Le Festin Nu ( The Naked Lunch ) -- Votre note ?
5 votes


Le Festin Nu ( The Naked Lunch )

David Cronenberg
jeudi 6 février 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 4%

William Lee, ancien drogué et écrivain, est devenu exterminateur d’insectes. Sa femme Joan, elle, utilise la poudre insecticide pour se droguer. Un jour, William est contacté par un insecte géant qui lui révèle qu’il est un agent, prétend être son supérieur et lui donne la mission de tuer sa femme. De retour chez lui, il surprend sa femme avec deux de ses amis et la tue accidentellement, en jouant à Guillaume Tell avec un revolver. En fuite, il se réfugie dans l’interzone, où toutes les machines à écrire semblent vivantes et où il goûte à l’homosexualité. Croyant être victime d’hallucinations à cause de la poudre insecticide, il prend une autre drogue, censée contrer les effets de la première et extraite corps d’insectes, les centipèdes...

Le festin nu IMG/flv/LeFestinNu.flv

Vous l’aurez compris en lisant la (vaine) tentative de résumer le film ci-dessus, que le scénario du Festin Nu n’est pas vraiment ordinaire... Tiré d’un roman de William S. Burroughs* réputé inadaptable, il nous offre des plongées à répétition dans des mauvais trips où se mèlent réalité et illusion, intrigue policière, élements fantastiques, fantasmes sexuels et angoisses de l’écrivain.

Face à "ça", il y a deux attitudes possibles : soit voir et revoir le film, après avoir lu le roman entre deux, pour tenter de tout analyser et interpréter... bon courage, même si l’exercice s’avèrera peut être intellectuellement enrichissant. Soit le voir pour ce qu’il est, sans tenter nécessairement de tout rationaliser.

JPEG - 26.6 ko

Ce qui est certain, c’est que s’il y avait un cinéaste qui pouvait relever le défi d’adapter ce roman réputé inadaptable, c’est bien Cronenberg ! On peut même penser que les deux étaient faits pour se rencontrer. Ceux qui connaissent bien ce réalisateur se souviennent de Videodrome et d’eXistenZ et de manière plus générale de cette étrange obsession de Cronenberg pour les rapports entre le technologique et l’organique, mais aussi entre le réel et l’illusion, un peu à la manière de Philip K. Dick. Et puisqu’il est question de Dick, comment ne pas citer le film A Sanner Darkly, inspiré du roman Substance Mort, qui présente de nombreux points communs sur la forme comme sur le fond avec Le Festin Nu ?

JPEG - 40.4 ko

L’avantage de la drogue dans un film tel que celui-ci, c’est qu’elle peut justifier à peu près tout et n’importe quoi, que ce soit au niveau du scénario ou des images. L’inconvénient, c’est que le réalisateur qui abuse de cette relative facilité risque de perdre le spectateur en route, dérouté par l’irrationnel, par l’absence d’une trame facilement compréhensible, surtout à une époque où Hollywood nous abreuve et nous assomme de produits cinématographiques formatés.

JPEG - 41.1 ko

Avec Le Festin Nu, la perte de repères est totale. Mais curieusement, on peut se laisser porter par cette intrigue totalement imprévisible, par cettte ambiance lourdement chargée de sexualité, explicite ou symbolique, par ce casting brillant (Peter Weller, Ian Holm, Julian Sands, Roy Scheider), par ce dépaysement (le film semble se dérouler pendant les années 50 dans un pays oriental), par une bande originale très particulière...

Malheureusement, on ne peut que rester indifférent à ce personnage qui n’ a rien de sympathique et semble lui-même détaché de tout (comme beaucoup de camés, sans doute). On regarde donc Le Festin Nu avec une certaine curiosité (malsaine ?), mais aussi une distance certaine... et donc sans passion, hélas. C’est un peu la limite de ce genre d’exercice.

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


* qui était lui-même drogué et a tué accidentellement sa femme dans des circonstances identiques à celles du film...



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite