Le Retour de Dorian Gray T1 & T2 -- Votre note ?
3 votes


Le Retour de Dorian Gray T1 & T2

Stéphane Betbeder & Bojan Vukic
mercredi 29 mai 2013
par Didier GIRAUD
popularité : 21%

Alors que son portrait a repris son aspect initial, Dorian Gray a vieilli et son visage défiguré porte les stigmates des actes mafaisants qu’il a commis dans le passé. Ruiné, il vit désormais dans la rue et n’a plus qu’un seul bien précieux : son portrait. Mais lorsqu’il est recueilli par la jeune Phillis, la fille d’un influent conseiller du maire de Londres, Dorian reprend espoir. Pendant ce temps, dans les bas quartiers, un étrange homme invisible complote pour inciter les pauvres à la rébellion afin de prendre le pouvoir...

La BD commence à peu de choses près là où le roman d’Oscar Wilde se terminait... si ce n’est que Dorian Gray n’est pas mort. Elle reprend également la trame du roman de H.G. Wells, en imaginant que l’homme invisible, dans sa folie, est parvenu à ses fins et est sur le point de lancer sa révolution. Et le mélange des deux, signé Stéphane Betbeder, est une réussite totale.

Certes, faire se rencontrer des personnages mythiques imaginés par des auteurs différents est une des recettes de l’excellente collection 1800 (Mister Hyde et Frankenstein, Sherlock Holmes et les Vampires...), mais encore faut-il que cette rencontre ait un sens. Et c’est le cas ici, avec ce scénario dont les aspects sociaux jouent un rôle très important, dans cette ville de Londres divisée entre nantis et démunis. Cet aspect social, on le retrouve également avec le personnage de Phillis, jeune filleintrépide et au grand coeur, en rébellion contre tout et très en avance sur son temps, militant pour le droit de vote des femmes et le partage des richesses... bref, tout ce qui peut agacer son père, riche et influent politicien. Et c’est encore le social qui est au coeur de l’intrigue avec ce complot de celui qui cherche à se faire couronner "Invisible 1er" !

JPEG - 243.6 ko

Il y a le fond et la forme. Et si le fond est quasiment parfait, la forme l’est tout autant, avec les superbes dessins de Bojan Vukic (auquel on devait déjà les deux excellents tomes des Grands Anciens, dans la même collection), qui nous offre une vision très crédible du Londres de la période victorienne, par endroits grandiose et superbe et par endroits très inquiétante...

On n’est donc pas très loin de la perfection avec ces deux superbes albums dans lesquels on aurait bien du mal à trouver le moindre défaut, même mineur. Une perfection qu’on retrouve jusqu’à la fin, aussi originale et inattendue que dramatique et émouvante.

Cliquer ici pour commander l’album sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite