

Heureusement, il n’y a rien à redire sur les prestations de Chris Pine et Karl Urban, tous deux parfaits dans la peau de leurs personnages, de même que Simon Pegg, qui nous ferait presque oublier l’ancien Scotty. On ne peut pas dire grand chose d’Idris Elba, caché sous un maquillage d’alien évoquant un croisement entre un cardassien et un jem’hadar (les fans de Star Trek Deep Space Nine comprendront)... en revanche, difficile de ne pas remarquer la jeune française Sofia Boutella, impressionnante dans le rôle (important) de Jaylah... qu’on reverra peut-être dans le film suivant. Celui qu’on ne reverra pas, hélas, c’est Anton Yelchin, mort peu de temps après le tournage et dont le rôle de Chekov ne devrait pas être repris par un autre acteur.

Quant au scènes d’action et aux effets spéciaux, rien à redire non plus et c’est bien normal avec un réalisateur spécialiste du genre et un budget de près de 200 millions de dollars, avec une mention spéciale pour les décors de la station spatiale Yorktown, auprès de laquelle la station Deep Space Nine fait figure de cahute primitive !

Voilà donc nos héros repartis pour une mission de 5 ans... Même si ce Star Trek Sans Limites est loin d’être parfait, souhaitons que le succès soit au rendez-vous pour que la saga continue encore plus longtemps !

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 24.7 Mo
MPEG4 - 24.7 Mo

Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite