Hell Driver (Drive Angry) -- Votre note ?
1 vote


Hell Driver (Drive Angry)

Patrick Lussier
dimanche 1er mai 2011
par dr frankNfurter
popularité : 12%

Nicolas Cage, l’homme par qui le scandale capillaire arrive, celui qui ose maltraiter ses maigres cheveux pour mieux habiter ses rôles nous livre de nouveau une performance poignante dans son nouveau film que les distributeurs franchouillards ont eu le bon goût de renommer Hell Driver. De quoi nous faire patienter avant la suite des aventures du flamboyant Johnny Blaze ? On peut l’espérer...

JPEG - 46.1 ko

John Milton est souffrance, John est douleur, mais Milton est surtout vengeance. Sa fille bien-aimée vient d’être assassinée par une secte satanico-pouet-pouet. Pire, sa petite-fille nouvellement née va devoir payer les errements de sa génitrice, ex-adepte et adoratrice du grand bouc. Etre sacrifiée à la gloire d’une nouvelle ère, en voici un beau destin, qui ne sera donc pas au goût de grand-papa... au détail prêt que Milton, futur bouffeur de satanistes en toc, devra s’évader de sa prison actuelle pour sauver la petite. Un pénitencier chaleureux, et quelque peu particulier car en proie aux flammes, en un mot : l’Enfer... Milton revient des morts et il n’est pas content.

Hell Driver IMG/flv/HellDriver.flv

La chasse aux méchants satanistes rednecks est désormais ouverte avec un Milton à l’affût, prêt à bondir (et à tuer en sus) qui pourra lui donner des renseignements sur la cachette du gourou hypo-charismatique Jonah King (Billy Burke). Un seul but : la recherche frénétique du lieu où se tiendra l’infâme sacrifice. Au cours d’une halte méritée dans un relais routier (? !), notre (grand-) père fouettard décoloré fait la connaissance d’une serveuse dénommée Piper (Amber Heard (1)). Une rencontre où le pragmatisme de l’amateur de grosses cylindrées fera des merveilles, celui-ci semble en effet plus intéressé par le bolide que par le short ultra court de sa propriétaire. Une équipe de choc, un ex-taulard revenu des morts et une roulure cocue par son ex-petit ami bedonnant, voilà un duo redresseur de torts à même de faire ravaler la morgue au premier sataniste d’opérette venu. Mais c’était sans compter l’apparition d’un nouvel invité, le comptable du pénitencier nommé Enfeeeeeeeeer. Un agent (William Fichtner) comptable digne de sa belle profession, propre sur lui et appréciant modérément qu’un prisonnier se fasse la belle sans la permission du taulier. S’en suit alors une course poursuite à plusieurs niveaux, trois hommes, une femme, plusieurs possibilités...

JPEG - 72.2 ko

Un film réalisé par le canadien (et anonyme ?) Patrick Lussier, à qui l’on doit déjà des chefs d’oeuvre tels que Dracula 2001 ou Meurtres à la St-Valentin , pouvait difficilement décevoir. Un talent rare qui avait poussé moult critiques à s’enthousiasmer devant tant de virtuosité virevoltante. Pouf pouf. Drive Angry enquille les scènes violentes à l’équilibre scabreux, hésitant entre le ringard et l’inutile. Seule scène "à sauver" de cette bouillie sur pellicule, celle où notre héros multitâche, lunette de soleil sur le nez, honore une serveuse à la fesse molle ramassée à la volet, buvant d’une main sa bouteille de Jack Da et de l’autre liquidant les vilains faisant irruption dans sa chambrée. Lorsque le shoot em up crapoteux croise l’érotisme le plus grotesque (et inversement), l’expression "tirer son (ses) coup(s)" prend soudain une nouvelle dimension.

JPEG - 76.2 ko

Il n’empêche, cette dernière livraison potagère de Nicolas Cage arrive à semer la confusion tant son propos annihile toute logique (cf la scène précédente). Dès lors, les plus déviants tenteront de se convaincre de la malice des protagonistes, le premier degré du long-métrage apparaissant intenable par moment. Hell Driver ou le nanar décomplexé ? Le bénéfice du doute est de mise tant son outrance et sa forme lourdingue le conduisent souvent aux confins du mauvais film sympathique... vers la meilleure des pochades pour amateurs de second degré (2).


(1) Amber Heard qu’on retrouvera bientôt dans une nouvelle adaptation cinématographique de Red Sonya ... Pour rappel et les plus jeunes, la première version du film en France se prénomme Kalidor (avec Brigitte Nielsen), ou le nom du personnage secondaire joué par un acteur plus bankable que l’ex-madame Stallone : Arnold Schwarzenegger.

(2) Sinon pourquoi autant maltraiter ce poète anglais créateur du Paradis perdu qui porte le même nom que notre héros à la mèche au vent.



Commentaires  (fermé)

Logo de dr frankNfurter
mercredi 4 mai 2011 à 11h51, par  dr frankNfurter

La classe ces photos ! merci pour l’ajout Captain :-D

Agenda

<<

2018

>>

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite