Inferno -- Votre note ?


Inferno

Dan Brown
jeudi 5 février 2015
par Didier GIRAUD
popularité : 12%

Dur réveil pour Robert Langdon, qui reprend conscience à l’hôpital à Florence sans aucun souvenir des jours précédents, ni de la raison de sa présence en Italie, ni de ce qui lui est arrivé. Une des médecins, Sienna Brooks, lui apprend qu’il a été blessé par balle, à la tête. Et ceux qui on tenté de l’assassiner ne tardent pas à se manifester à nouveau. Poursuivis par une tueuse, Robert et Sienna doivent s’enfuir. Pour s’en sortir, ils doivent absolument apprendre pourquoi Robert est venu à Florence, ce qu’il fait les jours ayant précédé sa blessure, pourquoi il est hanté dans rêves par une mystérieuse femme qui ne cesse de répéter "cherchez et vous trouverez". Pour cela, ils n’ont qu’un seul indice : un étrange objet caché dans une poche secrète de la veste de Robert, qui contient une bien curieuse version du célèbre tableau de Botticelli, L’Enfer De Dante...

On connaît bien désormais les recettes de Dan Brown pour écrire ses best-sellers : des chapitres courts, des phrases courtes, un style simple et facile à lire, de l’action, du rythme et des énigmes, le tout sur fond de visite touristique et si possible, avec un thème polémique de façon à créer le buzz !

Après la menace d’une explosion d’anti-matière au Vatican dans Anges Et Démons, après la quête du Graal et de la descendance de Jésus dans Paris (Da Vinci Code), après les Franc-maçons à Washington du Symbole Perdu, voici donc un quatrième roman sur le thème des manipulations génétiques, des virus et surtout de l’eugénisme, qui se déroule successivement à Florence, Venise et Istanbul.

Et comme souvent dans ses romans, Dan Brown arrive à nous prendre au piège de ses idées. Dans le Da Vinci Code, notamment, il était parvenu à faire croire à quelques millions de lecteurs qu’il pourrait se trouver parmi nous un ou plusieurs descendants de Jésus... d’où une réaction particulièrement violente du Vatican ! Cette fois encore, il avance sur un terrain particulièrement miné, mais en même temps d’une actualité brûlante.

A une époque où l’humanité semble plus que jamais sous la menace des virus (HIV, A1N1, H5N1, Ebola...), il imagine non seulement qu’un brillant scientifique pourrait créer un virus pour décimer la population de la planète, mais qu’en plus il pourrait être animé des meilleures intentions ! Car les chiffres qu’il avance sur la surpopulation qui menace à court terme l’humanité font froid dans le dos. Et on ne peut s’empêcher de se demander "et s’il avait raison" ?... Il va même plus loin, abordant les thèses du transhumanisme (qui n’est plus très loin, aujourd’hui, de devenir une réalité) et flirtant du coup avec l’eugénisme (courant de pensée souvent associé, historiquement, avec le racisme, comme ce fut le cas de l’Allemagne nazie).

Et sans dévoiler la fin du roman, il est étonnant de constater qu’il est difficile pour le lecteur de décider s’il finit bien ou mal... De là à penser que Dan Brown partage certaines des idées avancées dans son roman, il n’y a qu’un pas.

Mais quoi qu’on puisse en penser, il faut bien reconnaître que son roman s’avère redoutablement efficace, maintenant le suspense jusqu’à la fin, avec son lot habituel de surprises et de rebondissements (il y en a d’ailleurs presque trop !). Il est d’ailleurs prévu qu’un nouveau film de Ron Howard avec Tom Hanks en soit tiré, alors que Le Symbole Perdu, moins réussi, n’avait pas fait l’objet d’une adaptation.

Et comme toujours avec Dan Brown, on apprend pas de choses au passage sur Dante, sur de nombreuses oeuvres d’art, sur de nombreux monuments... à tel point que la version illustrée du roman, comportant de nombreuses photos, est hautement recommandée !

Cliquer ici pour commander le roman sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite