Spider-Man : No Way Home -- Votre note ?


Spider-Man : No Way Home

Jon Watts
vendredi 31 décembre 2021
par Didier GIRAUD
popularité : 22%

Depuis que son identité secrète a été dévoilée et qu’il est accusé du meurtre de Mysterio (cf. Spider-Man : Far From Home), la vie de Peter Parker est devenue un cauchemar. Pire encore, la révélation de son identité a de graves répercussions sur la vie de ses proches et de ses meilleurs amis M.J. et Ned, dont la candidature au prestigieux M.I.T. est rejetée. Ne sachant plus quoi faire, il demande Docteur Strange de lancer un sort afin que l’ensemble de la population oublie que Peter Parker est Spider-Man. Strange refuse, au motif qu’il s’agit d’un sort particulièrement complexe et puissant,puis finit par céder devant l’insistance de son ami. Mais se rendant compte que ses amis aussi vont oublier cela, Peter supplie Strange de modifier son sort déjà lancé. Peu de temps après, il doit faire face à Otto Octavius et Norman Osborn, deux ennemis qu’il n’a jamais rencontrés mais qui semblent très bien le connaître. Strange lui explique alors que la modification de son sort a ouvert une faille dans le multivers, permettant à des personnes liées aux Spider-Man d’univers parallèles de venir dans le nôtre...

Les films de super-héros, généralement divertissants, nous proposent parfois le pire et parfois aussi (mais rarement, il faut bien l’avouer), le meilleur. Et même si le précédent opus avait été un succès commercial, on ne peut pas dire qu’il avait marqué les esprits par l’intelligence de son scénario. On pouvait donc craindre le pire du troisième volet de ce Spider-Man pré-ado réalisé une nouvelle fois par Jon Watts.

JPEG - 54.5 ko

Mais cette fois, et c’est une première, Spider-Man s’inscrit dans le cadre plus large du MCU, et pas seulement pour faire de la figuration en affrontant des ennemis de seconde zone, du genre qui ne tiendraient pas deux secondes face aux Avengers, aux X-Men ou aux Quatre Fantastiques... bref, face aux "vrais" super-héros ! Et la forte présence à l’écran du Docteur Strange (toujours aussi impeccablement interprété par Benedict Cumberbatch) est là pour nous le rappeler : le multivers (cf. la série Loki) est à nos portes et il ne s’en faudrait pas de beaucoup pour que ses univers parallèles fassent irruption dans notre réalité, comme on s’en rend compte assez rapidement !

JPEG - 41.9 ko

Attention spoilers !

De manière plutôt intelligente, le scénario utilise les sagas Spider-Man précédentes (celle de Sam Raimi avec Tobey Maguire, et celle de Marc Webb avec Andrew Garfield) pour en faire des réalités parallèles ! Du coup, cela permet de faire ressurgir les ennemis de ces deux Spider-Man et de retrouver le Bouffon Vert, le Docteur Octopus et l’Homme-Sable, ainsi que le Lézard et Electro, tout cela avec les mêmes acteurs (dont Willem Dafoe et Alfred Molina). Mais évidemment, cela n’est rien par rapport au plaisir de retrouver Tobey Maguire et Andrew Garfield eux-mêmes, et d’avoir à l’écran trois versions différentes de Spider-Man ! Comme si cela ne suffisait pas d’avoir des dizaines de films reliés les uns aux autres, Kevin Feige et ses équipes réussissent donc avec ce Spider Man : No Way Home l’exploit d’intégrer après-coup au MCU les films des débuts de Marvel (le premier Spider-Man date tout de même de 2002). Bel exploit. On y trouve même le Matt Murdock de la série Daredevil de Netflix ! Encore un personnage (qui pourrait être sui d’autres) intégré au MCU ?

JPEG - 61.2 ko

Autre point fort du film : l’humour. Pour une fois depuis Spider Man : Homecoming, on a droit à autre chose qu’à des gags à deux balles destinés à de pré-ados. Le mérite en revient à Benedict Cumberbatch dans le rôle de Stephen Strange, dont la personnalité plutôt sévère et sérieuse s’oppose parfaitement à la légéreté de Tom Holland / Spider-Man, le plus souvent au travers de dialogues assez savoureux. Ce qui, par la même occasion, relègue au second plan les personnages de M.J. et de Ned, qui n’apportaient pas grand chose aux films précédents...

JPEG - 59.3 ko

Côté action, rien à dire : on est bien dans un Marvel ! D’un côté, trois versions de Spider-Man et Doctor Strange, de l’autre le Bouffon Vert, le Docteur Octopus, l’Homme-Sable, Electro et le Lézard ! Autant dire qu’on n’a guère le temps de s’ennuyer et le réalisateur fait même preuve par moments d’une virtuosité dans les scènes d’action qui rappelle celle de Sami Raimi dans Spider-Man 3.

Résultat : un carton au box-office, le film devenant le plus rentable de la franchise Spider-Man et provoquant pour partie l’échec commercial d’autres poids lourds étant sortis au même moment tels que le West Side Story de Spielberg ou The King’s Man. Du coup, le projet d’une nouvelle saga consacrée au Spider-Man ayant pour identité Miles Morales et non plus Peter Parker a pris un coup dans l’aile et il serait même question d’une nouvelle trilogie avec Tom Holland !

Cliquer ici pour commander le Blu-ray ou le DVD sur Amazon

Infios sur l’achat en ligne



Documents joints

MPEG4 - 14.3 Mo
MPEG4 - 14.3 Mo

Agenda

<<

2022

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite