Les Monstres -- Votre note ?
3 votes


Les Monstres

Alfred E. Van Vogt
vendredi 5 octobre 2012
par giraud
popularité : 2%

Des hommes et des extra-terrestres forcés de coopérer pour éliminer un monstre, un monstre robotique, un homme qui va transformer en monstre sur une autre planète, un autre monstre robotique, un monstrueux Dieu- requin et pour finir, un monstre métamorphe. Voilà le programme !

Des monstres dans des vaisseaux spatiaux, des monstres sur d’autres planètes, un monstre aquatique, des monstres mécaniques, un monstre métamorphe...

C’est en lisant ces nouvelles écrites entre 1940 et 1950 qu’on se rend compte à quel point Alfred E. Van Vogt a pu influencer la SF, non seulement les autres écrivains mais aussi les scénaristes, les réalisateurs...

Ceux qui ont lu La Faune De L’Espace, du même auteur, se souviennent sans doute d’un autre monstre, Ixtl, dont on peut se demander s’il n’est pas l’ancêtre d’Alien... Et de la même manière, on peut se demander si Ray Bradbury n’avait pas lu Le Village Enchanté dans sa jeunesse, avant d’écrire ses Chroniques Martiennes, ou si James Cameron n’avait pas lu Le Caveau De La Bête avant de créer le T-1000 de Terminator 2.

Il est impressionnant de voir à quel point cette SF pourtant ancienne manipulait déjà des idées qui aujourd’hui encore font partie de la SF la plus débridée ! Des empires stellaires aux dimensions démesurées, des civilisations qui naissent et meurent... et d’autres pas ; des technologies permettant de ressusciter des morts, mêmes des millions d’années après, avec tous leurs souvenirs, ou de "réintégrer" des personnes qui ont été "désintégrées" !

Il est tout aussi étonnant, à la lecture de ces nouvelles, de voir à quel point elles peuvent fasciner le lecteur, en particulier quatre d’entre elles, qui sont de véritables bijoux.

Le Village Enchanté nous fait vivre la lutte pour la survie d’ détient peut-être les clés de sa survie...

La Créature De La Mer ferait sans doute un film excellent... elle nous montre une créature mystérieuse, un Dieu-requin capable de prendre l’apparence humaine et venu se mêler à des chasseurs de squales pour venger les siens...

Dans Résurrection, nous faisons connaissance avec le dernier survivant, ressuscité par d’imprudents individus, d’une race très ancienne et incroyablement puissante et développée, disparue à cause d’un invraisemblable accident... et désormais prête à revivre et à ne pas répéter son erreur :

Et Le Caveau De La Bête nous montre une créature aux capacités étonnantes, capable de se transformer en quasiment n’importe quoi d’organique ou de minéral... avec un premier paragraphe qui, comme le souligne Forrest J. Ackerman dans son prologue, est un modèle du genre et, à lui seul, justifie la lecture de la nouvelle !

On ne s’attend pas, quand on lit des textes datent de 60 à 70 ans, à être surpris... mais c’est pourtant le cas lors qu’on se plonge dans Les Monstres ! C’est là qu’on se rend compte que Van Vogt fait réellement partie des plus grands, qu’il n’a pas écrit que Le Monde Des à et que même ses plus anciennes nouvelles sont dignes du plus grand intérêt. A lire sans hésiter, donc, juste avant ou juste après La Faune De L’Espace... et vous aurez une idée de l’extraordinaire capacité de Van Vogt à imaginer les monstres de l’espace les plus terrifiants !

Cliquer ici pour acheter le livre sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite