Utopique Atlantide -- Votre note ?
2 votes


Utopique Atlantide

Adeline Neetesonne
dimanche 31 mai 2009
par Didier Giraud
popularité : 12%

Texte de la 4ème de couverture : Karine Leblanc, étudiante en langues étrangères, se retrouve propulsée, bien malgré elle, sur l’île mythique d’Atlantide alors que celle-ci est en pleine perdition. Après des débuts chaotiques dus autant à son nouvel environnement qu’à une parfaite incompréhension des évènements qui l’y ont amenée, cette jeune femme sera finalement convaincue de la nécessité de sa présence en ce lieu étrange et aura pour seul objectif de sauver ce continent ainsi que ses habitants, parfois hostiles, dans l’unique but de pouvoir enfin rentrer chez elle. Mais rien n’est jamais certain et de nombreux obstacles se dressent sur sa route... Entre la présence de bêtes étranges et la peur irraisonnée des Atlantes, Karine finira par comprendre que, quelle que soit l’issue de son voyage, jamais elle ne pourra reprendre son ancienne vie....

Et en exclusivité pour les visiteuts des Mondes Etranges, deux petits extraits du roman :

Extrait 1 (poème illustrant la première page)

L’Atlantide est utopique,
Si vous trouvez cela cynique,
C’est que vous savez la vérité
Sur sa soudaine obscurité.

Toutes nos craintes sont fondées,
Vous pouvez donc abandonner
Tous vos espoirs éphémères ;
La vie est sombre et amère.

Notre futur est incertain
Et si notre monde parvint
À survivre à l’humanité,
Il aura tout de même changé.

Méfiez-vous des apparences,
Ne croyez plus en l’innocence,
Nous avons définitivement
Perdu nos belles âmes d’enfant.

Extrait 2

Sous la lumière blafarde de l’aube, des ombres terrifiantes s’allongèrent jusqu’au campement endormi des cinq voyageurs. Silencieusement, des créatures innommables s’infiltrèrent au milieu des hommes, tels des serpents. Eradon fut le premier à les apercevoir alors qu’elles fonçaient sournoisement sur Rodrigue. Le quinquagénaire poussa un hurlement strident qui retentit dans toute la plaine, réveillant les trois autres. À son tour, Sarim se mit à crier. Entendant ce son suraigu, les créatures informes se précipitèrent sur l’adolescent mais, Aron fut le plus rapide et poussa son ami avant qu’elles ne pussent l’atteindre. Eradon se jeta devant les deux jeunes garçons. Karine, qui s’était agenouillée devant le corps inerte de Rodrigue, se releva vivement et rejoignit les autres. Les créatures monstrueuses s’immobilisèrent. Il était impossible de savoir ce qu’elles avaient l’intention de faire. Leurs corps sans visage ni yeux étaient comme collés au sol. Puis, soudainement, elles s’évaporèrent littéralement, sous le regard ébahi des quatre voyageurs. Pendant plusieurs longues minutes, Karine et ses compagnons n’osèrent bouger, de crainte que les créatures ne réapparaissent.




Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite