Planètes T1 & T2 -- Votre note ?


Planètes T1 & T2

Makoto Yukimura
samedi 13 février 2016
par Didier GIRAUD
popularité : 9%

En 2075, l’orbite terrestre est encombrée de débris des innombrables satellites envoyés depuis près d’un siècle, à tel point que leur récupération est devenue un business. C’est le métier qu’ont choisi Yuri, Fee, Tanabe et Hachimaki. Le premier, d’origine russe, a perdu sa femme dans un accident survenu lors d’un voyage dans l’espace et était obsédé par l’idée de retrouver un objet auquel elle tenait particulièrement. La seconde, américaine, est la pilote de leur vaisseau, caractérielle mais très protectrice vis à vis de son équipage. Tanabe, qui découvre le métier, est une incurable romantique, persuadée que l’amour est la solution à tous les problèmes. Hachimaki est le plus ambitieux deq quatre. Fils d’un ingénieur spatial, il est prêt à tout pour réaliser son rêve : posséder sa propre navette. Pour cela, il décide de postuler pour une mission particulièrement dangereuse qui sera la première à atteindre Jupiter. Mais il lui faudra franchir toutes les étapes d’une sélection particulièrement rigoureuse...

S’il ne se lisait pas de de droite à gauche et en partant de la fin, on aurait presque du mal à croire que Planètes est un manga...

Les mangakas nous ont en effet habitué à une forme de SF assez différente de celle des comics anglo saxons, sur des thèmes souvent propres à la culture japonaise, sous une forme souvent débridée (sans jeu de mot) et, d’une detaine manière, un peu exotique...

Mais avec Planètes, ce n’est pas le cas. Celles et ceux qui ont vu le film Gravity feront très vite le rapprochement. De même que celles et ceux qui ont vu un film un peu plus ancien, L’Etoffe Des Héros, qui racontait l’histoire des pionniers de la conquête spatiale.

Planètes est un manga de SF qui joue la carte du réalisme. Et si le début peut sembler un peu mou du genou, on se rend compte peu à peu que même si les aventures de ses quatre héros ne sont pas toujours trépidantes, l’auteur à des choses à nous dire...

JPEG - 180.6 ko

On passe de l’espace à la Terre, d’une mission de récupération de débris orbitaux à un repas de famille et on fait peu à peu connaissance avec les personnages principaux, assez typés, imaginés par l’auteur. On commence à se rendre compte qu’ils ne sont pas particulièrement équilibrés, chacun semblant être plus ou moins névrosé. Comme si, pour conquérir l’espace, il fallait ne pas être complètement normal...

Il est également question de maladies, physiques ou psychologiques, propres à l’espace, à l’isolement, à l’absence prolongée de gravité, aux radiations. Il est question de terrorisme. il est question d’économie et de l’appât du gain de certains, qui tentent de mettre la main à tout prix sur les richesses de l’espace et sont prêts à tout pour cela, quitte à sacrifier autant d’astronautes que nécessaire...

L’air de rien, Planètes s’avère donc de plus en plus prenant au fur et à mesure qu’on avance dans sa lecture, avec ses personnages attachants et son intrigue plus riche et plus complexe qu’il n’y paraît. On se demande parfois si on est dans un manga, un comic ou une BDD traditionnelle... mais quelle importance ? L’important, c’est surtout que sa lecture soit passionnante... et c’est bien le cas !

Cliquer ici pour commander les Mangas sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite