Fondation -- Votre note ?


Fondation

Isaac Asimov
dimanche 12 février 2006
par Didier Giraud
popularité : 6%

S’il est un écrivain représentatif de "l’âge d’or de la SF" c’est bien Isaac Asimov. A une époque où on pensait qu’une bonne histoire de SF passait d’abord par le "S" et devait nécessairement reposer sur des bases scientifiques solides, ce brillant chimiste avait tous les atouts pour s’imposer. Mais dans Fondation, il ne s’agit pas de chimie, mais d’une branche des mathématiques créée de toutes pièces par Asimov : la psychohistoire. Et si l’avenir d’une société pouvait être prédit par des équations ?

Trantor : gigantesque planète qui est le siège du gouvernement et de l’inévitable bureaucratie qui l’accompagne, surtout quand il s’agit de gérer un empire de dimension galactique. Pour ceux qui connaissent bien Star Wars (et ils sont nombreux), on peut penser que George Lucas s’en est largement inspiré quand il a imaginé Coruscant, la capitale de l’Empire...

Tout va pour le mieux dans le meilleur des empires galactiques possibles, du moins en apparence. Sauf pour Hari Seldon, un mathématicien spécialiste de la psychohistoire (et pour cause, c’est lui qui l’a créée). Ses équations lui montrent ce que personne ne veut voir : l’empire commence à se désagréger. A terme, l’humanité risque de traverser une période de chaos, de crises, de guerres qui durera des millénaires.

Hari Seldon décide donc de monter dans le plus grand secret une Fondation, dont le but avoué sera d’écrire une Encyclopédia Galactica, mais qui en réalité utilisera la psychohistoire pour intervenir aux moments clés afin d’éviter le déclin de l’empire, ou du moins de faire en sorte que cette période de chaos soit la plus courte possible, en favorisant la renaissance d’un nouvel empire.

Lourde tâche pour les heureux élus, qui bénéficieront quand même pour cela des conseils éclairés d’Hari Seldon, même après sa mort. Car grâce à la psychohistoire, il semble avoir tout prévu ...

Avec ce roman - et plus encore avec ceux qui vont suivre, notamment Fondation et Empire et Seconde Fondation, Asimov démontre qu’on peut aller encore plus loin avec la SF qu’avec le space opera. Ce qu’il nous propose dans cette formidable trilogie, c’est un véritable manuel d’Histoire galactique, une vision vertigineuse du futur... mais aussi une vision optimiste, dans laquelle prévaut (comme toujours chez lui) l’intelligence.

Peut être qu’un jour, l’avenir lui donnera raison. Peut être que les sages l’emporteront sur les politiques, sur les guerriers et sur les économistes. Dans un lointan avenir, qui sait ?

Cliquer ici pour commander le livre sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne


Vous avez vu une histoire d’amour dans ce bouquin ? Moi, je ne sais même plus s’il y a au moins une femme, parmi les personnages principaux ! Du Asimov tout craché, ça ... La SF, c’est sérieux, faut pas se laisser distraire par des frivolités !



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite