Dune, Les Origines 2 : Les Mentats de Dune -- Votre note ?
6 votes


Dune, Les Origines 2 : Les Mentats de Dune

Brian Herbert & Kevin J. Anderson
dimanche 29 mars 2015
par Didier GIRAUD
popularité : 21%

Le Communauté des Soeurs a fait sécession, mais la Mère Supérieure Raquella n’a pas perdu espoir de réunifier les deux factions rivales. Pendant ce temps, Manford Torondo poursuit sa guerre sainte contre les machines... et se fait de plus en plus d’ennemis, y compris au sein de la famille impériale. Mais son pire ennemi est Josef Venport, qui peu à peu élimine toute concurrence et bâtit un monopole du voyage spatial, grâce à ses navigateurs transformés par des doses massives d’Epice, cette substance qui devient de plus en plus recherchée et qui ne se trouve que sur la planète Arrakis... Venport, qui contrôle le commerce spatial, contrôle également Arrakis. Mais lorsque l’empereur décide d’annexer Arrakis, Venport passe à l’action, prêt à tout pour étendre son empire industriel et éliminer Manford Torondo. Et Gilbertus Albans, fondateur de l’Ecole des Mentats, finit par comprendre son erreur et décide lui aussi de s’opposer à Torondo, dont il était jusque là un des rares alliés...

On devrait pourtant être habitués... mais c’est toujours un formidable plaisir de retrouver l’univers imaginé par Frank Herbert, que développent depuis de nombreuses années maintenant son fils Brian et Kevin J. Anderson. C’est là d’ailleurs qu’on peut se rendre compte de la puissance de la vision de Frank Herbert. Car si ses deux successeurs peuvent enchaîner les trilogies les uns après les autres, c’est parce que tout, ou presque, était déjà dans son premier (et inégalable) roman de la saga de Dune.

C’est ainsi qu’on continue à découvrir, après La Communauté Des Soeurs, comment sont apparues - difficilement et avec de nombreuses pertes - les premières Révérendes Mères et les premières Diseuses de Vérité. C’est ainsi qu’on découvre comme est née la Guilde spatiale et ses étranges navigateurs. C’est ainsi qu’on assiste à la première manifestation de la Voix, cette étrange capacité des Soeurs de ce qui deviendra le Bene Gesserit. C’est ainsi qu’on comprend de mieux en mieux comment est née la fameuse vendetta entre les familles Harkonnen et Atréides.

Mais on est encore très loin de l’époque de Paul Atréides. Car les soeurs n’ont pas encore finalisé leur projet de Kwisatz Haderach, de même qu’elles n’ont pas encore développé leur maîtrise du combat au corps à corps. La Guilde n’existe pas encore en tant que telle. Arrakis est une planète presque comme les autres, dont on commence à peine à comprendre l’importance stratégique, au fur et à mesure qu’on découvre les propriétés uniques de l’Epice. Et l’univers n’est toujours pas débarrassé de la menace des machines. Car l’esprit d’Erasme est toujours vivant et sur une lointaine planète, des scientifiques recréent des Cymeks, améliorant leurs capacités pour les rendre encore plus puissants que les anciens Titans, pour se venger de Manford Torondo.

Rien de nouveau sur la forme, donc, toujours calquée sur le modèle du roman de référence, Dune. Il est d’ailleurs très peu probable qu’elle évolue un jour ! Sur le fond en revanche, le fan de Dune a de quoi se régaler, comme toujours ou presque avec Brian Herbert et Kevin J. Anderson, qui continuent de renforcer avec pertinence et talent, la cohérence de l’univers imaginé par Frank Herbert. On attendra donc une nouvelle fois avec impatience le dernier tome de cette trilogie... tout en sachant déjà qu’elle n’apportera pas toutes les réponses à nos questions !

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite