En exclusivité : interview d’Adeline Neetesonne ! -- Votre note ?
19 votes


En exclusivité : interview d’Adeline Neetesonne !

8 octobre 2009
vendredi 9 octobre 2009
par Didier Giraud
popularité : 18%

Avant tout, Adeline Neetesonne, un grand merci d’avoir bien voulu répondre aux quelques questions qui suivent !

Les ME Dans mon commentaire concernant votre roman, j’avais utilisé l’expression "atypique Atlantide" pour évoquer le fait qu’on a bien du mal à ranger votre roman dans une quelconque catégorie. Comment le qualifieriez-vous ? Et si vous deviez le placer quelque part dans une FNAC ou un Virgin... ce serait dans quel rayon ?

AN C’est un roman fantastique, à n’en pas douter. Cela dit, je reconnais son côté atypique. Ce n’était pas vraiment voulu, au départ. Je ne me suis pas dit « Je vais écrire un roman qui ne ressemblera pas aux autres ». J’ai juste souhaité aborder des sujets qui me tenaient à cœur. Le style et l’histoire du livre s’y sont adaptés d’eux-mêmes, créant ainsi son originalité. Mais c’était parfaitement involontaire.

JPEG - 40.1 ko

Les ME Le plus souvent, la notion d’utopie est associée à un idéal ... or votre Atlantide n’a rien d’idéal ! Pourquoi ce titre ?

AN L’Atlantide est souvent associée à un idéal. Pourtant, en la rendant réelle, j’étais obligée de lui ôter cette particularité car une telle société ne peut exister tant qu’elle est composée d’humains, imparfaits par nature.

En intitulant mon roman Utopique Atlantide, je voulais souligner ce fait par un trait d’ironie. Je me suis même fait un plaisir d’en rajouter en créant une île en pleine décrépitude.

LES ME Comment vous est venue l’envie d’écrire et plus précisément d’écrire ce roman ?

AN Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours voulu écrire. Lorsque mes deux premiers enfants sont entrés à l’école, j’ai enfin eu l’opportunité de le faire et je ne m’en suis pas privée !

Je souhaitais évoquer dans ce roman des thèmes aussi variés que l’écologie et la capacité de l’être humain à s’adapter à toutes les situations. En partant de là, le sujet de l’Atlantide m’a semblé évident, surtout que son côté légendaire me permettait d’ôter toutes les barrières qui auraient pu freiner mon imagination.

LES ME Je trouve que l’idée de deuil est extrêmement présente dans votre roman. Deuil d’une fille pour le personnage de la mère, deuil lié à un divorce aussi, deuil d’un monde pour Karine qui choisit de rester en Atlantide... Est-ce le message que vous avez voulu faire passer dans ce roman ?

AN C’est effectivement un des sujets que je voulais évoquer. J’ai créé un parallèle entre le monde réel et l’Atlantide pour pouvoir mettre en avant la difficulté que représente la perte d’un enfant. Le père et la mère réagissent de manière très différente, provoquant ainsi leur divorce. Il est malheureusement fréquent qu’un couple se sépare après une telle épreuve.

Un drame similaire a été vécu par des membres de ma famille. Je ressentais donc le besoin de parler de cette situation. Pour moi, écrire est aussi un exutoire.

Les ME Quels sont vos projets ? Avez-vous songé à une suite ou passerez-vous à autre chose ?

AN J’ai eu un bébé en juillet. J’ai donc ralenti mon activité mais je continue à écrire, sur d’autres sujets. Je n’ai pas prévu de suite à Utopique Atlantide, pour le moment.

JPEG - 1 Mo

Les ME Quel(s) conseil(s) donneriez-vous, avec le recul que vous permet cette première expérience, à de jeunes auteurs qui, comme vous, souhaitent écrire un roman et le faire publier ?

AN Pour la rédaction d’un manuscrit, le plus important est d’être passionné à la fois par l’écriture et par le sujet que l’on souhaite aborder.

Trouver un éditeur est l’étape la plus difficile. Il faut faire preuve de motivation et d’une grande patience. Nombreux sont les auteurs qui, à force d’attendre, finissent par signer un contrat à compte d’auteur alors qu’ils auraient pu prétendre à mieux. C’est dommage.

Personnellement, il m’a fallu deux ans pour trouver une « vraie » maison d’édition qui accepte de me publier. Aujourd’hui, je ne regrette pas d’avoir patienté aussi longtemps.

Autre petit conseil : Il est normal de se poser beaucoup de questions quand on débute. Il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès d’auteurs plus expérimentés qui, la plupart du temps, répondent volontiers.

Les ME Encore merci et ... vous serez la bienvenue sur ce site pour la publication de votre prochain roman, en espérant qu’il s’agisse à nouveau de fantastique !



Agenda

<<

2018

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite