Dan Brown -- Votre note ?
3 votes


Dan Brown

Un écrivain qui ne laisse pas indifférent ...
lundi 29 août 2011
par giraud
popularité : 18%

Difficile à classer, Dan Brown est sans doute davantage un auteur de thriller que de SF ou de fantastique. Mais il y a toujours un petit quelque chose d’étrange dans ses romans :un côté un peu cyberpunk dans Forteresse Digitale, l’idée de traces d’une vie extra-terrestre sur une météorite dans Deception Point, de l’anti-matière dans Anges et Démons, un descendant du Christ dans Da Vinci Code et un côté ésotérique très développé dans Le Symbole Perdu. On pourrait même presque dire qu’avec sa trilogie de Robert Langdon, Dan Brown a inventé un nouveau genre : la religion fiction !

Mais ce qui caractérise sans doute le plus l’écriture de Dan Brown, c’est sa capacité assez incroyable à mêler 97% ou 98% de vérités à 2 ou 3% d’hypothèses ou d’interprétations douteuses, quand il ne s’agit pas de fait complètement imaginés ! Du coup, ses lecteurs ont tendance à prendre pour acquis tout ce qui est écrit dans ses romans… Par ailleurs, on retrouve chez Dan Brown ce qui fait également le succès de Bernard Werber, à savoir un nombre invraisemblable d’idées par pages, qui donnent au lecteur l’impression, à la fin du roman, d’être plus intelligent qu’au début… Impression ou réalité, on ne se prononcera pas, mais le fait est que ça plaît !

En 1998, Dan Brown publie son premier roman, Forteresse Digitale, dans lequel il démontre déjà un intérêt certain pour les énigmes, avec une héroïne mathématicienne spécialisée en cryptographie aux prises avec un code indéchiffrable et un superordinateur censé permettre à la NSA de casser n’importe quel code ! Mais le roman passe quasiment inaperçu…

En 2000, Dan Brown publie Anges et Démons, dans lequel apparaît pour la première fois le personnage de Robert Langdon. On y trouve déjà toutes les caractéristiques, tous les éléments - pour ne pas dire toutes les recettes - qui vont faire du Da Vinci Code un succès. L’histoire se déroule à Rome et oppose le héros à une société secrète, les Illuminati, qui menace de rayer le Vatican de la carte, au moment même où le Pape meurt et où le processus de désignation de son successeur commence ! Mais curieusement, Anges et Démons passe lui aussi quasiment inaperçu…

En 2001, il abandonne la religion, les symboles et les énigmes pour revenir à un thriller politique, Deception Point, dans lequel le Président des Etats-Unis, à la veille des élécetions, annonce à la nation que la NASA a découvert des preuves d’une vie extra-terrestre … avant de découvrir que cela n’est qu’une mystification ! Malheureusement, ce roman ne remporte pas davantage de succès que les précédents.

Mais Dan Brown ne renonce pas. Sentant probablement qu’il tenait quelque chose avec Anges et Démons, il écrit la suite des aventures de Robert Langdon avec Da Vinci Code, se décidant à aller encore plus loin dans les thèmes qui lui sont chers : énigmes, codes et surtout théorie du complot impliquant le Vatican, l’Opus Dei et le Prieuré de Sion (deux autres société secrètes), sans oublier les Templiers !

S’inspirant sans doute (celui lui vaudra d’ailleurs un procès, mais qu’il finira par gagner) de l’Enigme Sacrée (un essai de 3 journalistes britanniques ayant lui aussi défrayé la chronique en son temps), il accrédite la thèse selon laquelle Jesus aurait eu une descendance… et déclenche un buzz invraisemblable, de nombreux catholiques criant au scandale ! Pour ne rien arranger, Dan Brown laisse - sans doute volontairement - planer le doute sur sa démarche et sur la véracité des révélations qu’on découvre au fil des pages de son roman. Les accusations se multiplient, les débats aussi, d’autres livres sortent dans la foulée pour apporter leur vision du roman de Dan Brown (et surtout surfer sur son incroyable succès)… et voilà l’auteur mondialement célèbre !

Du coup, les éditeurs ressortent ses anciens romans, évoqués ci-dessus… qui deviennent aussitôt des best-sellers ! Ce qui lui donne le temps de peaufiner un roman sur lequel il travaille depuis plusieurs années et qui voit le jour en 2009 : Le Symbole Perdu, troisième volet des aventures de Robert Langdon. Les ingrédient sont toujours les mêmes : religion, société secrète (pas si secrète que ça cependant, s’agissant des francs-maçons), décryptage de codes et de symboles et bien entendu une course-poursuite sur fond de thriller. Et ce qui est encore plus intéressant, dans ce dernier roman c’est la part nettement plus importante que dans les précédents laissée à la SF, avec l’introduction d’une science ( ?) peu connue, mais néanmoins passionnante, la noétique !

On ne peut qu’espérer que Dan Brown continuera dans cette voie…



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite