Yiu 1 & 2 - Aux Enfers - La Promesse Que Je Te Fais -- Votre note ?


Yiu 1 & 2 - Aux Enfers - La Promesse Que Je Te Fais

Téhy, Nicolas Guénet, Jérôme Renéaume & J.M.Vee
mercredi 19 mars 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 8%

En 2166, une série d’événements catastrophiques, naturels ou pas, met l’humanité à genoux, continent après continent. Après 150 ans de terrorisme, de guerres, de barbarie, l’Homme se tourne vers son dernier espoir, son dernier refuge : la foi. Les grandes religions reprennent le pouvoir et s’établissent à la Nouvelle Jerusalem. Mais entre elles, les rivalités demeurent. Leurs armes : des mercenaires surentraînés, boostés aux implants divers et variés. L’une d’entre eux, Yiu, accepte une mission particulièrement dangereuse, qui doit être sa dernière. Ensuite, elle aura suffisamment d’argent pour payer à son petit frère le traitement qui le guérira de la terrible maladie qui le ronge. Mais avant cela, il va lui falloir affronter une créature particulièrement terrifiante : l’antéchrist...

Ils se sont mis à quatre pour construire cette saga, ce qui est assez inhabituel dans le monde de la BD et quand on jette un oeil à la dernière page de ces albums, on a presque l’impression d’avoir affaire à un générique de fin de film, avec Téhy à la conception, au scénario et au découpage, Guénet à la peinture, Renéaume au graphisme, J.M. Vee aux développements historiques et technologiques du scénario et d’autres encore au packaging, au lettrage au développement 3D... On entre même dans le détail des planches, afin de bien préciser qui a dessiné quoi. Ca ne rigole pas !

Ce ne rigole pas, mais c’est efficace et le résultat est à la hauteur des moyens mis en oeuvre. La beauté de certaines planches, d’abord crayonnées puis peintes, est tout simplement stupéfiante. Les 20 premières pages du tome 1 en sont un excellent exemple avec des dessins s’étendant sur des double pages, accompagnés de textes expliquant comment, peu à peu, l’humanité a sombré dans le chaos.

D’entrée de jeu, on comprend qu’on est dans de la pure SF, et de la SF de qualité, avec la création d’un univers tout à fait crédible (quoi que pessimiste !), complexe, riche, original et fascinant... sans pour autant que le lecteur s’ennuie un seul instant. Car Yiu, c’est aussi de l’action, beaucoup d’action et de rythme, un rythme donné notamment par une mise en page très recherchée, tout en restant d’une lecture très facile !

JPEG - 169 ko

S’il fallait trouver un défaut, on pourrait reprocher au scénario, paradoxalement, de ne pas raconter grand chose. Certes, le contexte historique, politique, économique, social a été particulièrement travaillé. Mais si on s’intéresse au personnage principal de la saga, que lui arrive-t-il ? Elle accomplit une première mission, puis une deuxième... ça reste assez léger, surtout comparativement au reste.

En fait, Yiu est sans doute, dans le domaine de la BD de SF, ce qui s’approche le plus d’un très bon blockbuster ! De gros moyens, un grand professionnalisme, du talent à tous les étages... c’est spectaculaire, bluffant, passionnant, original, redoutablement efficace. Et c’est beau. Que demander de plus ?

Cliquer ici pour commander les albums sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite