La Roue du Temps -1 (The Eye Of The World) -- Votre note ?


La Roue du Temps -1 (The Eye Of The World)

Robert Jordan
vendredi 18 juillet 2008
par Didier Giraud
popularité : 12%

C’est la loi du genre, semble-t-il : les 100 premières pages, assez insipides, nous décrivent la vie tranquille de plusieurs jeunes gens habitant le paisible village des Deux Rivières. Et il faut en attendre 100 autres pour que les principaux éléments de l’intrigue se mettent en place. Si vous arrivez jusque là … alors il y a de fortes chances que vous soyez piègé, et que vous poursuiviez votre lecture jusqu’à la fin de ce premier tome… qui ne vous révèlera rien, ce qui vous obligera à lire la suite !

Rand, Mat et Perrin sont trois jeunes garçons qui rêvent de quitter leur village aux frontières trop étroites pour eux. Mais à moins d’un miracle, il ya peu de chances que leur rêve se réalise… jusqu’au jour où d’étranges voyageurs arrivent aux Deux Rivières, porteurs de nouvelles inquiétantes : un homme prétend être le Dragon Réincarné, et de nombreux signes semble indiquer qu’il ne s’agit pas d’un faux Dragon. Une guerre a éclaté, et cela pourrait être le début d’une nouvelle Destruction, amenant le règne du Ténébreux, le Seigneur de l’Ombre. A moins que les Aes Sedai, ces mystérieuses guerrières détentrices de fantastiques pouvoirs, aussi craintes que détestées, parviennent à le contrecarrer

Or c’est une de ces Aes Sedai, accompagné d’un Lige, ces formidables combattants auxquels elles semblent liées, qui vient d’arriver aux Deux Rivières. Mais quelqu’un lesa précédé : une créature malfaisante dotée elle aussi d’un grand pouvoir, un Myrddraal, accompagné de nombreux Trollocs.

Rand, Mat et Perrin vont découvrir que leur paisible village était en fait, il y a très longtemps, un lieu célèbre pour la résistance qu’il opposa aux forces du Ténébreux, peuplé de guerriers entrés dans la légende pour leur courage. Et que le sang de ces guerriers coule en eux, et n’a apparamment rien perdu de sa force…

Et l’un d’eux – peut être Rand, dont la naissance se révèle peu à peu entourée de mystères – semble être la cible du Myrddraal, pour une raison inconnue … Mais Moiraine et Lan (l’Aes Sedai et le Lige) sont venus les protéger, et les amener à Tar Valon, la place forte des Aes Sedai. Rand, Mat et Perrin n’ont plus le choix : ils doivent quitter leur village, ne serait-ce que pour protéger les habitants. C’est pour eux le début d’un très long voyage, au cours duquel ils seront rejoints par Nynaeve et Egwene, la jeune Sagesse du village et son apprentie, dont Rand est amoureux depuis toujours…

Ce bref résumé donnera, je l’espère, envie de découvrir l’intégralité des aventures de Rand et de ses amis. Mais ces 700 premières pages de la saga ne constituent, au mieux, qu’une introduction… car à la fin de ce premier épisode, les héros ne sont même pas encore parvenus à Tar Valon ! Et comme souvent dans ce genre littéraire, ce sont de jeunes gens qui n’ont pas été préparés à ce qui les attend, des fils de fermiers. On pense aux Hobbits du Seigneur des Anneaux, ou encore à Garrion dans la saga de la Belgariade, de David Eddings. Heureusement, l’écriture de Robert Jordan est d’un accès plus aisé que celle de Tolkien… mais il ne semble pas (du moins dans ce premier volet) posséder l’humour et la légèreté de David Eddings.

Cela n’empêche toutefois pas ses personnages d’être attachants et intéressants… à suivre, donc, ne serait-ce que pour voir comment cette quête initiatique va évoluer !

Cliquer ici pour commander le livre sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite