Une Nouvelle Aube (A New Dawn) -- Votre note ?


Une Nouvelle Aube (A New Dawn)

John Jackson Miller
dimanche 9 avril 2017
par Didier GIRAUD
popularité : 12%

Caleb Dume n’était qu’un jeune Padawan lorsque Palpatine a lancé l’ordre 66 qui a anéanti l’ordre Jedi. Des années plus tard, dissimuler ses pouvoirs est devenu une seconde nature. Sous le nom de Kanan Jarrus, il enchaîne les petits boulots, ne restant jamais longtemps au même endroit et passant l’essentiel de son temps libre dans des bars. Mais son chemin va croiser celui du Comte Vidian, un émissaire de l’Empire qui n’a plus grand chose d’humain, son corps et la plupart de ses organes étant ceux d’un droïde. Et lorsque Vidian tue un de ses amis, Kanan commence à se demander s’il va fuir une nouvelles fois. D’autant qu’il est très attiré par Hera, une séduisante Twi’lek qui semble vouloir s’en prendre à l’Empire...

Disons les choses franchement : quand on achète un roman Star Wars inspiré d’une série animée (même de qualité, comme c’est le cas de Star Wars Rebels), on ne s’attend pas à tomber sur un chef d’oeuvre... et effectivement, Une Nouvelle Aube n’en est pas un. Ce n’est même pas un bon Star Wars.

On ne trouve en effet rien de particulièrement palpitant dans ce roman, qui multiplie les combats et les poursuites, sans talent particulier et sans véritable enjeu, l’auteur ne parvenant pas à rendre ses personnages attachants.

Toutefois, deux choses s’avèrent assez réussie. La première, c’est le "méchant" de service, le comte Vidian, une sorte de Grievous, en version civile. Car Vidian n’a rien d’un officier ou d’un combattant (même si ses organes de droïde font de lui un adversaire redoutable), c’est un gestionnaire, une sorte de super "cost killer" officiant pour le compte de l’Empereur !

Nous voilà donc plongé au coeur d’un aspect de l’Empire qui n’avait encore jamais été abordé : la vie des entreprises travaillant à son service. Et dans ce domaine-là, John Jackson Miller s’avère assez doué... à tel point qu’on finit par se demander si ce roman Star Wars n’est pas pour lui un prétexte pour dénoncer les pratiques ayant cours de nos jours dans les entreprises.

Tout y passe : les subalternes qui cirent les pompes de leurs supérieurs à qui-mieux-mieux, les rivalités entre chefs, les alliances et les trahisons, les lanceurs d’alerte qui finissent par être considérés comme responsables des problèmes qu’ils ont signalé, les opportunistes qui s’approprient le travail des autres. Tout cela est décortiqué avec une certaine finesse et on imagine que l’auteur a sans doute vécu tout cela dans une autre vie, pour le décrire avec tant de justesse...

Malheureusement, on ne lit pas un roman Star Wars pour développer ses capacités à évoluer en entreprise. On est certes heureux d’en savoir un peu plus sur Kanan Jarrus et Héra (d’autres romans suivront, n’en doutons pas), mais tout cela reste trop léger et manque un peu de... Force !

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2017

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite