Dragons (How To Train Your Dragon) -- Votre note ?
5 votes


Dragons (How To Train Your Dragon)

Dean DeBlois & Chris Sanders
dimanche 4 avril 2010
par Didier Giraud
popularité : 5%

Décidément, la frontière entre l’animation et le cinéma classique de cesse de mincir ... de même, d’ailleurs, que celle qui sépare les films soi-disants pour adultes de ceux qui sont produits pour un public plus jeune. La faute (ou grâce) peut être à la classification américaine et à la politique des grands studios hollywoodiens qui, pour toucher le public le plus large possible, édulcorent leurs films pour échapper à tout prix au fameux "PG 13". Quoi qu’il en soit, Dragons est une illustration parfaite d’un film d’animation qui, avec quelques aménagements mineurs, aurait facilement pu être réalisé avec des vrais acteurs dans de vrais décors, pour un public d’adultes !

Bande annonce IMG/flv/Dragons.flv

Harold est un jeune viking... enfin, dans ses rêves ! Son père, lui, en est un et un vrai : le chef du village de Berk, un village qui n’aurait rien d’extraordinaire ... s’il n’était pas régulièrement attaqué et pillé par des dragons. Depuis des générations, vikings et dragons se livrent ici une guerre sans merci.

Harol n’a pas grand chose en commun avec son père et avec les guerriers du village. rêveur, distrait et maigrichon, il n’a pas vraiment le profil d’un tueur de dragons. Mais il est aussi ingénieux et inventif. Une nuit, alors que le village est attaqué, il pointe une machine de son invention sur le plus dangereux de tous les dragons : une furie nocturne, presque invisible, capable de se déplacer à grande, doté d’une formidable puissance de feu et ne ratant jamais sa cible. Harold non plus ne la rate pas ... mais évidemment, le dragons s’étant abattu hors de la vue des villageois, personne ne le croit !

Harol parvient à retrouver l’animal mais ne peut se résoudre à l’achever. Au contraire, il le libère ... et s’aperçoit que les dragons ne sont pas forcément des tueurs. Peu à peu, tous deux apprennent à se connaître et Harold va même fabriquer une prothèse pour remplacer un aileron de la queue du dragon qui, sans cela, ne peut plus voler.

De retour au village, Harold commence son apprentissage de chasseur de dragons, en compagnie d’Astrid, une charmante jeune viking qui n’a pour lui que mépris... mais il continue à passer son temps libre avec son nouvel ami, sur le dos duquel il vole désormais.

Malheureusement, il va bientôt devoir choisir entre son devoir de viking et son amitié pour son dragon...

JPEG - 44.2 ko

Tout ceci n’est petit aperçu du scénario du film, riches en rebondissements et en idées surprenantes, comme cette étonnante palette de dragons aux caractéristiques très diverses (le dragon à deux têtes, une qui souffle du gaz et l’autre qui produit l’étincelle, la dragon qui s’enflamme lui-même, la dragon vipère, la dragon minuscule au tir de précision) ... et les techniques de combat qui en découlent : utilisation des angles morts, du nombre coups limité que les dragons peuvent tirer,etc ...

JPEG - 48.9 ko

Sur la forme, Dragons est bien un film d’animation. Même si les décors sont hyper-réalistes, les réalisateurs n’ont pas tenté de donner aux personnages un aspect réellemennt humains (on ne peut toutefois s’empêcher de remarquer le travail remarquable effectué sur le "rendu" de leur peau). Quant aux dragons, certains n’ont pas un look très othodoxe et l’un d’entre eux rappelle même un petit personnage créé par Chris Sanders, un certain Stitch ...

Sur le fond en revanche, on est bien dans le schéma ultra-classique de l’heroic fantasy, avec un jeune héros lancé dans une quête intiatique qui va faire de lui, évidemment, le digne fils de son père, le meilleur ami des dragons, le héros de son village et le grand amour de la belle Astrid !

JPEG - 50.9 ko

Pour le reste, tout y est : beaucoup d’action, de l’émotion et de l’humour, pas uniquement visuel mais surtout dû à des textes et des dialogues de qualité, ce qui n’est pas si courant (y compris dans des films qui ne sont pas d’animation) ...

Mais quand même ... même si tout finit (presque) bien, même si personne ne meurt, Dragons baigne dans une certaine violence et une ambiance plutôt rares dans dans un film de ce genre. Et que dire de la fin, avec un héros qui s’en sort avec un bout de jambe en moins ? Cela ne choquera personne, rassurez-vous, pas même les plus petits (qui risquent cela dit d’être terrifiés par certains dragons, donc prudence ...), mais c’est un pas de plus vers un cinéma d’animation plus adulte, vers un cinéma qui s’adresse aux jeunes sans pour autant les prendre pour des imbéciles, sans pour autant essayer de leur bourrer le crâne de clichés et de morale à deux balles et ça, c’est plutôt une bonne nouvelle !



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite