Extrait de Hodock -- Votre note ?
2 votes


Extrait de Hodock

DAF
mardi 21 septembre 2010
par Didier Giraud
popularité : 5%

Résumé officiel du roman (quatrième de couverture) : L’été de ses 16 ans, Alycia Thomson, une adolescente menant une vie des plus ordinaires, par pour l’Idaho rencontrer ses tantes. C’est avec elles qu’elle vivra désormais.
Rapidement, l’étrangeté de sa famille et des habitants des lieux l’interpellent : que lui cachent ses tantes derrière ces propos ambigus et ces regards équivoques ? Pourquoi son cousin lui est-il si hostile ? Que se cache-t-il derrière la porte verrouillée du grenier ? Que lui cachent ses camarades de classe sur elle mais qu’elle-même ignore ?
Elle découvre alors qu’elle est dotée de capacités extraordinaires. Elle réalise aussi qu’elle est à l’origine d’événements des plus mystérieux. Un monde dépassant ses rêves et ses cauchemars s’ouvre à elle : la planète Mysteria.

+

PARTIE I

Chapitre 1
Une étrange famille

Il n’était que six heures du matin, et cela faisait pourtant des heures qu’Alycia Thomson était réveillée. Impossible de dormir, alors qu’aujourd’hui elle allait quitter la dernière ville où elle avait vécu, traverser tout le pays pour vivre chez ses tantes et, en somme, changer littéralement de vie. Depuis sa naissance elle avait été habituée à déménager régulièrement, voyageant à travers les États-Unis avec son père. Celui-ci, un militaire ayant appris sa mutation en Australie quelques mois plus tôt, avait décidé que plutôt que d’amener avec lui sa fille dans une énième maison et un nouveau pays où elle devrait refaire tous ses repères, elle aurait davantage intérêt à rencontrer ses tantes et son cousin vivant dans l’Idaho. Alycia avait seize ans et allait rentrer au lycée, et pour Mr Thomson, découvrir un nouveau pays pour y vivre ne se prêtait tout simplement pas à de telles circonstances. La jeune fille ne désapprouvait pas sur ce point, simplement elle savait qu’elle regretterait la présence de son père dont elle était si proche, et espérait ne pas avoir trop de difficultés à s’entendre avec sa famille… et les autres.

N’ayant jamais vécu plus de quatre ans au même endroit, l’adolescente n’avait jamais construit de liens d’amitié suffisamment forts pour qu’un nouveau déménagement ne les détruise en moins de temps qu’il en fallait pour simplement y songer. Face à ces relations si éphémères, Alycia en était venue à renoncer à en bâtir de nouvelles, si bien qu’elle était ce qu’on pouvait appeler une solitaire. Elle ne se complaisait pas tellement dans la solitude mais c’était juste qu’elle n’avait pas le cœur à s’investir émotionnellement dans une relation qui la ferait immanquablement souffrir lorsqu’elle devrait à nouveau partir.

Le seul problème, que ni elle ni son père n’avaient vu venir, c’était les conséquences que cette résolution allait avoir sur la personnalité d’Alycia dans ses relations avec les inconnus. Elle aurait pu être décrite comme explosive et spontanée, mais aussi comme cynique et cassante. Il fallait donc espérer que la cohabitation qui guettait la jeune fille ne serait pas trop explosive elle aussi.

Passant un bref coup de brosse dans ses longs cheveux bruns aux reflets améthyste, Alycia contempla son reflet avec cette vague d’exaspération qui la traversait toujours lorsqu’elle s’arrêtait suffisamment longtemps sur son image pour en relever toutes les… singularités. Ces yeux mauves, par exemple. Qu’ils étaient beaux, mais qu’ils étaient étranges, également ! Avait-on déjà vu de pareilles pupilles naturelles ? Et ces reflets violets dans ses cheveux, sans qu’aucune teinture n’ait été utilisée, n’était-ce pas d’un même niveau de bizarrerie que les moutons à deux têtes ? Sans parler de cette peau mate qu’elle devait à sa mère, native australienne et décédée à sa naissance… voilà le plus grand mystère la concernant ! Sa mère, elle la connaissait à travers tous les détails que son père pouvait lui en donner quotidiennement. Des détails insignifiants pour quiconque n’étant pas proche de la famille, mais qui représentaient tout pour Alycia. Elle l’aimait sa mère, elle aimait la personnalité de cette femme qu’elle n’avait jamais connue mais qui lui avait légué sa vie. Elle l’aimait par les




Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2019

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite