Cube Zero (Cube 3) -- Votre note ?
8 votes


Cube Zero (Cube 3)

Ernie Barbarash
dimanche 27 juin 2010
par Joe Black
popularité : 4%

Un homme erre dans un labyrinthe en forme de cube en tentant d’éviter les pièges des différentes pièces qui le composent...

Quelque part au même instant, dans une pièce vétuste, des écrans, des ordinateurs de contrôle, des bureaux... tout autour des armoires de rangement avec des dizaines de casiers contenant des milliers de dossiers... et au milieu 2 hommes qui ont les mêmes tenues que les prisonniers du cube avec leurs noms dessus, Wynn et Dodd, une plaque nominative sur leur bureau, une lampe, des corbeilles de rangement avec les photos de famille qui s’y adossent : ils surveillent, ils archivent les différentes expériences du cube.

Ces surveillants, 2 techniciens du cube, mi-gardiens mi-bourreaux, reçoivent leurs ordres "d’en haut", ils ne voient jamais les donneurs d’ordres, ils doivent même pointer pour aller seulement aux toilettes, ils ne se rappellent même pas la dernière fois qu’ils sont sortis de cet endroit...

Comme seuls moyens de communication avec l’extérieur : un ascenseur duquel ils reçoivent leurs repas mais qu’ils n’ont pas le droit de prendre, et posé sur un bureau, un vieux téléphone cadenassé servant pour les cas d’extrême urgence exclusivement, il n’a pas beaucoup servi d’ailleurs et pour cause, ils sont terrorisés simplement à l’idée de l’utiliser...

Dans leur petit monde, tout est hiérarchie, procédures et attente : ils attendent les ordres... puis ils les exécutent depuis leurs ordinateurs et regardent passivement le résultat sur leurs écrans.

Mais Wynn se pose beaucoup de questions et interpelle Dodd... il s’interroge sur les longues vacances de ses collègues, sur leur présence ici, sur la finalité et la légitimité de ces cruelles expériences... et lorsque Wynn découvre dans un dossier que Rains, une opposante politique nouvellement prisonnière du cube, est peut être ici par erreur, il tente de convaincre Dood de prévenir la hiérarchie pour signaler un vice de procédure...



Que l’on aborde ce film en le plaçant dans le contexte des 2 précédents (surtout de l’original) ou qu’on le prenne séparément, ce Cube Zero tient à peu près la route ! (beaucoup plus que Cube 2 en tous cas)

On revient à un univers moins high-tech (exit les salades physico-quantiques de temps et d’espace), avec des décors, des bruitages et une bande son en général proche du Cube 1.

On retrouve également le coté horreur/angoisse du Cube original : des bons vieux pièges qui coupent, brulent, piquent, rongent, glacent, infectent... c’est plus parlant pour que les spectateurs s’identifient au lieu d’être "désintégré dans le vortex du continuum spatio-temporel" ! ;-)

On s’intéresse aussi (surtout) au fonctionnement du Cube, un terrain glissant... il y a beaucoup de questions et les réponses apportées sont cohérentes et dessinent un contexte global qui est prenant.

Sans faire de grande révélation, le Cube est simplement décrit comme n’ayant pas d’échappatoire, il serait une sorte de prison, une infrastructure servant à faire des tests sur cobayes humains pour un régime au pouvoir qu’on devine être une dictature... Les prisonniers du cube seraient des "volontaires", en réalité condamnés à mort ayant opté à la place d’une exécution directe pour les fameux "tests" du cube (ils signeraient un petit feuillet rose comme formulaire de consentement puis on leur effacerait la mémoire...) ;

Il y a quelque chose de très kafkaïen dans ce film, comme le parallèle évident des gardiens dans leur bureau (plutôt une sorte de cave reliée directement au cube) tels des fonctionnaires à la fois spectateurs et parties intégrantes d’une "administration"... On réalise d’ailleurs rapidement que ces bourreaux ne sont en réalité que des presse-bouton et eux aussi sont victimes du Cube à une autre échelle, comme une sorte de mise en abyme, eux aussi subissent une expérience, surement une sorte de variante de la célèbre expérience de Milgram pour chercher à établir à quel moment et comment la désobéissance ou la soumission s’organise...

Une bonne part du film tourne autour de la psychologie des gardiens qui ont chacun une psychologie différente mais pas si antagonistes que ça, leurs caractères se rejoignant parfois :

— pour Wynn c’est la curiosité qui domine, se posant plein de questions, il est dans la remise en cause, dans la rébellion contre l’autorité, il veut des explications, il est choqué de toute cette cruauté, il éprouve de l’empathie pour les victimes du cube...

— pour Dodd il est surtout complètement dépassé, apeuré, dominé par la crainte de tout ce qui pourrait arriver si un quelconque "grain de sable" venait perturber les ordres... Ne voulant même pas se poser de questions ("ne pas s’impliquer" comme il le dit), il exécute en se déconnectant psychologiquement de la cruauté de ses actes (du moins jusqu’à un certain seuil) ; un technicien supérieur du cube lui déclarera ironiquement : "Excellent esprit Mr Dodd, c’est comme cela qu’on préserve la démocratie."

Coté technique, la réalisation, même si elle ne présente pas une grande originalité, est propre, Ernie Barbarash joue peut être un peu trop la sécurité... et les acteurs, pour ainsi dire pas connus, font leur job correctement.

C’est vrai que ce Cube Zero faisait un pari risqué en tentant d’apporter des explications au Cube 1 et c’est certain que la finalité ne plaira pas forcement à tout le monde...

Même si j’ai une bonne appréciation globale sur ce film -surtout après la grosse dérive de Cube 2-, j’ai dans l’idée qu’il était possible de tirer un meilleur parti de l’univers de Cube en travaillant mieux les scénarios de l’Hypercube (surtout) et du Cube Zero aussi : est ce vraiment utile de reprendre de la sorte l’expérience de Milgram en l’intégrant à l’univers du Cube ?

A découvrir, vous jugerez.


—Concernant la chronologie, il parait probable, compte tenu de la technologie de Cube Zero, que les faits se passent avant l’Hypercube (cependant les techniciens supérieurs du Cube déclarent aussi que cette installation est obsolète laissant sous-entendre qu’il y a d’autres installations plus modernes ; il y aussi ces vieux ordinateurs factices qui se "transforment" en ordinateur high tech) ; par contre, par rapport au Cube 1, je dirais que Cube Zero se situerait plutôt après... mais il n’y pas vraiment d’éléments pour le situer chronologiquement avec précision, si vous avez un avis, je suis preneur !

— Certains des textes (les "papiers" donnant les ordres) qui sont écrit dans Cube Zero ressemblent à une sorte d’idéogramme, peut être inventé de toute part, je n’ai pas réussi à l’identifier ;

— La fin de Cube Zero apporte une explication sur la présence de Kazan, l’autiste du Cube 1 ;

— France 2 a diffusé un documentaire sociologique très intéressant intitulé Le Jeu de la Mort, il reprend le principe de l’expérience de Milgram en remplaçant l’autorité scientifique par "l’autorité télévisuelle" dans un faux jeu télévisé, La Zone Extrême, présenté par Tania Young ; les résultats sont controversés.



Commentaires  (fermé)

Logo de Joe Black
lundi 2 décembre 2013 à 19h35, par  Joe Black

Bonjour Visiteur !
Ne vous énervez pas, c’est mauvais pour la santé... ;-)
Chacun peut donner son avis du moment qu’il est argumenté, et chacun peut se tromper aussi...
Ca donne envie de revoir le film ! ;-)

dimanche 1er décembre 2013 à 13h46

Vous êtes complétement à coté de la plaque on voit bien que ce n’est pas le même personnage dans cube 0 et cube 1 : ils n’ont pas le même nom (kazan et wyn) l’un est chauve l’autre non, pas la même voit et pas la même tête même si c’est vrai que c’est pas le même acteur il aurait pris deux personnes se ressemblant un tout petit peu pour montrer que c’est le même. De plus, il se trouve avec un autre groupe de personnes pas celle du cube 1, non c’est définitivement un autre personnage. C’est juste fait pour expliquer l’origine de kazan : tous les mecs un peu trop malin se font lobotomiser avant d’être mis à l’intérieur, c’est tout.
Réfléchissez deux seconde avant de poster deux commentaires complétement faux.

Logo de Sit
jeudi 22 août 2013 à 00h31, par  Sit

Je suis d’accord avec teck, le personnage final de cube zéro est exactement l’autiste du "cube" original (même mouvement de main, façon de parler, on attend que le bon vieux "je préfère la bleu, elle est mieux la bleu !!"
Du coup cube zéro serait bien antérieur au premier cube. Celui ci contient d’ailleurs des pièges qui paraissent bien plus modernes. Pour ce qui est du reste du scénar, et des liens entre les cubes, je ne suis pas sur qu’il y ai une interprétation unique, il s’agit de mettre en évidence certain mécanismes sociaux face à des situation de collaboration forcé je dirais. Je ne pense pas que les auteurs eux mêmes ai des explications fixes et précisent sur leurs réalisations.

Logo de Teck
vendredi 16 août 2013 à 17h14, par  Teck

Bonjour perso je pense que ce film se passe avant le premier film cube, c’est un peu une sorte de préquel. Car comme on le vois dans ce cube la technologie est assez ancienne. Et quand ils disent que ces installations sont obsolètes, je pense qu’il parle d’un autres cube plus récent ( peut-être celui d’hypercube ?).
Et comme tu dit à la fin on vois "le héros du film" qui est super inteligent, subir une opération du cerveau et devenir handicapé. Ce qui explique pourquoi il y a un handicapé dans cube 1. C’est la même personnes ( mais pas le même acteur).
Et donc dans cube zero notre héros qui était un employés du cube essaye de faire sortir des gens, et dans cube 1 c’est quand il reviens dans le cube après avoir eu le cerveau lobotomisé...

Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite