La Caste des Meta-Barons -- Votre note ?
5 votes


La Caste des Meta-Barons

Alejandro Jodorowsky & Juan Gimenez
jeudi 23 septembre 2010
par Didier Giraud
popularité : 11%

Les Meta-Barons : une famille de guerriers invincibles, élevés dès leur plus jeune âge pour affronter leur père dans un combat à mort pour lui succéder à l’âge de 16 ans, qui n’hésitent pas à recourir, volontairement ou accidentellement, à des mutilations pour accroître leur puissance. D’abord au service d’une famille royale régnant sur de nombreuses planètes, les Méta-Barons se retrouvent au centre de nombreuses conspirations... avant de choisir de devenir les mercenaires les plus redoutés de la galaxie !

Dessins superbes de Gimenez, scénario bien allumé de Jodorowsky, cette saga parvient à surprendre le lecteur, au moins une fois par album !

JPEG - 23.2 ko

Pourtant, elle est par certains côtés assez classique, avec son côté très guerrier, ses combats dans l’espace, ses influences venant tout droit de la SF des années 60. Difficile en effet de ne pas penser à Dune et à l’épice lorsqu’on découvre dans le premier volume de la série l’épiphyte, cette matière qu’on ne trouve que sur une seule planète, capable de vaincre la gravité... Et encore plus difficile de ne pa repenser à Dune, à Jessica et aux Bene Gesserit lorsque le premier Méta-Baron reçoit la visite d’une moinesse-pute Shabda-Oud qui va lui donner un fils et non une fille, comme on lui en avait donné l’ordre !

Mais bon ... là n’est pas l’essentiel. L’essentiel, c’est avant tout le délire du scénario imaginé par Jodorowsky et la sauvagerie de l’univers qu’il a créé et qui, de manière plus large, regroupe à la fois les albums de la série des Méta-Barons, mais aussi ceux de L’incal, des Technopères ainsi que ceux de Megalex !

Et en matière de sauvagerie, le lecteur amateur du genre aura de quoi se régaler ! Jodorowsky n’hésite pas à s’attaquer à des tabous rarement transgressés dans le domaine de la BD. Mutilations et amputations, y compris sur des enfants, voire des nouveaux nés ... inceste et situations malsaines en tous genres... et tout cela dans un style pas particulièrement suggéré mais au contraire très visuel, avec du sexe et du sang : il y a parfois de quoi être remué, même lorsqu’on est un vieux routier des films d’horreur !

JPEG - 26.5 ko

En revanche, on oubliera rapidement l’humour relativement répétitif de ces deux robots (R2D2 et C3PO ?) qui constituent le fil rouge de ces 8 albums, qui semblent fascinés par les fonctions organiques de leurs maîtres humains...

On passera outre, également, les scènes de combat plutôt confuses et qui semblent souvent baclées, comme s’il s’agissait d’un passage obligé un peu pénible pour le dessinateur !

JPEG - 29 ko

Cette Caste des Meta-Barons se lit en fait comme comme un roman-photo (pour ceux qui ont connu ce genre assez peu glorieux), avec un peu de honte mais beaucoup de plaisir, un plaisir charnel, primaire, très "premier degré" et pas du tout intellectuel, mais un plaisir bien réel !

Liste des albums :
- Othon le Trisaïeul
- Honorata la Trisaïeule
- Aghnar le Bisaïeul
- Oda la Bisaïeule
- Tête d’Acier l’Aïeul
- Dona Vincenta Gabriela de Rhoka l’Aïeule
- Aghora le Père-Mère
- Sans-Nom le Dernier Méta-Baron

Commander la BD sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite