C.H.U.D. -- Votre note ?
5 votes


C.H.U.D.

Douglas Cheek
samedi 15 janvier 2011
par dr frankNfurter
popularité : 7%

C.H.U.D. appartient sans aucun doute à une catégorie rare, celle des films fantastiques à caractère social s’inscrivant indirectement (ou non) dans la critique de l’Amérique Reaganienne, genre popularisé quelques années plus tard par le désormais culte They Live (Invasion Los Angeles) de John Carpenter.

Bande annonce IMG/flv/CHUD.flv

Un soir à New-York dans le quartier de SoHo à Manhattan, une femme promenant son chien passe non loin d’une plaque d’égout... puis disparaît, attaquée par une créature définie plus tard par l’acronyme Cannibalistic Humanoid Underground Dweller (ci-joint l’affiche US avec la dite créature aux yeux lumineux... on y reviendra). Le lendemain, nous suivons deux récits en parallèle ayant pour point commun la vie souterraine new-yorkaise des laissés-pour-compte, celui de George Cooper (John Heard) photographe de mode reconverti dans le photo-reportage dont le dernier article avait pour sujet la faune précitée, et celui du Capitaine Bosch (Christopher Curry) devant faire face depuis peu à une série de disparitions inexpliquées dont la cible semble être justement les sans-abris. Son enquête le mène rapidement vers une connaissance A.J. Sheperd, un ancien détenu surnommé Le Révérend (Daniel Stern) depuis qu’il s’occupe de la soupe populaire dans le quartier. Or celui-ci a constaté qu’un grand nombre de ses ouailles vivants dans les bas fonds n’en sont jamais revenus. Tandis que Cooper continue son investigation sur les sans-abris, Sheperd montre plusieurs de ses étranges découvertes dans les souterrains à un Bosch de plus en plus concerné (on le serait à moins, la femme en préambule n’était autre que son épouse). De retour à l’endroit même où A.J. a trouvé une botte en caoutchouc, le duo tombe sur un compteur Geiger en parfait état de marche qui s’affole sans raison apparente alors qu’aucun fût radioactif ne devrait être entreposé normalement dans les égouts de la ville...

JPEG - 65.9 ko

Sorti la même année aux USA que son cousin parodique (et nanar) Toxic Avenger de Lloyd Kaufman (créateur de Troma pour les plus jeunes), C.H.U.D. s’il adopte le même ressort fantastique, la mutation d’être humain après exposition à des déchets toxico-radioactifs, garde volontairement un aspect dramatique, pointant du doigt sans misérabilisme à la fois l’état de délabrement et la mise à l’écart des centres villes des vieilles métropoles étasuniennes (en écho avec un autre film fantastique de 1981 : Wolfen ). Par conséquent une telle toile de fond, et en dépit du propos horrifico-fantastique du long-métrage, s’accorde difficilement avec le gore potache d’un futur Street Trash (1986), le cinéaste et les scénaristes (1) goûtant moins au craspec rigolard qu’aux scènes héritées des zombies de Romero.

JPEG - 38.1 ko

Si C.H.U.D. n’est pas exempt de tout reproche : action mollassonne, les personnages de George Cooper et sa femme tendant à ralentir et à trop disperser le récit, ou le maquillage daté (raté ?) des créatures mutantes (en particulier ces yeux phosphorescents proéminents lorgnant entre le croisement raté d’une mouche et d’un phare de voiture), cette honnête série B (2) continue d’être agréable plus d’un quart de siècle après sa sortie malgré ses défauts pour l’amateur de fantastique fauché.

JPEG - 59.7 ko

A (re)découvrir (3).

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


(1) Soit Parnell Hall et les acteurs Christopher Curry et Daniel Stern (ces deux derniers étant non crédités).

(2) Comprendre des personnages à la limite de la caricature, on n’en attendait pas plus cela dit.

(3) A noter qu’un C.H.U.D. 2 est sorti en 1989 au détail près qu’il s’agit désormais d’une comédie.



Commentaires  (fermé)

Logo de dr frankNfurter
samedi 15 janvier 2011 à 16h39, par  dr frankNfurter

Oui on se demande qui ils veulent usurper avec leur gueule ces cannibales, quant à la dévastation, on peut encore dormir sur nos deux oreilles :-D

Logo de Didier GIRAUD
samedi 15 janvier 2011 à 16h35, par  Didier GIRAUD

Je l’avais presque oublié, celui-là... Merci Doc :)
Entièrement d’accord (pour une fois !), y compris sur le rapprochement avec Toxic et Invasion Los Angeles de Carpenter, sur l’action mollassonne et le look invraisemblable de ces C.H.U.D.s, dont la traduction en français (Cannibales Humanoïdes Usurpateurs Dévastateurs) est tout aussi invraisemblable ... et n’a surtout aucun sens !

Agenda

<<

2018

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite