One Punch Man -- Votre note ?
2 votes


One Punch Man

ONE & Yusuke Murata
mercredi 2 mars 2016
par Didier GIRAUD
popularité : 5%

A peine sorti de l’adolescence, le jeune Saitama prend la défense d’un enfant attaqué par un crabe géant... et découvre sa vocation. Après trois années d’entraînement intensif, il devient un super-héros, capable de vaincre n’importe quel ennemi d’un seul coup de poing : One Punch Man ! Il est rejoint dans sa lutte contre le mal par Genos, dont la famille a été massacrée par un cyborg et qui en est devenu un lui-même pour se venger. Après avoir été sauvé par Saitama, Genos lui demande de l’accepter comme disciple...

Une campagne de publicité de grande ampleur, avec notamment des affiches dans le métro parisien, pour le lancement d’un manga, c’était quelque chose de nouveau, un événement en soi. On était donc en droit d’attendre un manga exceptionnel... La déception est donc d’autant plus grande, à la lecture de ce manga qui est assez représentatif de l’idée qu’on se fait du genre lorsqu’on ne le connaît pas !

C’était quoi, le projet ? C’est la question qu’on peut se poser à la lecture des aventures sans queue ni tête du "super-héros" dont le punch est si puissant que cela devient un problème pour lui, qui ne parvient pas à trouver un adversaire à sa hauteur !

Ce ne sont pourtant pas les adversaires qui manquent, dès ce premier tome, puisqu’on y découvre Vaccineman, une créature gigantesque née de la pollution, Crabotaure, un géant sans nom gonflé aux anabolisants, les monstroterres venus des profondeurs de la terre pour conquérir la surface, Mousmétique, Mante, Dragotaupe, Cyborgorilla et Lion King (le roi lion !), rien que ça... Et comme on peut s’en douter, le scénario s’avère quasi inexistant. Inutile donc de chercher une quelconque logique dans cette succesion de combats qui ne présentent en plus aucun intérêt, compte tenu de la puissance du héros.

JPEG - 164.6 ko

On pourrait penser que One Punch Man est à prendre au second degré, qu’il s’agit d’un manga humoristique, ou parodique... Mais même pas ! Les rares tentatives d’humour sont d’un niveau affligeant (le gamin au menton "fendu comme un cul") et l’apparition, par moments, de dessins d’une naïveté consternante, demeure inexplicable. Il ne semble pas y avoir la moindre référence aux super-héros américains (ni à titre d’hommage ni à titre de critique) et s’il fallait trouver à qui les auteurs ont emprunté leurs monstres, c’est peut être du côté des Pokemon qu’il faudrait chercher...

On a du mal à comprendre qu’un tel manga puisse être classé comme Seinen, dans la même catégorie qu’un Death Note, par exemple... On ne sait pas grand chose de One, le scénariste et dessinateur du webcomic original (redessiné par Yusuke Murata pour la version "papier"), mais on peut se demander quel était son âge, mental comme physique, lorsqu’il a imaginé cette histoire. Pourtant, le succès a été au rendez-vous, au Japon, avec plusieurs millions de volumes vendus et une adaptation en animé. En sera-t-il de même en France ? Pas sûr...

Cliquer ici pour commander le manga sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite