Sillage T5 & T6 - Ma Vie Pour Les Miens - Artifices -- Votre note ?
4 votes


Sillage T5 & T6 - Ma Vie Pour Les Miens - Artifices

Jean David Morvan & Philippe Buchet
dimanche 12 janvier 2014
par Didier GIRAUD
popularité : 6%

Des terroristes issus du peuple des Stoross commettent attentat après attentat au sein du convoi de Sillage et s’en prennent même à elle en tant que seule représentante de l’espèce humaine, menaçant ainsi de perpétrer un génocide en l’éliminant... à moins qu’on leur fournisse en quantité un médicament très cher pour soigner leur peuple d’une terrible épidémie. Dans les bidon-nefs des Stoross, Nävis va prendre consciences des immenses inégalités sociales qui existent entre les différents peuples de Sillage... puis, quelques temps après, elle échoue accidentellement (?) en compagnie de Snivel sur une planète où règne une guerre interminable entre les habitants et une intelligence artificielle qu’ils avaient créée mais qui s’est retournée contre eux et qui va voir dans l’arrivée de Nävis et Snivel une opportunité pour partir à la conquête de l’univers...

On savait déjà, depuis le tome 4, que les dirigeants de Sillage étaient impliqués dans des trafics de planètes... mais on découvre dans ce tome 5 que tout n’est pas rose non plus au sein du convoi et que certains peuples vivent dans un état de pauvreté extrême, sans que personne ne fasse le moindre effort pour leur venir en aide.

Le parallèle avec nos propres sociétés est évident... de même que l’impact des événements du 11 septembre sur le scénario de Morvan, qui nous propose ici une véritable réflexion sur le terrorisme, sur le désespoir, sur la fin (et la faim...) qui peut parfois justifier les moyens. Tout cela donne un album très dense, très intense, avec beaucoup de texte, de dialogues et une fin pas si heureuse que ça.

JPEG - 119.8 ko

Avec le tome 6 (Sacrifices), on retrouve une SF plus légère et plus optimiste. Le thème n’a rien de nouveau, avec un peuple en lutte contre des machines qu’il a lui-même créées... et c’est peut être la raison pour laquelle Morvan introduit un thème secondaire (celui de l’exploitation des femmes par les hommes), histoire d’épaissir un peu son scénario.

Malheureusement, ce sixième album de la saga s’avère trop rempli de clichés, trop prévisible, pour vraiment séduire les fans de Sillage, qu’il avait habitué à mieux ! Ou alors, il faut le lire comme un intermède un peu humoristique, après deux albums beaucoup plus sérieux et graves... et ne pas s’étonner que Nävis parvienne à régler en deux temps et trois mouvements une guerre qui durait depuis une éternité, ou qu’une IA puisse tout ignorer des voyages dans l’espace !

On pourra regretter aussi que Nävis n’avance pas dans sa quête. On ne sait toujours pas ce que sont devenus les humains ! Espérons que les albums suivants retrouveront le fil de cette intrigue, même si ce n’est heureusement pas le principal attrait de la saga...

Cliquer ici pour commander les albums sur Amazon

Infos sur l’achat en ligne



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

publicite