Your Name (Kimi no na wa) -- Votre note ?
1 vote


Your Name (Kimi no na wa)

Makoto Shinkai
samedi 6 janvier 2018
par Didier GIRAUD
popularité : 6%

Tout oppose Taki et Mitsuha. Le premier vit à Tokyo et travaille à mi-temps dans un restaurant pour payer ses études. La seconde est lycéenne dans un petit village du nom d’Itomori où elle se prépare à devenir assistante dans un temple, à défaut d’autre chose... Mais lorsqu’une comète traverse le ciel d’Itomori, l’impensable se produit. Taki se réveille dans le corps de Mitsuha et celle-ci se réveille dans le corps de Taki ! Le phénomène se reproduisant, tous les deux mettent au point un moyen de communiquer, afin d’éviter que leurs vies respectives soient trop perturbées. Mais lorsque cela s’arrête, Taki décide d’essayer de trouver Mitsuha. Finalement, il parvient à identifier son village, et découvre que Itsuha est morte il y a trois ans, lorsque Itomori a été détruit par la chute d’une météorite...

Je prends les paris : cet anime sera un jour adapté en live par Hollywood !

Tous les ingrédients pour un succès auprès des "housewives" de moins de 50 ans, desperate ou pas, sont bien là : une situation surprenante, un scénario aux nombreux rebondissements, de l’humour, du drame, une histoire d’amour impossible et une "happy end" comme on les aime aux Etats Unis (et ailleurs aussi).

JPEG - 80.9 ko

Comme souvent avec ce qui nous vient du Japon, Your Name résulte d’un joyeux mélange de genres, puisqu’on y trouve à la fois le thème des trames temporelles et celui du transfert d’identité d’un corps à un autre ! Mais c’est précisément ce qui fait la force du film dont le scénario s’avère de grande qualité et véritablement original.

Rien ne manque : ni l’humour généré par des situations évidemment inhabituelles (l’esprit d’une femme dans le corps d’un homme, et inversement) ni l’émotion car bien évidemment, ces deux-là vont tomber amoureux l’un de l’autre. Et les dessins, souvent très réussis et d’une richesse nettement supérieure à ce que produisent habituellement les studios japonais, de même qu’une bande son de qualité, accompagnent à la perfection le scénario.

JPEG - 57.7 ko

Au Japon, Your Name a fait un carton et se classe premier au box office 2016. En termes de recettes, il se classe à la 2ème place, toutes catégories confondues (anime ou pas), dans l’histoire du cinéma japonais, devant des classques de Miyazaki tels que Princesse Mononoke ou Le Château Ambulant) ! En France, on continue à considérer, à tort, que ce genre est réservé aux enfants et aux adolescents... donc aucun film de ce genre (a fortiori japonais !) ne réalisera jamais pareil score.

JPEG - 62.5 ko

Mais les spectateurs français ne savent pas ce qu’ils manquent. Car le film ne s’adresse pas particulièrement aux adolescents et aux jeunes adultes, en dépit de l’âge deux personnages principaux. Et réalisé avec beaucoup de soin, avec une sensibilité bien dosée et sans jamais tomber dans le pathos et le mélo, Your Name n’a rien à envier à un film "live", bien au contraire !

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 13.5 Mo
MPEG4 - 13.5 Mo

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite