Donnie Darko -- Votre note ?
4 votes


Donnie Darko

Richard Kelly
mercredi 19 mars 2008
par Joe Black
popularité : 16%

Donnie Darko est un adolescent américain marginal dans une famille ordinaire ; il souffre de "troubles schizophréniques". Une nuit, il se réveille en pleine "crise hallucinatoire", Frank lui parle :
"Réveilles toi Donnie... je t’observe... viens plus près... plus près..."
Il est attiré dans son jardin et se retrouve face à Frank, un personnage inquiétant qui ressemble à une sorte de lapin géant avec un masque pas rassurant du tout...
Ce soir là, Frank lui fait une étrange annonce :
"28 jours, 6 heures, 42 minutes, et 12 secondes... c’est là qu’aura lieu la fin du monde..."

Bande annonce IMG/flv/DonnieDarko.flv

Donnie se réveille au petit matin en plein milieu d’un golf...
En rentrant chez lui, il découvre sa maison dévastée : un réacteur d’avion s’est écrasé pile dans sa chambre... Donnie devrait être mort ;
Les événements bizarres vont s’enchaîner et Donnie pressent quelque chose... mais il doit accomplir ce que Frank lui dit.

Lorsque j’ai lu le synopsis de Donnie Darko pour la première fois, j’ai un peu bloqué sur le terme "lapin géant" et j’ai abordé ce film avec un certain à priori... plutôt négatif, je dois le reconnaître.
Mais ne vous y trompez pas ;
Donnie Darko est très réussi et surprenant, tant pour son scénario original que pour sa réalisation ; on peut d’ailleurs remercier Richard Kelly qui en est le réalisateur et le scénariste.

JPEG - 58.1 ko

L’ambiance du film est très vite installée, souvent pesante, avec des musiques bien trouvées et une vraie bonne bande son !
En effet, la bande originale du film, dans un genre pop rock des années 1980, est à la hauteur ! (l’histoire du film se déroule à cette période)
Notamment une version plus moderne de la célèbre chanson "Mad World" des Tears for Fears (voir le clip en post scriptum à la fin de l’article) ; mais il y a aussi "Never Tear us Apart" de In Excess (INXS), "Notorious" de Duran Duran, "Under the Milky Way" de The Church, ou encore "The Killing Moon" de Echo, la chanson de la toute première scène à vélo...
Dès le début, nous sommes plongés avec plaisir dans cet univers musical. Donnie Darko est un bon exemple du mélange réussi alliant qualité visuelle et sonore (Souvent, à tort, les réalisateurs sous estiment ou négligent l’importance d’une bande originale alors que c’est capital !).

JPEG - 43.7 ko

Il y a aussi un certain débat sur le net pour tenter de mieux expliquer et comprendre le scénario (et surtout la fin) de Donnie Darko ; plusieurs explications sont avancées : réalité parallèle, univers alternatif, voyage temporel (trou de ver et pont Einsten-Rosen), rêve du héros ou hallucinations collectives, fatalité, prédétermination et notion de sacrifice... il y a différentes analyses et tous ces thèmes cohabitent très bien ;
Richard Kelly a même publié un livre, "The Donnie Darko Book", 2 ans après la sortie du film, pour commenter ses choix de réalisateur et scénariste. Il donne également certaines pistes dans la version DVD collector Director’s cut (version longue du film, il est rallongé de 20 minutes)...
Mais vraiment le mieux est de voir le film et de se faire son propre avis sur la question. Je ne dis pas ça pour vous embêter, l’avis du réalisateur/scénariste est important, mais il restreint trop le champ des possibles et donc l’imaginaire ; voyez le film 2 ou 3 fois en prêtant attention aux petits détails, vous y verrez beaucoup plus clair par vous même.

JPEG - 46.8 ko

A signaler coté acteur :

- la révélation de Jake Gyllenhaal qui joue pour son premier grand rôle un inquiétant Donnie Darko ; un bon acteur à suivre (il a tourné aussi Le Jour d’après, de Roland Emmerich)

- un rôle inattendu et étonnant pour Patrick Swayze (le mari/fantôme de Demi Moore dans Ghost)

- la participation de Drew Barrymore dans un petit rôle de prof (E.T. l’extra-terrestre, Batman Forever)

Pour conclure :
Donnie Darko propose un univers onirique original très réussi, pas de scène gore mais une ambiance angoissante diffuse dans tout le film...
D’une certaine façon, c’est aussi une fable sur la différence et la tolérance dans une société souvent très puritaine et formatée autour de ses propres valeurs familiales et de sa prétendu moralité.
Au final on se prend vraiment à l’histoire et on se demande jusqu’à la dernière minute comment tout ceci va-t-il finir ?

A voir et aussi à revoir pour saisir toutes les petites subtilités du scénario.

Cliquer ici pour commander le DVD ou le Blu-ray sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


Le film a fait un score assez modeste à sa sortie en salle ; il passa relativement inaperçu malgré les bons papiers de la presse, mais cela ne l’a pas empêché d’avoir un gros succès mérité en DVD et sur le net.

Le clip de la chanson "Mad World" monté avec des images du film ;
Je trouve que cette chanson résume bien l’univers du film... d’ailleurs ce n’est peut être pas un hasard qu’elle accompagne les dernières scènes...

Aussi d’une certaine façon je rapprocherai ce film de L’armée des 12 singes, à voir également !



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite