Megamind -- Votre note ?


Megamind

Tom McGrath
lundi 23 mai 2011
par giraud
popularité : 6%

Venus tous les deux d’une autre planète alors qu’ils étaient enfants, Megamind et Metro Man suivent deux trajectoires opposées : le physique ingrat du premier lui vaut une enfance d’orphelin subissant les pires vexations de la part de ses camarades d’école, alors que le second, tombé dans une famille aimante et doté de formidables pouvoirs, ne connaît que bonheur et réussite avant de devenir le super héros protecteur de Metro City, aimé et admiré. Il était donc inévitable qu’une fois arrivés à l’âge adulte, Megamind devienne son ennemi juré...

Mais alors qu’il avait toujours été vaincu, Megamind réussit l’impossible : il se débarrasse enfin de Metro Man, qui sucombe à un de ses pièges ! Megamind devient alors le maître de Metro City... avant de finir par s’apercevoir que son ennemi lui manque et que désormais, sans lui, il s’ennuie !

Megamind IMG/flv/Megamind.flv

Et si Lex Luthor pervenait enfin à éliminer Superman... que pourrait-il bien faire de sa vie, ensuite ? C’est la question que pose Megamind, dans lequel les références aux célèbres personnages de DC Comics sont légion, qu’il s’agisse de l’origine des héros, qui arrivent sur Terre à bord d’une capsule spatiale envoyée de leur planète, de leur look (la mèche de cheveux de Metro Man et la calvitie de Megamind) et même de personnages annexes tels que le "père" de Titan, qui rappelle Marlon Brando (père de Superman dans le film de Richard Donner) ou la journaliste proche de Metro Man, directement inspirée du personnage de Lois Lane.

JPEG - 40.2 ko

La réponse apportée par le film peut sembler assez étonnante, puisque Megamind va s’empresser de recréer un ennemi à sa hauteur, à partir de l’ADN de son ancienne ennemi... mais moins étonnante que la suite, puisque ce nouveau héros va mal tourner et devenir un "super-vilain" alors que dans le même temps Megamind, lui, va peu à peu se tourner vers le bien...

Sans être particulièrement impressionnant ou spectaculaire sur le plan graphique, ni même particulièrement drôle (beaucoup moins en tout cas que Moi Moche et Méchant, sorti peu de temps avant sur un thème assez proche), Megamind a le mérite d’aborder des sujets que peu de films d’animation ont abordé jusque là.

Evidemment, on peut se dire que le film est plein de bons sentiments et qu’on y retrouve bon nombre de clichés et les éléments habituels qui font habituellement le succès du genre auprès des plus petits (la petite bestiole délirante par exemple, produit dérivé idéal, représenté ici par le personnage de Mignon)

JPEG - 48.2 ko

Mais en même temps, Megamind casse gentiment les codes des comics et des films de super héros, un peu comme Shrek l’avait fait (plus violemment !) avec les contes de fées. C’est ainsi que le méchant peut devenir gentil, que le héros peut avoir envie de faire autre chose que sauver le monde et qu’un gentil peut devenir méchant si on lui donne un pouvoir trop grand pour lui... C’est ainsi également qu’avec pas mal de subtilité, Tom McGrath est parvenu à rendre le héros traditionnel insupportablement héroïque, à force d’abuser de sourires publicitaires et de discours politiquement corrects !

L’autre message que le film fait passer, c’est qu’on peut facilement mal tourner lorsqu’on n’a pas la chance de grandir au bon endroit, avec le bon physique (Megamind est bleu, mais il aurait aussi bien pu être noir...) mais que finalement, quoi qu’on ait fait, il est toujours possible de changer et que même un génie du mal peut devenir un type bien ! Ce n’est pas si courant dans ce genre films, même s’il est vrai que la rédemption est un thème très américain...

On aurait certes aimé un ton un peu plus impertinent, ainsi que des images un peu plus décoiffantes... mais il faut avouer qu’en l’état Megamind s’avère une belle réussite et un bon divertissement pour toute la famille.

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Logo de dr frankNfurter
samedi 30 juillet 2011 à 13h46, par  dr frankNfurter

Je ne sais pas si la rédemption est un thème très américain, mais j’aime beaucoup ce thème... enfin surtout quand cette dernière est impossible (Carlito’s Way, Le parrain, 3ème partie,etc.).
N’empêche, le captain arriverait presque à me donner envie de le voir ce film pour mioches ;-)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite