Au secours ! La peur du nucléaire revient... -- Votre note ?
1 vote


Au secours ! La peur du nucléaire revient...

mardi 15 mars 2011
par giraud
popularité : 10%

Que les choses soient claires : ce site n’a pas vocation à traiter de l’actualité et encore moins à moquer la tragédie qui frappe le peuple japonais. Mais quand on parle de SF, le seul mot de "nucléaire" réveille de nombreux souvenirs. Ainsi qu’un sourire tristement ironique quand on voit l’utilisation lamentable que certains font de ce drame ...

Cela fera bientôt 70 ans que ça dure : les mots "atome" et "nucléaire" font à la fois rêver et cauchemarder l’humanité. Rêver parce que la puissance pour l’instant sans égale de l’atome ouvrait (et ouvre peut être encore, avec la fusion à froid) des perspectives infinies sur des lendemains qui chantent, où l’énergie serait abondante et presque gratuite où les moteurs les plus puissants tiendraient dans une boite d’allumettes...

Cauchemarder parce qu’un moche matin, les japonais, dejà eux, se sont réveillés avec deux villes rayées de leur carte et des retombées sur lesquelles les livres d’histoire ont soigneusement évité de s’étendre*.

Certains - et ce n’était pas de la SF - se sont alors dit que les hommes devenaient fous et ont même donné le nom de MAD (Mutual Assured Destruction) à la théorie qui voulait que les milliers de missiles à tête nucléaires soigneusement accumulés par l’URSS et les Etats Unis pendant la guerre froide étaient les meilleurs garants de la paix mondiale... Comme l’a démontré ensuite un certain Docteur Folamour, signé Stanley Kubrick !

Mais bien avant lui, les japonais (évidemment) avaient essayé d’exorciser leur traumatisme en produisant des films à la qualité parfois douteuse mais à la signfication lourde, mettant en vedette des monstres gigantesques issus de mutations dues aux radiations : Godzilla, bien entendu et ses amis Mothra, Gidhra, Ebirah, Hedora, Gigan, Megalon etc ...

Pendant ce temps les américains, eux, fantasmaient davantage sur la terreur que leur inspirait le communisme et l’idée d’une "cinquième colonne" inflitrant insidieusement leur territoire, d’où une série de films à caractère hautement paranoiaque (ciel, mon voisin est un monstre !) dont les meilleurs exemples restent L’Invasion des Profanateurs de Sépultures et Le Meteore de la Nuit, de Jack Arnold. Mieux, l’arme nucléaire était souvent pour eux la solution, et non pas le problème ! Ainsi, lorsque tout a échoué pour enrayer l’invasion des tripodes venus de Mars dans La Guerre des Mondes, quel est l’ultime recours ? La bombe A, bien sur ! Et ça a continué comme ça jusqu’à Independence Day ... Les seules exceptions notables** furent Apocalypse 2024 et surtout le film en forme de docu-fiction hyper-réaliste The Day After, réalisé en 1983 par l’excellent Nicholas Meyer, qui a fait l’effet d’une bombe (oui, je sais, c’est facile ... mais vrai !) aux Etats Unis, où les américains ont fini par comprendre l’horreur qui leur pendait au nez, comme à celui du reste du monde.

JPEG - 18.5 ko

Jusque là, la peur était davantage sur le sol européen. On se souvient du film Malevil, avec Michel Serrault ... On se souvient aussi de la montée des verts en Allemagne qui, quoique démilitarisée, ne voulait non plus du nucléaire civil !

On pourra objecter que bien d ’autres films avaient traité du nucléaire et de ses conséquences. On peut se souvenir de la statue de la liberté sur la plage de La Planète des Singes, de la ville sous cloche de l’Age de Cristal ou encore de la saga de romans de Gilles Thomas (L’autoroute Sauvage, La Mort en Billes, L’Île Brûlée)... mais il s’agissait davantage de s’intéresser à une forme possible de monde post-apocalyptique qu’ au nucléaire en tant que tel...

Depuis la fin de la guerre froide, on a parfois joué à se faire peur. Dans Terminator, par exemple, Skynet utilise l’arme nucléaire pour détruire la civilisation humaine et permettre aux machines de prendre la suite ... Dans Le Livre d’Eli, c’est encore une guerre nucléaire qu’on suppose à l’origine du monde dévasté dans lequel Eli tente de porter la bonne parole. Et dans la série Jericho, toute l’intrigue tourne autour de ces explosions nucléaires, venues d’on ne sait où, déclenchées par on ne sait qui ...

Mais dans l’ensemble, on croyait tout ça derrière nous... et voilà soudain qu’à la lumière d’un drame japonais, la grande peur refait surface. Et soudain, nos écologistes découvrent en l’espace d’un week end qu’il y a des centrales nucléaires en France ! Non contents de se ridiculiser à chaque élection présidentielle en tirant à chaque fois à la courte paille un candidat improbable, voilà qu’il exposent au grand jour, en croyant bien faire, leur formidable incompétence : mais où donc étaient-ils, ces trente dernières années, si le nucléaire est si dangereux que ça ?

Maintenant c’est clair : on va réduire à zéro nos émissions de Co2, on va fermer les centrales nucléaires et se passer d’électricité. Si, si, vous allez voir. Et pendant qu’on y est, on va recycler nos voitures et se déplacer à cheval, on va manger bio et vivre dans des maisons en bois, on jettera nos télévisions devenues inutiles (je vous rapelle qu’on n’aura plus d’électricité) et on se réunira tous les soirs autour d’un feu de camp pour se raconter des histoires en grillant des marshmallows...

Si ça c’est pas de la SF, je veux bien manger mon chapeau de paille transgénique importée de Chine à bord d’un cargo ayant dégazé sur nos côtes !


* De même que sur celles des bombes expérimentales françaises, dont on peut pourtant supposer que certains autochtones anonymes de Polynésie française ont fait les frais...

** Le film Les Survivants de la Fin du Monde réalisé par Jack Smight en 1977 est une autre exception, mais pas vraiment notable ...



Commentaires  (fermé)

Logo de giraud
mercredi 16 mars 2011 à 19h18, par  giraud

Il faudrait être fou pour nier le danger du nucléaire, surtout en ce moment ! Simplement, ce qui m’a choqué, c’est de voir des tas d’individus sortis d’on ne sait où pousser tout à coup de grands cris du genre "on vous l’avait bien dit" ou "il faut tout arrêter" alors que 2 jours avant, eux mêmes ou d’autres préféraient surfer sur la vague du réchauffement climatique, plus porteur médiatiquement et politiquement ! Résultat, ils paniquent tout le monde et les phramacies regorgent désormais de petites vieilles cherchant désespérément des pastilles d’iode... Mais quand apprendrons nous à rester raisonnables, à ne pas sur-réagir et à réfléchir un peu avant de dire n’importe quoi ? Ca me rappelle les 120 millions de doses de vaccin de la mère Bachelot...
Sortir du nucléaire, pourquoi pas ? Il faudrait juste expliquer aux gens que ça prendra autant de temps que pour y entrer, soit une trentaine d’années au moins... et que cela ne résoudra donc rien, puisque nos centrales sont déjà âgées.
Quant au titre de l’article, il ne faut pas y accorder plus d’importance que ça... Je ne suis ni pour ni contre le nucléaire. Et quand bien même j’aurais un avis tranché sur la question, ça changerait quoi ? Mais comme on dit, la peur n’évite pas le danger. Et quand elle nous pousse à faire n’importe quoi, elle peut même être un danger !

Logo de Gulzar Joby
mercredi 16 mars 2011 à 15h02, par  Gulzar Joby

Pas d’accord avec ton commentaire :
"et voilà soudain qu’à la lumière d’un drame japonais, la grande peur refait surface. Et soudain, nos écologistes découvrent en l’espace d’un week end qu’il y a des centrales nucléaires en France ! Non contents de se ridiculiser à chaque élection présidentielle en tirant à chaque fois à la courte paille un candidat improbable, voilà qu’il exposent au grand jour, en croyant bien faire, leur formidable incompétence : mais où donc étaient-ils, ces trente dernières années, si le nucléaire est si dangereux que ça ?"

C’est tout simplement insultant ! Tu préfères t’attaquer aux gens qui préviennent du danger qu’à ceux qui l’organisent ! certains écologistes sont rétrogrades, c’est incontestable, mais comme toute tendance politique. je te rappelle que "la parole" n’existe que si les médias te la donne...
de plus, les écologistes n’ont jamais été au pouvoir. les accuser de "construire des centrales" est donc absurde.

le titre même de ton article est frappant :
"Au secours ! La peur du nucléaire revient..."
le danger vient donc de la peur du nucléaire, mais pas d’une catastrophe, de rejets massifs de radioactivité sur des millions de personnes ! c’est très étrange comme échelle de valeur...
la technologie comme religion, comme phénomène idéologique entraînant un aveuglement est bien là... et c’est un passionné de technologies, quelqu’un de favorable à la ,science, au progrès matériel tout de même, qui t’écrit cela !

je te conseille donc d’aller sur le site : www.sortirdunucleaire.org, ainsi qu’aux visiteurs du site !
sinon, l’article est bien côté cinéma !
je mets aussi pour la fin de la semaine un article sur mon blog sur nucléaire et SF.
et pensons tout de même vers quelle priorité nous dirigeons nos vies...
bien à toi.
Gulzar
36quaidufutur.over-blog.com

Agenda

<<

2017

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 août 2010 - Les Mondes Etranges sur Facebook !

Désormais, tous les articles comporteront le fameux bouton "j’aime" qui vous permettra de (...)

31 août 2009 - Les Toons plus forts que les super-héros !

Si tout se passe comme prévu ... Disney devrait se payer Marvel, la célèbre "maison des idées" (...)

18 octobre 2008 - Nouvelle brève

Moebius, alias Gir, Alias Jean Giraud, vous connaissez ? C’est LA référence de la bande (...)

11 février 2008 - Black Sheep

Prix du Jury et Prix du Public à Gerardmer, ce Black Sheep est sans doute à ne pas rater, avec (...)

9 janvier 2008 - 30 Jours de Nuit

Encore une adaptation de comics ! Produite par Sam Raimi et réalisée par David Slade (le (...)

publicite