Gambit : Infiltré (Gambit : Stealth) -- Votre note ?
2 votes


Gambit : Infiltré (Gambit : Stealth)

Karen Miller
vendredi 4 juin 2010
par Didier Giraud
popularité : 6%

Une fois de plus (comme le laissait sous-entendre les films L’Attaque Des Clones et La Revanche Des Sith, voilà Anakin et Obi-Wan embarqués dans une mission désespérée. Un de leurs vieux ennemis et serviteur du comte Dooku a entrepris de fabriquer une terrifiante arme biologique. Alors que la République continue de s’affaiblir, alors que Palpatine continue de renforcer ses pouvoirs, alors que les Jedi sont de moins en moins nombreux après la bataille de Geonosis, ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour contrecarrer les plans des séparatistes. Anakin, habitué aux grandes batailles, va découvrir les charmes de l’espionnage, de la dissimulation et de l’infiltration des lignes ennemies ...

De tous les cycles Star Wars (comme Le Nouvel Ordre Jedi ou L’Héritage De La Force), The Clone Wars est celui qu’on aborde toujours avec le plus préjugés car il a déjà été amplement développé sous forme de dessins animés et récemment d’un film d’animation. C’est d’ailleurs dans la lignée de ce film que se situe ce roman, dans lequel on retrouve le personnage d’Ahsoka, la padawan (apprentie) d’Anakin.

C’est donc une agréable surprise de découvrir Karen Miller, écrivain réputée de Fantasy, rejoindre l’équipe d’écrivains qui continue de faire vivre depuis désormais de nombreuses années l’univers imaginé par George Lucas. Et le fait est que l’écriture de ce roman le situe dans le top 10 ou le top 20 des 100 romans Star Wars publiés à ce jour par Fleuve Noir.

Karen Miller a notamment parfaitement réussi à rendre sur le plan littéraire les rapports ambigüs qu’entretiennent Obi-Wan et Anakin, faits de paternalisme, de compassion, d’amitié et d’une certaine réserve du côté d’Obi-Wan et de respect, d’admiration, de besoin d’affection, de rebellion et de mensonge du côté d’Anakin... tout cela, comme dans les films, avec parfois une légèreté teintée d’humour et parfois avec une gravité des plus dramatiques. Evidemment, puisque tous ceux qui lisent ces romans savent comment l’histoire de cette relation s’est terminée. Et de ce point de vue là, le roman ne nous apprend rien de nouveau.

En revanche, on en apprend un peu plus sur le passé d’Obi-Wan et ça, pour un fan de Star Wars, c’est évidemment passionnant. Car Obi-Wan, s’il est un des personnages les plus importants de la saga, est aussi un des plus ennuyeux ! Elève doué et appliqué de Qui-Gon Jinn, maître souvent pontifiant d’Anakin, ermite reclus sur Tatooine attendant que Luke grandisse puis personnage quasi-fantômatique après sa mort, Obi-Wan est sans doute le Jedi s’approchant le plus de la "perfection"...

Mais on le sait, les personnages parfaits sont rarement les plus passionnants et jusqu’à présent, les romans du cycle Clone Wars se sont davantage intéressé au personnage d’Anakin. Il était donc temps de s’attaquer à l’image un peu trop lisse d’Obi-Wan... et c’est bien parti avec cette première partie de Gambit (il y aura une suite) dans lequel on découvre qu’Obi-Wan n’a pas toujours respecté le principe Jedi de non attachement... et qu’il a même un côté sombre !

Cela reste certes très mesuré, mais c’est un bon début. Et compte tenu de la situation dans laquelle se retrouvent les deux héros à la fin du roman, on peut parier que la tension va encore monter entre eux et que dans ces conditions extrêmes, on va en apprendre un peu plus sur le passé d’Obi-Wan et sur ce côté sombre qui, lorsqu’il le libère, peut faire de lui le plus redoutable des combattants (comme Anakin finira par le découvrir)...

Commander le roman sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite