28 Semaines Plus Tard ( 28 Weeks Later ) -- Votre note ?
2 votes


28 Semaines Plus Tard ( 28 Weeks Later )

Juan Carlos Fresnadillo
lundi 5 mai 2008
par Didier Giraud
popularité : 6%

Danny Boyle a fait le choix pour ce film de rester du côté du chéquier, plutôt que de celui de la caméra... tant mieux pour lui, sans doute, mais dommage pour nous. Autant 28 Jours plus Tard sortait de l’ordinaire des zombies, autant 28 Semaines Plus Tard s’avère un film caricatural, mais hélas sans l’humour d’un Shaun of the Dead. Caricatural car il y a plus d’actions, plus de zombies, plus de sang, plus de bruit, plus de... tout. Mais au final, beaucoup moins de suspense et d’intérêt que le premier !

bande annonce IMG/flv/28SemainesPlusTard.flv

28 Jours Plus Tard se terminait sur une note optimiste. 28 Semaines Plus Tard démarre également sur une note optimiste. Londres est en passe d’être réhabitée, l’épidémie ayant été éradiquée. Eradiquée ? Pas si sur que ça ... Car certains porteurs sains ont survécu.

S’il suffisait de bouger la caméra dans tous les sens, tel un parkinsonien drogué à l’ecstasy sur un technival, alors Juan Carlos Fresnadillo serait un excellent réalisateur... Oui, l’Espagne possède aujourd’hui un vivier d’excellents réalisateurs. Mais pour ce qu’on peut en juger sur ce film, Fresnadillo n’en fait pas partie.

JPEG - 100.8 ko

S’il suffisait de faire un montage avec 250 plans d’affilée, d’un demi dizième de seconde chacun, pour la plupart flous et surexposés, pour révolutionner le film de zombies, alors 28 Semaines Plus Tard aurait remporté Geradmer, voire un oscar...

Mais ce n’est pas le cas, hélas. Cela en devient d’ailleurs presque risible, tellement c’est outrancier. Le style caméra à l’épaule, réaliste, façon blair witch, d’accord ... si le sujet s’y prête, si cela ne dure pas trop longtemps, et si cela ne devient pas une recette servie et resservie sans cesse. Mais là, hélas, c’est trop, et au bout de 2 minutes, on n’y croit déjà plus. Et c’est loin d’être aussi décoiffant que L’Armée des Morts !

Car le grand mérite de 28 Jours Plus Tard était de nous offrir, enfin, une version crédible et terrifiante du mythe du mort-vivant... ce qu’on attendait d’ailleurs depuis longtemps, après tous ces films de zombies marchant au ralenti et quasiment impossible à tuer. 28 Jours Plus Tard nous avait enfin proposé une alternative : des zombies affamés, capables de courir et de sauter comme des sportifs de haut niveau, mais néanmoins mortels.

JPEG - 25.8 ko

Et que nous apporte 28 Semaines Plus Tard ? Des Zombies plus nombreux, plus de gore, plus d’action... et rien de plus, si ce n’est un style de réalisation qui se voudrait nouveau et moderne, mais qu’on a déjà vu des dizaines de fois, et qu’on n’a pas particulièrement envie de revoir.

Ce n’est pas un mauvais film pour autant. Car on a vu pire, bien pire, sur ce thème des zombies. Mais 28 Jours Plus Tard avait placé la barre assez haute... et 28 semaines plus tard, la barre est hélas descendue de plusieurs crans !

Peut être que dans 28 mois ... ?

Commander le DVD ou le Blu-Ray sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges !

Infos sur l’achat en ligne




Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite