Metropolis -- Votre note ?
4 votes


Metropolis

Fritz Lang
samedi 13 février 2010
par Didier Giraud
popularité : 9%

Plus de 80 ans... ça fait quand même beaucoup. Par certains aspects, pourtant, on oublierait presque l’âge canonique de ce film. Mais certains autres, hélas, nous rappellent cruellement que pour les films aussi, c’est moche de vieillir ! Metropolis est donc à voir, avant tout, avec un oeil d’historien. Il faut savoir mettre de côté ce qui est accessoire pour garder l’essentiel et ne pas oublier à quel point Metropolis a marqué les esprits et influencé le cinéma de SF. La planète Coruscant, dans la saga Star Wars, ne descend-elle pas en droite ligne de Metropolis ?

Bande annonce IMG/flv/Metropolis.flv

Metropolis est une ville gigantesque, aux buildings démesurés, parcourue par des voitures, des trains, des avions... En haut, les dirigeants. En bas dans les profondeurs, les machines qui font fonctionner la ville et les ouvriers qui font fonctionner les machines. Entre les deux .. rien, aucun contact.

Une jemme femme, Maria, prédit aux ouvriers l’arrivée d’une sorte de Messie, un médiateur qui trouvera le moyen de dialoguer avec les dirigeants pour que les ouvriers bénéficient d’une vie meilleure. Freder Fredersen, le fils de Joh Fredersen, le plus haut dirigeant de la ville, tombe amoureux d’elle. Partant à sa recherche, il découvre les profondeurs de la ville les terribles conditions de travail des ouvriers et finit par décider de vivre comme eux, par solidarité.

Son père, qui le fait surveiller, découvre que Maria et les ouvriers constituent une menace. Il décide d’utiliser Maria comme sujet d’une expérience menée par Rotwang, un savant qui a conçu une androïde et souhaite lui donner une apparence humaine. Ainsi, Maria pourra convaincre les ouvriers de se rebeller... et la répression sera aussi terrible que facile. Mais Rotwang, qui a autrefois aimé la même femme que Joh Fredersen, a d’autres projets...

JPEG - 12.8 ko

La Science Fiction a vocation à exprimer les peurs, les angoisses de son époque. A ce titre, Metrpolis est bien un film de SF. En 1927, l’allemagne est déjà une nation industrialisée qui a découvert les joies du taylorisme et la course à la productivité . Le marxisme et la lutte des classes sont des thèmes d’actualité (la Russie est devenue soviétique depuis déjà une dizaine d’années)... et même si on est encore (deux ans avant la crise de 29) dans les "années folles", on s’inquiète quant à une possible déshumanisation du travail. L’homme se sert de plus en plus en plus des machines, mais demain, les machines ne se serviront-elles pas des hommes ? C’est le sens de cette fameuse scène dans laquelle une machine indique à l’ouvrier les mouvements qu’il doit faire ... jusqu’à son épuisement et son remplacement par un autre.

JPEG - 15.2 ko

Metropolis est d’ailleurs un film hautement symbolique et il serait fastidieux de faire la liste des symboles, notamment religieux, qu’on trouve dans le film.

C’est également un film expressionniste ... ce qui est une élégante façon de dire que les acteurs surjouent "grave" ! Mais il en allait ainsi du temps du cinéma muet... et compte tenu de la complexité de l’intrigue, il fallait éviter toute ambigüité sur les sentiments de l’un ou de l’autre des personnages. Certaines scènes, qui poussent l’expressionnisme à son comble, peuvent aujourd’hui difficilement être vues sans provoquer quelques sourires (notamment celle dans laquelle Freder découvre la vérité sur Maria, après l’expérience de Rotwang)... mais elles sont heureusement minoritaires.

Mais c’est surtout une superproduction, qui a utilisé 36 000 figurants et les meilleurs "trucages" (on ne parlait pas encore d’effets spéciaux) de l’époque, dont certains restent assez bluffants (même si certains décors évoquent par moment le carteon-pâte) et impressionnants, pour un film d’une durée d’origine de 3h30 !

JPEG - 107.8 ko

Malheureusement, de nombreuses scènes ont été perdues. Et parmi celles qui ont été retrouvées, certaines sont en plus ou moins bon état. Pour ceux qui voudraient découvrir le film, on ne peut que recommander la prudence. Il en existe en effet différentes versions. Notamment une ancienne (courte), une "moderne" produite par Giorgio Moroder avec une bande son incluant des morceaux de groupes tels que Queen ou Adam And The Ants, et une récente, beaucoup plus longue (2h30 environ) dans laquelle on retrouve une musique plus classique.

Personnellement, même si j’aime tout particulièrement le rock "new wave" des années 80, j’avoue que le mélange des genres me laisse perplexe... alors que la musique classique "passe" beaucoup mieux avec de telles images.

Finalement, la version courte la plus ancienne est peut être la plus facile d’accès et la meilleure pour découvrir ce film qui est l’ancêtre du cinéma de SF moderne, qui nous a montré pour la première fois un robot sur grand écran et dont de nombreuses images ont été reprises, à des degrés divers, par différents réalisateurs, par des groupes de rock, par des jeux vidéo ... et qui a même donné son nom à la ville de Superman !

Commander le DVD ou le Blu-Ray sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne


Il y aussi dans Metropolis un peu de Frankenstein. Indéniablement, Fritz Lang (et son épouse, qui a écrit le roman dont le film est tiré) s’est inspirée de l’oeuvre de Mary Shelley pour la création de l’androïde. En revanche, Fritz Lang a inventé avec Metropolis le personnage de l’assistant de Rotwang, qui deviendra par la suite un "must" des films de la saga Frankenstein, un personnage généralement prénommé Fritz ou Igor, presque obligatoire pour tout savant fou qui se respecte !



Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite