L’Amie Mortelle (Deadly Friend) -- Votre note ?
5 votes


L’Amie Mortelle (Deadly Friend)

Wes Craven
dimanche 7 septembre 2008
par Didier Giraud
popularité : 5%

Paul est un ado surdoué. Rendez-vous compte : il maîtrise aussi bien la mécanique que l’électronique ou la neuro-chirurgie, sans oublier l’intelligence artificielle ! C’est ainsi qu’il a créé un robot qu’il appelle B.B. (prononcer Bibi). Il est également amoureux de sa jolie voisine Samantha (Kristy Swanson, la première Buffy). Mais les choses tournent mal : son robot va se retrouver détruit, et Samantha meurt, assassinée par son père alcoolique. Quoi de plus naturel dans ce cas, je vous le demande, que de prendre la puce de Bibi et de s’infiltrer en douce à la morgue pour la greffer sur le cerveau mort de la jeune fille ?

Bande annonce IMG/flv/AmirMortelle.flv

Alors nanar ou pas nanar ? Le débat est ouvert ... Personnellement, je ne peux pas croire que le réalisateur de La Première Maison sur la Gauche, de La Colline a des Yeux, du Sous-sol de la Peur, de l’Emprise des Ténèbres et de la trilogie des Scream, ait pu fait preuve de tant de naïveté. A l’évidence, il y a un fond de comédie et de légèreté dans l’Amie Mortelle. Et ça change tout à la manière de voir ce film.

Evidemment, il ne faut surtout pas chercher le moindre réalisme, la moindre vraisemblance dans le scénario de l’Amie Mortelle. Trois ans avant, on avait vu dans Wargames un petit génie de l’informatique à peine pubère à deux doigts de déclencher une guerre nucléaire totale ... et en 1986, un autre gentil petit robot, Johnny 5, faisait son apparition au cinéma dans Short Circuit. L’Amie Mortelle devait sans doute, dans l’esprit de Wes Craven, s’inscrire dans cette tendance de films de SF destinés à un public jeune.

JPEG - 5.6 ko

Seulement voilà : quand on s’appelle Wes Craven, avec la filmographie qui est la sienne on est censé faire dans l’horreur ... Et il semblerait que les producteurs l’aient un peu obligé à rajouter quelques scènes gore. D’où certaines scènes oniriques ... un procédé assez facile, mais que Wes Craven affectionne (cf. Les Griffes de la Nuit). Mais évidemment, ce genre de scène fait un peu désordre dans un film initialement destiné à la jeunesse ! D’où un mélange des genres qui peut sembler curieux... mais qui peut aussi amuser le spectateur, comme cette fabuleuse scène du ballon de basket (je n’en dirai pas plus), ou la transformation de Samantha, qui prend peu à peu les tics du défunt Bibi ...

JPEG - 3.7 ko

Si on le prend tel qu’il est, avec un peu de second degré et de recul, alors l’Amie Mortelle est un excellent film, avec un mélange détonant, surprenant mais efficace d’action, d’humour et d’horreur. Et si vous avez encore un doute sur les intentions de Wes Craven après avoir vu ce film, un bon conseil : écoutez bien la musique du générique de fin... A mon avis, ce n’est certainement pas le genre de musique qu’un réalisateur choisirait pour un véritable film d’horreur !

JPEG - 2.7 ko

Commander le DVD ou le Blu-Ray sur Amazon et soutenir les Mondes Etranges

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 décembre 2009 - Disney + Alice + Burton = ???

Une adaptation revue et corrigée à la sauce Tim Burton reprenant pour partie le visuel de (...)

28 octobre 2009 - Mad Max 4 Fury Road : enfin !

Les fans l’attendaient depuis la fin des années 1990, toutes les rumeurs circulaient, (...)

27 octobre 2009 - Star Trek : le DVD et le Blu-Ray sont sortis !

Comment vous convaincre que ce Star Trek vous étonnera, même si vous n’êtes pas fan ? (...)

20 novembre 2008 - C’est bientôt Noël ... et le DVD d’Indiana Jones 4 va sortir. Ca tombe bien, non ?

Indiana Jones et le Royaume du Crane de Cristal, ça fait partie de ces spectacles que vous (...)

13 mars 2008 - La Quatrième Dimension est de retour !

La fameuse série TV de Rod Serling revient, cette fois sous blister dans les kiosques à (...)

publicite