Robin Williams -- Votre note ?
7 votes


Robin Williams

mercredi 13 août 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 11%

Le grand public se souviendra de lui pour des films tels que Le Cercle Des Poètes Disparus, Good Morning Vietnam, Mrs Doubtfire, L’Eveil ou encore Will Hunting... mais les amateurs de SF et de fantastique se souviendront surtout de quelques rôles inoubliables, qu’il s’agisse d’interpréter un personnage de dessin animé, un robot, un savant fou, un ancien président des Etats Unis ou même un extra-terrestre ! Souvent dans des films pour la jeunesse, mais souvent aussi avec les plus grands réalisateurs.

La toute première apparition de Robin Williams sur un écran remonte à 1978, dans un épisode de la série Happy Days, dans lequel il interprète un extra-terrestre... Et qui l’eut cru, cet épisode totalement incongru dans les vies de Ritchie et Fonzie a donné lieu à un spin-off, Mork And Mindy, qui a quand même duré la bagatelle de 4 saisons pour un total de 95 épisodes, dans lequel l’acteur a repris son rôle d’alien déjanté !

JPEG - 48 ko

Il n’en fallait pas plus pour lancer la carrière de Robin Williams qui, pour sa première apparition sur grand écran, décroche le premier rôle du Popeye de Robert Altman en 1980.

En 1988, Terry Gilliam fait appel à lui pour le rôle du roi de la lune dans Les Aventures du Baron de Münchhausen, dans lequel l’acteur, qui avait anticipé l’échec commercial du film, apparaît au générique sous un pseudo (comme quoi on peut être un grand artiste comique et garder le sens des réalités)...

En 1991, c’est Spielberg qui le choisit pour incarner Peter Pan (aussi improbable que cela pouvait paraître) dans Hook ou La Revanche du Capitaine Crochet, dans un emploi qui lui va à merveille, entre comique et émotion.

JPEG - 44.1 ko

Puis il retrouve Barry Levinson (Good Morning Vietnam) en 1992 avec Toys, un conte fantastique dans lequel il hérite une usine de jouets que son oncle va tenter de transformer en fabrique d’armes miniaturisées

En 1995, il devient le héros de Jumanji, adapté d’un livre pour enfants de Chris Van Allsburg, dans lequel il est envoyé dans une autre dimension par un mystérieux jeu lorsqu’il était enfant, avant d’en être libéré par deux autres joueurs*, de nombreuses années après.

L’année suivante, dans Jack de Francis Ford Coppola, il interprète un personnage dont le corps vieillit quatre fois plus vite que la normale.

En 1998, on le retrouve en savant farfelu dans Flubber (remake d’un film de 1961), en inventeur du fameux Plaxmol, une substance dotée d’une élasticité prodigieuse et d’une capacité infinie à rebondir...

JPEG - 42.1 ko

Plus sérieux en 2001, il incarne Andrew Martin, un robot qui devient peu à peu obsédé par l’idée de devenir humain dans L’Homme Bicentenaire de Chris Columbus, adapté d’une longue nouvelle d’Isaac Asimov (et une de ses meilleures).

Encore plus sérieux, en 2004, il est monteur de films destinés à être projetés lors de cérémonies funéraires, à partir de souvenirs provenant d’ implants mémoriels ayant enregistré toute la vie des défunts, dans Final Cut.

Il revient ensuite à des choses plus légères avec La Nuit Au Musée en 2006 puis La Nuit au Musée 2 en 2009, dans lequel il interprète Théodore Roosevelt, un rôle dans lequel on le retrouvera, hélas pour la dernière fois, en 2014 dans La Nuit Au Musée 3.


* dont une interprétée par une jeune débutante nommée [Kirsten Dunst].



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite