Michael Moorcock -- Votre note ?


Michael Moorcock

lundi 20 août 2007
par Didier Giraud
popularité : 27%

Michael Moorcock a deux facettes : il y a l’écrivain d’Heroic Fantasy, dont l’œuvre est considérable et beaucoup plus complexe qu’il pourrait sembler au premier abord. Et il y a l’écrivain de SF, aux récits très particuliers, aux héros assez spéciaux ... Si les termes « steampunk » et "uchronie" vous disent quelque chose, sachez que Moorcock en a été un des précurseurs.

Commençons par l’Heroic Fantasy...

Moorcock est l’auteur de différents « cycles », comme on dit souvent dans ce genre de littérature. Les cycles d’Elric (11 volumes), de Corum (6 volumes), d’Hawkmoon (7 volumes), d’Ereköse (3 volumes) ... ... chaque volume est assez court cela dit, et d’une lecture très rapide et aisée (ce qui nous change des « pavés » dont le genre est généralement coutumier).

Mais l’originalité de l’œuvre de Moorcock tient au lieu existant entre ces différents cycles. Car Moorcock nous conte l’histoire, non pas de l’univers, mais du multivers ! Et les différents héros que sont Elric, Corum, Hawkmoon et Ereköse ne sont que différentes versions de l’archétype du Héros, qui, dans tout le multivers, lutte pour établir un équilibre entre le Bien et le Mal.

Cela ne signifie pas pour autant que la lecture de ces différents cycles implique des redites ... car il est difficile d’imaginer des récits aussi différents que ceux d’Elric, l’albinos dépendant de son épée pour l’alimenter en énergie, volée à ceux dont elle a pris la vie ... et ceux d’Hawkmoon, qui semblent se dérouler dans une Angleterre post-apocalyptique !

Bref, il ne s’agit pas de simples romans à lire ... mais d’une œuvre complexe à découvrir

Pour ce qui concerne la SF, Michael Moorcock a été tout aussi prolixe. Il faut, dans ce domaine, citer bien évidemment son héros préféré, Jerry Cornelius... sorte de James Bond évoluant dans le Londres du 20ème siècle, autre incarnation et autre variation sur le thème du « héros éternel ». Un film réalisé en 1974 par Roger Corman, Le Programme Final, a d’ailleurs été tiré du roman du même nom.

Il est également un des rares auteurs à s’aventurer dans le domaine de l’uchronie, avec les Chronique d’Oswald Bastable, aujourd’hui également classé dans le genre « steampunk ».

Bref, si vous cherchez à vous écarter des sentiers battus, à découvrir une Heroic Fantasy un peu différente, une SF un peu décalée ... Moorcock est l’écrivain qu’il vous faut !



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite