Evanalda -- Votre note ?


Evanalda

Guillaume Orgias-Manzoni
dimanche 9 août 2009
par Didier Giraud
popularité : 7%

D’ici une cinquantaine d’années... le terrorisme est devenu psychique. Des mediums aux capacités télépathiques extrêmement puissantes sont en mesure de plier à leur volonté les citoyens les plus vulnérables. Pour les contrer, des unités d’élite sont formées dans des écoles spécialisées, les Etablissements de Développement Psychique. Le jeune Alexandre a la chance d’intégrer une de ces écoles. Mais sa rencontre avec une mutante aux pouvoirs impressionnants va ébranler sa vision du monde. Qui sont les terroristes et qui sont les victimes, finalement ?

Il est où, votre dico ? Non, parce que là vous allez en avoir besoin ! Quand Guillaume Orgias-Manzoni a le choix entre un bout de phrase de 4 ou 5 mots et un simple adjectif, aussi improbable soit-il, il donne la préférence à ce dernier. C’est sans doute ce qui explique que son roman soit assez court...

J’en ai relevé, juste pour le "fun", quelques uns : modénatures, scialytique, nasogénien, ripisylve... de quoi faire fureur au jeu des chiffres et des lettres !

Rassurez-vous, Evanalda reste assez facilement lisible. Il ne s’agit pas ici d’un vocabulaire pseudo-scientifique dont certains auteurs ont parfois tendance à abuser, s’agissant de SF, mais plutôt d’une recherche constante de la précision et de la concision.

Je ne me souviens pas avoir vu (et lu) chez un écrivain une telle économie de mots. Amusez-vous à vous mettre à la place de l’auteur et demandez-vous quels sont les mots ou les phrases que vous pourriez supprimer ou même raccourcir sans nuire à la compréhension de l’histoire ... vous verrez que dans son genre, Guillaume Orgias-Manzoni fait très fort. C’est d’autant plus étonnant que la plupart des écrivains ont une approche radicalement différente, pour ne pas dire inverse... délayer, diluer, faire durer... comme s’ils étaient payés au nombre de mots ! C’est une qualité, indéniablement, et un exercice de style particulièrement difficile. Ceux qui travaillent en entreprise savent ce que peut être une "note de synthèse"... et retrouveront dans le roman de Guillaume Orgias-Manzoni la même exigeance.

Malheureusement, il y a un prix à payer et Evanalda a les défauts de ses qualités, comme on dit. Pour un amoureux de la langue française, c’est un pur plaisir de lire un roman aussi riche en vocabulaire. Pour un lecteur peut être un peu moins averti, c’est sans doute moins évident. Et pour les deux, hélas, le style adopté par Guillaume Orgias-Manzoni nous oblige à prendre un certain recul, une certaine distance. Certains dialogues deviennent presque sur-réalistes, tant on a du mal à imaginer des humaines (surtout en 2063, au train où vont les choses ...) s’exprimant entre eux de manière aussi littéraire. Du coup, on s’identifie moins au héros, on est moins dans l’histoire... on ressent moins que ce que les amateurs de jeu vidéo appellent l’immersion.

Mais ça se joue à pas grand chose... si j’avais un conseil à donner à l’auteur, ce serait de faire quelques concessions à son style très épuré, mais peut être un peu trop élitiste. S’il veut être lu par le grand public, il doit faire l’effort de se mettre à sa portée... Remplacer migraine par céphalée, à quoi bon ?

N’allez cependant pas croire que l’on s’ennuie à la lecture d’Evanalda, bien au contraire ! L’action y est même assez condensée et une fois passée la première partie du roman servant à mettre en place l’intrigue et les personnages, la rencontre d’Evanalda et d’Alexandre nous fait entrer dans le vif du sujet et on commence alors à se demander où Guillauma Orgias-Manzoni veut nous emmener...

De plus, Evanalda est un roman plutôt original, même si Le thème des pouvoirs psychiques de ce genre a déjà été abordé, notammment par Dan Simmons dans l’Echiquier du Mal, mais aussi par Van Vogt dans A la Poursuite des Slans, notamment par sa fin. Pas seulement parce qu’elle constitue une ouverture vers une éventuelle suite ... mais surtout parce qu’elle est surprenante, excessive et en même temps terriblement ambigüe.

Maintenant, si vous voulez en savoir plus ... vous savez ce qu’il vous reste à faire !



Agenda

<<

2018

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite