La Mandiguerre T1 & T2 - De Vrais Boy Scouts - Cas De Force Majeure -- Votre note ?


La Mandiguerre T1 & T2 - De Vrais Boy Scouts - Cas De Force Majeure

Jean-David Morvan & Stefano Tamiazzo
lundi 29 juillet 2013
par Didier GIRAUD
popularité : 3%

Dans l’espace, la guerre fait rage entre les humains et les mandis, une race insectoïde. Lors d’une bataille qui tourne au désastre, le capitaine d’Argonnes parvient à s’échapper, emmenant à son bord une mystérieuse mais précieuse cargaison qui pourrait changer le cours de la guerre. Mais son arrivée sur la planète Espoir de Byancoor ne passe pas inaperçue : 3 jeunes gens, partis filmer la bataille, percutent accidentellement son vaisseau... et découvrent que D’Argonnes escortait un prisonnier Mandi, qu’ils vont capturer puis secourir. Mais peu à peu, les deux jeunes garçons Tillois et Dosnon, tous deux amoureux de Cousance, vont s’opposer. Alors que Tillois se rend compte que le Mandi, désormais recherché, n’est pas méchant que ça, Dosnon y voit une chance de devenir un héros...

Des vaisseaux spatiaux qui ressemblent à des biplans de la seconde guerre mondiale, une planète dont les villes ressemblent à des banlieues ouvrières du début du 20ème siècle... pas de doute, on est bien dans du steampunk, ce sous-genre uchronique et rétrofuturiste de la SF !

Mais comme Morvan et Stefano Tamiazzo sont tous deux très influencés par le manga, le résultat est graphiquement assez original, surprenant, voire déroutant (des combats spatiaux parfois un peu difficiles à suivre, des visages parfois plus que caricaturaux) pour ceux qui sont habitués à des dessins plus traditionnels...

JPEG - 226.3 ko

Du côté du scénarion, en revanche, pas de surprise : c’est du Morvan. Le créateur de la saga Sillage nous a habitués à des scénarios de qualité et il ne déroge pas à la règle avec cette étonnante histoire qui lui permet de faire passer quelques messages bien sentis...

Ceux qui ont un peu plus de 20 ans auront d’ailleurs peut être remarqué que Byancoor se prononce comme Billancourt, banlieue parisienne jadis célèbre pour les importantes usines Renault qui s’y trouvaient. Le nom était d’ailleurs devenu un véritable symbole de la condition ouvrière avec une phrase de Jean-Paul Sartre devenue célèbre : "il ne faut pas désespérer Billancourt", ce qui signifiait qu’il ne fallait pas forcément dire toute la vérité aux ouvriers (sur l’URSS)... ce qui est à rapprocher du nom de la planète, Espoir de Byancoor.

On n’en est pas encore là avec ces deux premiers albums de cette saga qui en compte quatre, mais on voit quand même déjà où le scénariste veut en venir : dénonciation du racisme et de l’intolérance, de la guerre et des comportements qu’elle engendre... et dénonciation de la manipulation des masses (sujet qui sera traité dans l’épisode suivant).

Et surtout, Morvan nous propose ici trois personnages particulièrement attachants et bien moins caricaturaux que le capitaine d’Argonnes... avec Tillois, fils d’une riche famille et qui peut se permettre d’être idéaliste ; Dosnon, issu d’un milieu plus modeste, ambitieux et prêt à tout pour réussir ; Cousance, prise entre les deux, qui rêve de s’épanouir dans le métier qu’elle a choisi.

A la fin du 2ème album, Dosnon et Tillois ont fait leur choix. Il reste à voir quelles en seront les conséquences... et vers lequel des deux ira finalement Cousance !

Cliquer ici pour commander les albums sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite